PARTAGER

lee-combine

La saison NFL officiellement terminée, place désormais à l’intersaison. La première grosse échéance, le Scouting Combine, a ouvert ses portes le 23 février et les ateliers se sont poursuivis ce dimanche avec les linemen défensifs et les linebackers. Parmi eux, lesquels ont bien figuré et lesquels ont déçu ? C’est l’occasion pour TouchdownActu de faire un point sur ces joueurs qui sont l’avenir de la NFL.

L’homme du jour

Darron Lee, LB, Ohio State

C’est l’un des joueurs les plus intrigants de cette classe 2016. Darron Lee a clairement marqué les esprits ce dimanche, de par la polyvalence qu’il a mise en lumière. Sa belle journée a commencé par une course éclair sur 40 yards ponctuée d’un ébouriffant 4″47, meilleur temps d’un linebacker sur la distance. Le sophomore s’est ensuite adjugé la meilleure marque du saut en longueur, avec un bond de 3,3 mètres. Un athlétisme indéniable qui lui a permis de briller sur les ateliers de position, en se montrant rapide et agile. Deux qualités qui font de lui un joueur complet et redoutable sur les phases de couverture. Difficile de ne pas l’imaginer au premier tour de la prochaine draft.

La déception

Jaylon Smith, LB, Notre Dame

Une fois n’est pas coutume, la déception ne vient pas de la prestation d’un joueur, mais de son état de santé. Blessé au genou face à Ohio State, en janvier dernier, Jaylon Smith n’a pas pu participer au Combine ce week-end, et pourrait également dégringoler en vue de la draft pour des raisons médicales. Des rumeurs persistantes insistent sur une indisponibilité de très longue durée et un niveau de jeu incertain lors du retour du joueur. Comme rapporté ces derniers jours, Smith risque fort de manquer l’intégralité de la saison 2016, en raison de ces pépins physiques.

En hausse

Emmanuel Ogbah, DE, Oklahoma State

Sa piètre prestation face à Laremy Tunsil, lors du dernier Sugar Bowl, avait clairement joué en sa défaveur. Mais Emmanuel Ogbah a remis les pendules à l’heure à l’issue d’une journée très propre. Le point fort du defensive end est clairement l’explosivité, comme l’a démontré son chrono sur 10 yards (1″59), le meilleur des linemen défensifs, dimanche. Le Nigérian de naissance n’est pas le plus complet qui soit, mais reste dans la course au premier tour, de par ses qualités indéniables de pass rusher.

Sheldon Day, DL, Notre Dame

Au milieu d’une telle classe de joueurs, il passerait presque inaperçu. Mais Sheldon Day s’est affirmé comme un joueur de devoir, à la polyvalence flagrante. Son temps de 5″07 sur 40 yards n’a rien de déshonorant pour un joueur de 130 kilos. De plus, son premier pas (1″69 sur 10 yards) est excellent pour un lineman intérieur, de même que sa fluidité dans le déplacement et la poursuite.

Kamalei Correa, DE, Boise State

Doug Martin, Shea McClellin, DeMarcus Lawrence … Et bientôt Kamalei Correa ? A l’instar des anciennes vedettes de Boise State, le lineman pourrait être la nouvelle surprise issue des Broncos en avril prochain. Outre son explosivité, caractérisée par son temps d’1″63 sur 10 yards, Correa a été étincelant sur les ateliers de position, démontrant même de belles aptitudes sur la couverture. La question se pose donc sur sa meilleure position chez les pros : defensive end ou outside linebacker ?

Andrew Billings, DT, Baylor

Qui sera le Danny Shelton de 2016 ? Et pourquoi pas Andrew Billings ? Le nose tackle de Baylor s’est montré extrêmement athlétique pour un joueur de ce gabarit (141 kilos), avec un chrono plus qu’honorable (5″05) sur 40 yards. Le premier tour de draft ne lui semble pas promis, vu la concurrence sur le poste, mais Billings représente une denrée rare qui ne sera sûrement pas snobée par certaines franchises.

En baisse

Noah Spence, DE, Eastern Kentucky

Joueur renvoyé d’Ohio State, mais pétri de talent, Noah Spence n’a pas autant convaincu que lors du Senior Bowl. La faute à une course sur 40 yards relativement lente (4.80) pour un joueur qui aime tourner le coin (contourner les tackles par l’extérieur). Un temps qui sera sans doute à relativiser, compte tenu d’un bon premier pas (1″62 sur 10 yards). Spence a aussi été satisfaisant pendant les ateliers, mais devra sans doute montrer plus d’assurance lors de son Pro Day pour être le premier pass rusher pur drafté.

Le mystère

Leonard Floyd, LB, Georgia

Le Combine n’aidera pas forcément à en savoir plus sur les réelles capacités de Leonard Floyd. Le linebacker très longiligne a dû écourter sa séance suite à une blessure sur sa course de 40 yards. Si l’ancienne star de Georgia a pu se distinguer sur le saut vertical (0,99 m) et le saut en longueur (3 mètres), il n’a pu participé aux ateliers et laisse donc planer le doute sur son meilleur profil. Pressenti pour devenir un outside dans un système 3-4, Floyd doit encore faire ses preuves sur la couverture, malgré une certaine rapidité (4″60 sur 40 yards).

PARTAGER