PARTAGER

aaron-rodgers-calais-campbell_110116Lorsqu’on joueur se déchire un ligament du genou, les médecins vont généralement piocher ailleurs sur son corps pour reconstruire ensuite la zone endommagée.

Ce n’est pas l’option choisie par Aaron Rodgers et ses médecins lorsqu’il a du être opéré au milieu de sa carrière universitaire. Pour lui, ils ont pris un tendon sur un cadavre. Un choix que ne regrette pas du tout le lanceur des Packers.

« Pendant sa vie, ce gars était sacrément rapide. Avant l’opération, je courais les 40 yards en 4’95 secondes. Après l’opération, un an plus tard, j’ai couru les 40 yards en 4’66 secondes au combine », a expliqué Rodgers lors de son passage dans Any Given Wednesday, l’émission de Bill Simmons.

Rodgers a joué pendant plusieurs années avec la blessure, avant de se faire opérer en janvier 2004.

Malheureusement, il ne peut donc pas remercier le donneur.

« Mais je jette toute mon énergie dans l’univers pour remercier mon ami pour ce magnifique ligament qu’il m’a donné. »

En janvier dernier, Rodgers a subi une petite opération sur ce même ligament. Tout semble désormais en ordre.

PARTAGER