PARTAGER

eugene-monroe-240516

En NFL, il n’est pas rare de voir des joueurs boycotter l’entraînement pour des raisons contractuelles. Mais parfois, l’équipe elle-même pousse le joueur à rester chez lui.

C’est le cas à Baltimore, où la situation autour d’Eugene Monroe reste relativement floue. Absent des entraînements depuis la reprise, le tackle est plus que jamais sur le départ. John Harbaugh l’a d’ailleurs confirmé en conférence de presse.

« Ce que je sais aujourd’hui, c’est que des équipes s’intéressent à Eugene. Et quand certaines choses peuvent arriver, il vaut mieux ménager le joueur. »

Le message d’Harbaugh est aussi implicite que clair : à l’heure où les Ravens étudient le départ de Monroe, il serait malvenu de risquer une blessure de ce dernier à l’entraînement.

D’autant que l’état de forme du tackle peut expliquer ces rumeurs d’échange. Déjà absent un mois en 2014 pour une douleur au genou, l’ancien Jaguar a fini la dernière saison sur la liste des blessés, à cause de son épaule. Ajoutez à ça un imposant contrat (8,7 millions de dollars en 2016) et de multiples campagnes médiatiques pro-marijuana pour comprendre la décision des Ravens.

Sélectionné comme sixième choix de la dernière draft, Ronnie Stanley pourrait donc passer tackle gauche titulaire plus rapidement que prévu.

PARTAGER