PARTAGER

kirk-cousins-redskins-preview-270816Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2016. Au programme aujourd’hui : les Washington Redskins.

Et si cette saison était la bonne pour Washington ? Fini l’ère Robert Griffin III, le lanceur est parti du côté de Cleveland. Place à Kirk Cousins qui doit confirmer tout son potentiel et sa belle saison 2015.

Avec une intersaison plutôt convaincante, les peaux rouges peuvent espérer une belle campagne 2016.

La saison dernière : 9 victoires – 7 défaites.

Mouvements à l’intersaison : Quid de Kirk Cousins ? Telle était la question pour les Redskins. Fallait-il le re-signer au prix fort ou fallait-il le mettre à l’épreuve ? C’est la deuxième solution qui a été privilégiée, puisque le lanceur a été désigné pour le franchise tag.

La grosse arrivée,  c’est le cornerback Josh Norman. Signé pour plus de 50 millions garantis, il a poussé Chris Culliver dehors. Greg Toler a lui aussi été recruté pour renforcer la couverture aérienne. Will Blackmon (re-signature), Junior Galette (resignature), David Bruton (arrivé de Denver) et Kendall Reyes (arrivé de San Diego) devraient aussi permettre à Washington de renforcer son équipe défensive.

Fin de l’aventure dans la capitale fédérale pour le receveur Andre Roberts, qui a été remercié. Il faut dire que quelques beaux noms sont arrivés en attaque. Vernon Davis a rejoint les Redskins, tandis que Jordan Reed a été prolongé pour 5 saisons. Il n’en faudra pas moins pour faire oublier le départ d’Alfred Morris, qui pesait lourd en attaque.

La page Robert Griffin III a été définitivement tournée puisque l’ancien n°2 de la draft a posé ses valises du côté de Cleveland. Colt McCoy a en revanche été conservé pour servir de remplaçant au poste de lanceur.

Arrivées notables : Vernon Davis (TE) , Kendall Reyes (DE/DT), Josh Norman (CB), Greg Toler (CB) , David Bruton (S).
Re-signatures : Kirk Cousins (QB), Jordan Reed (TE), Will Blackmon (CB), Junior Galette (LB).
Draft : Josh Doctson (WR), Su’a Cravens (S), Kendall Fuller (CB), Matt Ioannidis (DT), Steven Daniels (ILB), Keith Marshall (RB)
Pertes notables : Robert Griffin (QB) , Alfred Morris (RB), Jason Hatcher (DE/DT) , Keenan Robinson (ILB), Chris Culliver (CB), Dashon Goldson (S), Trenton Robinson (S).

josh-norman-230416

Les points forts : La ligne arrière des Redskins est assurément le point fort de la franchise. L’addition de Josh Norman est un énorme plus. L’ancien Panther est l’un des meilleurs à son poste. Il sera en mesure d’éteindre, ou du moins de limiter, les meilleurs receveurs adverses. Il n’en fallait pas moins pour renforcer une couverture aérienne en manque de talent ces dernières années. Bashaud Breeland devrait débuter aux côtés de Norman et former un duo de cornerbacks explosifs. Ils seront suppléés par le rookie Kendall Fuller, attendu au premier tour de la draft avant sa microfracture. Une bonne pioche pour Washington s’il revient en forme.

Au delà de la ligne arrière, l’équipe a réussi à se renforcer à tous les niveaux. Si bien que si aucun autre réel point fort ne se dégage, la franchise dispose d’un groupe homogène avec du talent à chaque niveau.

Les points faibles : Pas de quoi s’inquiéter outre mesure, mais la ligne défensive des Redskins est le point faible de l’équipe. La retraite de Jason Hatcher est un coup dur pour les peaux rouges. Le defensive end apportait de la stabilité dans la ligne. Il devrait être remplacé par Trent Murphy, qui n’est pourtant pas un defensive end de formation. Terrance Knighton est lui aussi parti pour New England, et il devrait être remplacé par Kedric Golston, un joueur au potentiel limité.

Il est d’ailleurs étonnant que les Redskins n’aient pas essayé de resigner Knighton ou de lui trouver un remplaçant. Dans ces conditions, il est possible d’imaginer que la ligne défensive connaîtra quelques difficultés la saison prochaine, sans pour autant se montrer dramatique.

Facteur(s) X : Le poste de quarterback. Kirk Cousins a été très performant l’an dernier avec 29 touchowns pour 11 interceptions, 4166 yards lancés et 101,6 d’évaluation. Mais pourra-t-il maintenir ce niveau ? Il le faudra s’il veut décrocher un gros contrat en fin de saison, puisqu’il a été désigné pour le franchise tag. Le lanceur a les qualités pour confirmer en 2016. Cependant, son dernier match en playoffs contre Green Bay n’a pas rassuré sur sa capacité à suivre le rythme de joueurs tels qu’Aaron Rogers.

Il sera aidé par DeSean Jackson, si ce dernier retrouve la santé. La venue du rookie Josh Doctson est aussi une bonne chose pour Cousins. Le premier tour de Draft est une arme redoutable dans la red zone. Mais l’atout majeur du quaterback est le tight end Jordan Reed, qui a inscrit 11 touchdowns en 14 matchs l’an dernier.

Avec du beau monde à la reception, Cousins devrait pouvoir confirmer son bel exercice 2015. Un point négatif à surveiller : il ne sera plus aidé par l’excellent travail d’Alfred Morris, parti à Dallas.

Calendrier : Steelers, Cowboys, @Giants, Browns, @Ravens, Eagles, @Lions, @Bengals, Vikings, Parckers ; @Cowboys, @Cardinals, @Eagles, Panthers, @Bears, Giants.

En résumé : L’an denier les Redskins ont fait une solide saison régulière, mais le calandrier leur était plutôt favorable. Cette année il faudra confirmer.

De bonnes additions ont été faites et la free agency a été réussie. Reste que le niveau de l’équipe dépendra beaucoup de celui de Kirk Cousins. Le lanceur aura-t-il les épaules pour amener une seconde fois d’affilée sa franchise en playoffs ?

Le pronostic :  10 victoires – 6 défaites. Qualification en playoffs.

PARTAGER