PARTAGER

andrew_luck_2_161215C’est une tradition depuis que la NFL a commencé à disputer des matchs à Londres en 2007 : les deux équipes rentrent aux États-Unis pour enchainer avec leur semaine de repos.

Ce ne sera pas le cas pour les Colts en 2016. C’est ce qu’on constate sur le calendrier publié par la ligue jeudi soir.

Après leur rencontre face aux Jaguars à Wembley, les joueurs d’Indianapolis rentreront à la maison pour affronter les Bears le dimanche suivant. Souvent fatigués par la traversée de l’Atlantique, les joueurs risquent donc d’encore moins apprécier leur déplacement à Londres.

La volonté de la ligue est claire : tester les conditions d’une franchise britannique.

« Je pense que la réalité des choses, si on met un jour une équipe au Royaume-Uni, c’est qu’on ne pourra pas assurer que chaque équipe qui viendra jouer à l’extérieur pourra avoir une semaine de repos dans la foulée », expliqué Mark Waller, le vice-président de la NFL à l’international en février dernier auprès de NFL.com. « Ce n’est juste pas possible. À un moment, nous devrons trouver un moyen de jouer des matchs au Royaume-Uni sans le besoin d’une semaine de repos après. »

Les Colts serviront donc de cobayes.

PARTAGER