PARTAGER

hogan-stanford

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 28, 29 et 30 avril prochains à Chicago.

Kevin Hogan – Quarterback – 23 ans – Senior – Stanford

Taille : 1m92
Poids : 100 kilos
Position estimée dans la draft : 4e-7e tour

Stats 2015 : 14 matches, 2867 yards, 27 touchdowns, 8 interceptions

Succéder à un joueur comme Andrew Luck n’est jamais une mince affaire ! Kevin Hogan l’a sans doute appris à ses dépens sur le campus de Palo Alto. Lancé dans le grand bain, dès sa première saison universitaire, le quarterback a mis du temps à construire une attaque de choix à Stanford, mais reste sur une dernière année de haut niveau.

Globalement, malgré des exercices en demi-teinte, comme en 2014, Hogan a souvent emmené le Cardinal vers les matches importants de fin de saison, avec trois titres de conférence Pac-12 et trois Bowls décrochés en quatre ans.
Dans un système offensif axé sur la course, Hogan a géré les séries avec brio, faisant preuve d’une solidité mentale à toute épreuve, tout en récupérant des yards à la course pour aller chercher des premières tentatives.

Mais le CV universitaire n’apporte aucune garantie chez les pros, même avec un gabarit qui intrigue les scouts NFL.
Il a beau avoir gommé certaines erreurs en 2015, Hogan compose toujours avec de sérieux défauts techniques. Une puissance de bras relative, une précision aléatoire et surtout une certaine lenteur dans ses transmissions, au risque de fermer certaines fenêtres de tir très rapidement.

Des faiblesses qui prendront du temps à être rectifiées à l’échelon supérieur. Extrêmement bien entouré à Stanford, le Californien doit sans doute se préparer à un rôle de backup NFL dans un premier temps. Mais sa lente et belle progression NCAA pourrait motiver certaines équipes à le laisser apprendre dans l’ombre d’un excellent quarterback.

Comparaison NFL : Bruce Gradkowski

Points forts
– Solide mentalement
– Gabarit intéressant
– Apte à courir si besoin est
– A progressé en 2015

Points faibles
– Lent dans ses transmissions
– Pas toujours précis
– Lecture aléatoire
– Jeu de jambes à perfectionner

PARTAGER