PARTAGER

jim-caldwellL’histoire se répète du côté de Detroit. Les Lions possèdent d’excellents joueurs, de jeunes rookies prometteurs, une équipe qui sur le papier peut faire les playoffs, avant de finalement s’écrouler. La retraite de Calvin Johnson, comme celle de Barry Sanders en son temps, est difficile à avaler pour les supporter.

Afin de changer et d’essayer de se relever, les Lions ont nommé un nouveau General Manager, Bob Quinn. Et pour celui-ci, virer le coach, Jim Caldwell, n’est pas une option envisageable.

« Nous avons une très bonne relation professionnelle avec Jim » déclare Quinn à SiriusXM NFL Radio mardi. « Durant toutes les réunions que nous avons eu, que ce soit lors de ma nomination, à l’entrée dans la free agency, lors de la Draft, je me sens vraiment bien dans la relation que j’ai avec Jim et son staff, et avec leur capacité de prendre un joueur avec certaines capacités et le faire entrer parfaitement dans le schéma de l’équipe ».

Si Quinn a donc confiance en son coach, l’avenir s’annonce compliqué à Detroit. Et si pour Matt Stafford, le fait que Calvin Johnson ne soit plus là va compliquer le travail des défenses adverses, ça risque surtout de compliquer celui de l’attaque des Lions.

PARTAGER