PARTAGER

cam_newton_280116

Cam Newton divise aux États-Unis. Il en est bien conscient. Mais il ne compte pas changer sa manière d’être.

« La seule chose qui a changé c’est que nous gagnons. Je l’ai dit depuis le premier jour », a-t-il expliqué en conférence de presse mercredi. « Je suis un quarterback afro-américain qui fait peut-être peur à beaucoup de gens parce qu’ils n’ont jamais rien vu une chose à laquelle ils peuvent me comparer. »

« […] Je fais exactement ce que je veux faire. De la manière que je veux. Et quand je regarde dans le miroir, c’est moi. Personne ne m’a changé, personne n’a changé ma façon d’agir, et je suis fidèle à mes racines. Et c’est génial. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent. Si je suis dans ce monde à essayer de vivre pour cette personne, en me disant, « Ils vont dire ceci ou cela », alors je ne pourrais pas me regarder et me dire, « Je suis Cam Newton », parce que je le serais pas. Je vivrais pour eux. »

Le jeu d’abord

Ron Rivera, le coach des Panthers, a aussi cerné une partie de la problématique dans une Amérique régulièrement minée par des tensions raciales.

« Les gens devraient avoir peur d’un quarterback avec ses talents plus que du reste. C’est ce qu’il est. C’est un sportif incroyable, un excellent quarterback, un joueur de football intelligent… la liste est longue.

« C’est de ça qu’il devraient se préoccuper plus qu’autre chose. Je ne pense pas qu’il veuille être connu comme un quarterback afro-américain. Je pense qu’il veut être connu comme un quarterback, et un très bon d’ailleurs. […] Les gens veulent me coller l’étiquette de head coach hispanique. C’est très bien, mais je veux qu’on me colle l’étiquette de head coach. On devrait parler de vos compétences plus qu’autre chose, ce que vous avez accompli. C’est comme ça qu’on devrait juger les gens. »

« Combien de quarterbacks d’1,96m vous voyez comme lui, 111 kilos, qui courent et lancent comme lui ? Il est différent. Je pense que la seule chose que les gens devraient dire, c’est que sa panoplie est différente. »

Si les danses de Newton et sa personnalité ont attiré l’attention ces dernières semaines, c’est en effet d’abord parce que son jeu a parlé et qu’il reste fidèle à lui-même. Cela va continuer. Tant mieux.

PARTAGER