PARTAGER

pete_carroll_180116

Un peu à la manière des Patriots depuis quelques années, les Seahawks commencent à placer leurs anciens assistants et dirigeants à des postes à responsabilités dans les autres franchises de la ligue. Pete Carroll a notamment vu deux de ses coordinateurs défensifs devenir head coach autre part.

L’un d’eux est Gus Bradley, partie diriger les Jaguars en 2013. En trois ans, l’ancien Seahawk n’a gagné que 12 matches pour 36 défaites. Mais à en croire son mentor, cette année risque d’être la bonne pour Jacksonville.

« Je pense que le système qu’ils ont mis en place prend du temps. Cela prend du temps de faire l’effort d’organiser l’effectif, d’aller récupérer certains joueurs, de dépenser l’argent à disposition et ce genre de choses », explique Pete Carroll optimiste pour la franchise floridienne. « Je pense que cette année c’est le moment. Je pense que Gus Bradley a posé ses fondations et je pense qu’il a de très bonnes bases en tant qu’entraîneur. L’an dernier, on a pu voir qu’ils ont beaucoup progressé, je pense que cette année ils vont exploser. »

Il est vrai que la saison dernière, l’attaque a donné beaucoup de motifs de satisfactions aux fans de Jacksonville. Avec de jeunes joueurs comme Blake Bortles, Allen Robinson et Allen Hurns en plus d’un Julius Thomas de nouveau en bonne santé et la récente arrivée de Chris Ivory, ce côté du ballon peut faire très mal aux défenses adverses.

Paradoxalement, c’est la défense de Gus Bradley qui était remise en question. Mais là encore, l’espoir est de mise puisque la franchise a beaucoup recruté dans ce domaine. Malik Jackson, Tashaun Gipson et Prince Amukamara ont tous signé chez les Jaguars durant cette intersaison. Sans oublier le retour du premier tour de draft 2015, Dante Fowler.

Reste maintenant à savoir si cette addition de bons joueurs va prendre et donner les résultats attendus. Les Jacksonville Jaguars n’ont plus gagné plus de 50% de leur match depuis 2007. Presque 10 ans. Une éternité en NFL.

PARTAGER