PARTAGER

p_manning_150216Il semble que personne ne soit à l’abri d’une triste affaire en NFL. Même pas les joueurs dont l’image semble être la plus propre.

L’Associated Press rapporte que le nom de Peyton Manning figure dans un procès lancé par six étudiantes de la faculté de Tennessee qui mettent en cause le traitement des affaires d’agression sexuelle par l’université.

Dans un paragraphe, des accusations portées à l’encontre de Manning en 1996 sont rappelées. L’affaire en question avait été réglée par un accord hors-tribunal en 1997. En 2002, Manning avait été attaqué en diffamation pour avoir parlé de l’incident dans son livre, et un nouvel accord avait été trouvé.

Accusation et mensonges

Samedi, le New York Daily News avait justement publié sur son site Internet un document de 74 pages rédigé à l’époque par les avocats de la soigneuse accusant Manning.

Il y est expliqué que le quarterback était allongé sur une table pour que son pied soit examiné. Vu sa taille, sa jambe était repliée au bout de la table, la soigneuse était au sol pour examiner le pied. Manning se serait alors volontairement avancé pour placer ses fesses et ses testicules sur la tête de la jeune femme.

Dans l’accusation, les avocats expliquent que Manning aurait ensuite expliqué avoir voulu montrer ses fesses à un coéquipier. Sauf que le coéquipier en question a nié cette version. Manning aurait de plus reproduit la scène deux fois avec des coéquipiers sous les yeux de la soigneuse pour se moquer d’elle.

Manning aurait aussi régulièrement insinué que la soigneuse utilisait un langage vulgaire ou qu’elle couchait avec des élèves. Des accusations contredites par de nombreux étudiants et témoins.

Une autre affaire

Jamie Naughright n’était pas n’importe quelle soigneuse. Elle a été une des premières femmes à s’imposer dans ce type de poste à l’université de Tennessee, et elle a accompagné à plusieurs reprises les athlètes olympiques américains.

En 2002, à la sortie du livre de Manning, ses avocats disent qu’elle aurait reçu une lettre à son bureau, désormais dans une université de Floride. Son patron aurait lu la lettre en question, qui reprenait des passages du livre peux flatteurs à son égard. Pas de quoi aider sa carrière.

Un autre incident entre Manning et Naughright aurait eu lieu en 1994. Un incident dont les avocats de Manning ont exigé qu’il soit scellé et donc non-mentionné publiquement dans la plainte des avocats de Naughright.

À noter que le document publié par le Daily News ne comprend que la version des avocats de la victime présumée et que l’affaire a donc été réglée légalement. Il n’y aura donc aucune suite légale, mais Manning aurait sûrement aimé ne pas voir cette affaire ressurgir.

PARTAGER