PARTAGER

Cleveland-Police-130716Isaiah Crowell aurait vraiment du tourner sept ses pouces autour de son clavier avant de poster un dessin violent d’un policier en train de se faire égorger sur Instagram.

Le coureur des Browns s’est excusé, mais son geste passe très mal auprès de la police locale, qui n’a d’ailleurs pas vraiment cru à ses excuses.

Stephen Loomis, président de l’association des policiers de Cleveland en veut plus.

« Il doit aller à Dallas, aider les familles qui ont perdu un proche la semaine dernière, leur faire un chèque, les regarder dans les yeux et leur faire des excuses sincères », explique l’officier.

Si Crowell ne bouge pas ?

« Je retirerai les officiers, les sheriffs et les motards du First Energy Stadium cette saison s’il ne fait pas les choses bien. »

Difficile de savoir si la menace est sérieuse, mais Loomis est énervé.

« Tu es un adulte et tu dis que tu était trop ému pour savoir que c’était mal ? Tu penses que nous allons accepter tes excuses ? Va te faire foutre (kiss my ass). »

Pour Loomis, si Crowell ne réagit pas, il faut que la NFL ou les Browns fassent quelque chose.

PARTAGER