PARTAGER

aaron_rodgers_28122015

Depuis quelques mois, les primaires présidentielles agitent les États-Unis. Mardi, ce sont les habitants de l’état du Wisconsin qui étaient amenés à choisir leurs deux candidats aux élections de novembre.

La semaine dernière, quand un membre du public a demandé, lors d’un meeting, à John Kasich, un candidat républicain, qui serait son vice-président en cas de victoire, le gouverneur de l’Ohio a répondu ceci :

« Aaron Rodgers peut-être, s’il fait une meilleure saison la semaine prochaine. On verra. »

Dans cet état du nord des États-Unis, Aaron Rodgers est forcément une star. A tel point qu’au moment de voter, certains ont placé le nom du quarterback dans les urnes. Du coup, un de ses abonnés sur Twitter a demandé au lanceur qui serait son vice-président.

« Kasich peut-être. Tout dépend de comment se passe la suite de l’année. »

Une réponse amusante donc qui lui permet de renvoyer la balle dans le camp de Kasich. Toutefois n’y voyez pas là un quelconque soutien puisque Rodgers s’est empressé de préciser qu’il ne soutiendrait aucun candidat. Du moins publiquement.

Pour ce qui est de John Kasich, ses espoirs d’avoir le double MVP à la Maison-Blanche avec lui s’envolent au fur et à mesure qu’il perd du terrain sur Ted Cruz et Donald Trump.

PARTAGER