PARTAGER

Greg_Olsen_Panthers_Beard_Banner_670

Les Panthers ont peut-être brillé lors de la saison dernière mais ils ont fini à la pire place possible : perdants du Super Bowl. Et l’histoire a montré que les finalistes malheureux ne connaissaient pas forcément une bonne saison lors de l’année suivante. Les derniers a avoir réussi à enchaîner deux Super Bowls d’affilée étaient les Bills en 1993, pour perdre une quatrième fois consécutive. De quoi faire réfléchir Greg Olson, tight-end pour Carolina.

« Si vous arrivez en septembre en disant ‘Hey, on est les champions NFC, on a eu la meilleure saison l’an dernier, c’est parti !’, vous êtes fichus, » a expliqué l’attaquant des Panthers. « Ce qu’il faut bien comprendre en NFL, c’est qu’on ne repart pas de là où on était parti l’année d’avant. »

Greg Olson sait de quoi il parle. Lorsqu’il est arrivé dans la ligue en 2007 chez les Bears, Chicago venait de perdre en finale face aux Colts de Peyton Manning. Et la saison fut compliqué pour les Bears qui n’ont même pas atteint les playoffs.

« Une fois drafté je me suis dit ‘Génial, on va se retrouver dans la même position que l’an dernier. Pourquoi pas ? On a le même quarterback, la même attaque, la même défense’, » s’est souvenu le tight-end. « Mais ça ne marche pas comme ça. Personne ne va nous accorder de passe-droit parce qu’on a eu une bonne année. C’est ça qui est excitant. »

Il y a quand même des motifs d’espoir pour Carolina qui conserve une très grande majorité de son effectif, en dehors du départ de Josh Norman pour Washington. Ils pourront même compter sur le retour de leur receveur numéro un Kelvin Benjamin, absent en 2015. Malgré les déclaration d’Olsen, ne pas faire les playoffs serait sans doute une déception pour Carolina en 2016.

PARTAGER