PARTAGER

jackson-hou

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 28, 29 et 30 avril prochains à Chicago.

William Jackson III – Cornerback – 22 ans – Senior – Houston

Taille : 1m83
Poids : 86 kilos
Position estimée dans la draft : 1er-2e tour

Stats 2015 : 13 matches, 43 plaquages, 5 interceptions, 2 touchdowns

MVP défensif du dernier Peach Bowl, William Jackson III a parachevé avec brio sa dernière saison universitaire. Face à Florida State, le Texan a tout bonnement écœuré Travis Rudolph, considéré comme l’un des meilleurs receveurs d’avenir. 2 interceptions sur cette partie, et surtout la sensation d’être infranchissable, imbattable dans les airs.

Car si Houston faisait partie des principales conférences NCAA, Jackson III serait sans doute drafté au premier tour à coup sûr. Oui mais voilà, le niveau de l’AAC pose question, et joue sans doute en défaveur du cornerback. Quoiqu’il arrive, la future franchise du joueur devrait s’en frotter les mains.

William Jackson III, c’est avant tout un joueur extrêmement complet. Assez grand pour le poste, il profite d’un gabarit assez longiligne pour se montrer à l’aise dans les déplacements et profiter d’une détente redoutable. Rapide et technique, le defensive back a surtout une qualité majeure : la réactivité.

Ainsi, quand le receveur semble prendre l’ascendant, Jackson III parvient souvent à repérer le ballon, soit par une bonne vision au préalable, soit par son timing et sa faculté à se calquer sur son vis-à-vis. L’instinct est d’ailleurs un facteur clé du défenseur, avec une aptitude à anticiper et à créer des turnovers, notamment en fin de rencontre.

Si tout était parfait, le protégé de Tom Herman serait sûrement dans le top 5 de la draft. Il doit cependant se perfectionner dans quelques secteurs pour rassurer les scouts. S’il sait jouer de son gabarit, ce dernier peut parfois le desservir, comme sur des couvertures press ou même face à des running backs, sur des phases de course. A lui donc de développer sa force et sa résistance au contact. La discipline est un autre aspect prépondérant pour performer en NFL. Globalement propre, Jackson III a tendance à laisser traîner les mains lorsqu’il se sent battu. 7 pénalités en 12 matches, face à des adversaires pas toujours impressionnants, cela pourrait coûter encore plus cher chez les pros …

Comparaison NFL : Darius Slay

Points forts
– Bonne détente
– Réactivité
– Apte à provoquer des turnovers

Points faibles
– Irrégulier sur la couverture press
– Perfectible contre la course
– Quelques pénalités évitables

PARTAGER