PARTAGER

chris-ivory-jets_01032016

Avant la free agency, Touchdown Actu vous propose des Top 5 des free agents qui seront disponibles à chaque poste le 9 mars. Suite du tour d’horizon ce mardi avec le poste de running back.

La NFL étant toujours plus tournée vers les airs, le marché des coureurs ne devrait pas être le plus lucratif cette année. Toutefois, entre jeunes joueurs efficaces en 2015, et éléments expérimentés, quelques belles affaires peuvent être effectuées dans les semaines à venir.

Cependant, les contrats courts devraient être majoritaires, puisque la plupart des noms disponibles en 2016 doivent encore prouver qu’ils peuvent s’installer dans la continuité.

1. Doug Martin – 27 ans

Stats 2015 : 16 matches (16 fois titulaire), 288 courses, 1402 yards, 6 touchdowns + 33 réceptions, 271 yards, 1 touchdown

Le 2e running back le plus prolifique du dernier exercice, derrière Adrian Peterson, se positionne de façon toute naturelle sur la plus haute marche du podium. Excellent en 2012 pour ses débuts chez les professionnels (1454 yards), Doug Martin a alterné blessures et performances moyennes lors des deux saisons suivantes. Mais, en 2015, il a été l’un des moteurs de l’attaque de Tampa, avec une belle moyenne de 4.9 yards par tentative terrestre. Un joli rebond.

Le natif d’Oakland (Californie) souhaite poursuivre l’aventure en Floride, et l’issue la plus probable est bien celle-ci. Dans le cas contraire, les prétendants devront tenir compte des 5 ballons perdus l’an passé par le produit de Boise State, avant de lui offrir un éventuel pont d’or.

2. Matt Forte – 30 ans

Stats 2015 : 13 matches (13 fois titulaire), 218 courses, 898 yards, 4 touchdowns + 44 réceptions, 389 yards, 3 touchdowns

Libéré par Chicago, après 8 années de bons et loyaux services, Matt Forte fait assurément partie des meilleurs coureurs de sa génération. Depuis son arrivée en NFL, en 2008, il a enregistré un total exceptionnel de 12 718 yards. Son point fort, c’est sa polyvalence. S’il a parfois du mal à évoluer au sein de formations resserrées, il est en revanche une véritable menace dans le jeu aérien.

Oui, mais voilà, le vétéran, qui vient de réaliser la campagne la moins aboutie de sa carrière, est clairement sur la pente descendante. Le rôle de star offensive qu’il a longtemps occupé dans l’Illinois ne semble plus trop lui correspondre. Le voir rejoindre un candidat au titre (Nouvelle-Angleterre ?) en acceptant un salaire réduit est une option vraiment envisageable. Toucher moins pour gagner plus.

3. Chris Ivory – 27 ans

Stats 2015 : 15 matches (14 fois titulaire), 247 courses, 1070 yards, 7 touchdowns + 30 réceptions, 217 yards, 1 touchdown

D’abord assez inconstant, avec la Nouvelle-Orléans, puis New York, Chris Ivory a enfin trouvé, en 2015, cette régularité qui lui a souvent fait défaut. Et, même s’il s’est montré moins impressionnant pendant la seconde moitié de l’année, ses qualités ont été, de manière générale, très précieuses pour les Jets. Surtout, il possède sans doute encore une dose importante d’essence dans son réservoir.

Les équipes intriguées par son profil devraient donc être plutôt nombreuses le mois prochain, et la plus généreuse pourrait ainsi attirer le running back dans ses filets. Un destin que ne maîtrise pas son employeur actuel car, si le joueur apprécie sa situation new-yorkaise, il ne paraît pourtant pas enclin à céder du terrain sur le plan financier.

4. Lamar Miller – 24 ans

Stats 2015 : 16 matches (16 fois titulaire), 194 courses, 872 yards, 8 touchdowns + 47 réceptions, 397 yards, 2 touchdowns

Dans les rangs d’une organisation moribonde, Lamar Miller a su enregistrer quelques jolies prestations l’an passé. Son match référence (236 yards) a certes été gonflé par la sortie catastrophique des Houston Texans, mais le numéro 26 est à la fois jeune et talentueux, une combinaison qui attire forcément les convoitises. Né à Miami, puis formé et sélectionné par une ville qui désire le conserver, celui-ci pourrait décider de partir à la recherche d’une situation offrant davantage de stabilité.

Rapide, agile et intelligent, l’attaquant a par contre un certain manque de puissance, faille qui l’empêche parfois de donner sa pleine mesure. S’il pouvait se diriger vers une franchise qui possède son parfait complément, ce serait le compromis idéal. Les paris sont ouverts.

5. Alfred Morris – 27 ans

Stats 2015 : 16 matches (16 fois titulaire), 202 courses, 751 yards, 1 touchdown + 10 réceptions, 55 yards

Un départ en fanfare, puis une régression incessante. En 2012, Alfred Morris a avalé 1613 yards au sol, la 3e marque la plus élevée de l’histoire pour un débutant. Les espoirs placés en lui étaient alors énormes du côté de Washington. Ses cuvées 2013 et 2014 n’ont ensuite pas été mauvaises, mais la chute constatée en 2015 est embarrassante. Bousculé par le novice Matt Jones, l’ancien de Florida Atlantic a erré comme une âme en peine. À tel point qu’un épais brouillard entoure maintenant son avenir.

Faiblesse passagère, ou déclin précoce ? En 64 rencontres, l’intéressé a malgré tout couvert 4713 longueurs, et collectionné les percées féroces. S’il ne doit pas s’attendre à recevoir des propositions exagérées, un nouveau défi pourrait donner un élan positif à son aventure en NFL.

Également disponibles

Joique Bell, Reggie Bush, Bilal Powell, James Starks, Lance Dunbar, Stevan Ridley, LeGarrette Blount, Ronnie Hillman, Chris Johnson, Fred Jackson, C.J. Anderson, Ahmad Bradshaw, Tim Hightower, Pierre Thomas, Christine Michael…

PARTAGER