PARTAGER

chandler_jones_170316En janvier dernier, Chandler Jones a effectué un séjour à l’hôpital juste avant une finale de conférence. Une prise excessive de marijuana synthétique était annoncée dans les médias.

Une aventure qui pourrait avoir pesé dans l’esprit des Patriots au moment de l’envoyer en Arizona.

Si Jones ne s’est pas étalé sur le sujet lors de sa première conférence de presse avec les Cardinals, il n’a tout de même pas totalement éludé les conséquences.

« Je comprends que vous posiez cette question »a-t-il répondu à un journaliste qui l’interrogeait sur l’épisode. « Mais c’est une chose que j’ai mise derrière moi. Comme je l’ai dit, j’essaye de prouver et je prouve que je ne suis pas cette personne. »

C’est vague, mais c’est une déclaration d’intention. Attendu par les dirigeants pour multiplier les sacks, Jones est en tout cas motivé.

« Vous dites que c’est de la pression, mais c’est un job. Tout le monde a un boulot à faire. On m’a amené ici pour mettre la pression sur le passeur, et c’est exactement ce que je vais faire. »

Du côté des Cardinals, on ne semble pas avoir de crainte sur l’attitude ou le niveau de jeu de Jones. Le defensive end entame la dernière année de son contrat. Steve Keim, le GM, a déjà annoncé qu’il aimerait le voir rester sur le long-terme.

« Si ça ne l’embête pas, on peut faire ça maintenant », a même plaisanté Keim au sujet d’une éventuelle prolongation de contrat.

PARTAGER