PARTAGER

tom-brady-patriots_09022016

Tom Brady est un maestro assez modeste. Dans une interview radio donnée ce dimanche, le lanceur de la Nouvelle-Angleterre explique ainsi ne pas figurer parmi les plus grands de l’histoire à son poste.

« C’est une question difficile, et je ne voudrais pas me mettre là-dedans », a-t-il d’abord avancé, via ESPN. « Je pense qu’il y a des personnes incroyables qui ont joué à cette position, avec des styles différents, des techniques différentes. »

Le premier nom qui vient à l’esprit du quadruple champion, c’est celui de son modèle, la légende qui a fait les beaux jours de San Francisco.

« Personne n’a jamais mieux occupé ce rôle que Joe Montana », a-t-il continué. Il était le Michael Jordan du football. Ses mouvements, sa grâce, ça ne semblait pas difficile pour lui. »

Le numéro 12 assure qu’il s’agit avant tout d’une question de qualités naturelles. Certains éléments, comme lui, doivent travailler plus parce qu’ils sont moins doués que d’autres.

« Chaque semaine, je me déchire, je donne le maximum pour aborder le prochain match avec confiance », a-t-il avoué. « Parfois, je me dis que ce serait bien de pouvoir sembler aussi facile et fluide que certains de mes homologues. »

Le vétéran a également assuré que, étant jaloux des vainqueurs de ce weekend, il est déjà tourné vers 2016. Une mentalité qui a toujours fait de lui un compétiteur d’exception.

PARTAGER