PARTAGER

jim-irsay-280316.jpgLe risque de blessures graves est une problématique majeure en ce moment dans le milieu du football américain.

Jim Irsay, le propriétaire des Colts, est conscient du problème. Et pour lui, ces risques ont toujours existé, bien qu’ils ne soient pas tous connus, comme il le déclare Sports Business Journal.

« Voici ce que j’en pense : le jeu a toujours comporté un risque. Prenez l’exemple de l’Aspirine. Nous avons tous prit un jour une Aspirine, elle peut provoquer d’important effets secondaires sur votre santé et votre corps, mais elle peut surtout vous soulager. Il y’a tant de choses que nous ne savons pas encore ».

Cette déclaration ne va pas calmer les polémiques actuelles, concernant notamment les problèmes de commotions cérébrales.

Des déclarations de Barack Obama, qui déclare que s’il avait eu des fils, il ne les aurait pas laissés jouer au football, au film Seul contre tous, en passant pas la déclaration de Roger Goodell, qui a admit pour la première fois un lien entre football et commotions cérébrales, le chantier reste entier pour la NFL.

PARTAGER