PARTAGER

robert-griffin-browns-250416Cleveland est une des villes maudites du sport américain. Et si la franchise NBA des Cavaliers a vaincu cette malédiction, les Browns sont toujours empêtrés dedans.

A l’aube de la saison 2016, l’arrivée d’un nouveau coach, Hue Jackson, couplée au départ de Johnny Manziel et à l’arrivée de Robert Griffin III en provenance de Washington donne à la fois un sentiment d’espoir et d’inquiétude.

Griffin III n’est pas le seul quarterback de l’effectif, puisque Josh McCown est toujours là. La compétition est rude, mais le coach est proche de donner son verdict.

« Nous en sommes proches » déclare Jackson au reporter qui lui pose la question. « Je veux que vous le sachiez. Vous serez les premiers informés, je vous le promets ».

Hue Jackson sait déjà à qui il va confier son attaque. S’il s’agit de Griffin, il faudra lui redonner confiance, après sa mise à l’écart de Washington. S’il retrouve le niveau qui a fait de lui le rookie offensif de l’année en 2012, les Browns avanceraient de manière considérable.

PARTAGER