PARTAGER

christine-michael-160816Les Seahawks aiment les joueurs au parcours atypique. Christine Michael rentre parfaitement dans le moule.

Drafté au second tour en 2013, l’ancien de Texas A&M n’a pas réussi à s’imposer comme l’héritier de Marshawn Lynch. Envoyé à Dallas la saison dernière, il a finalement été re-signé après les blessures de Lynch et Thomas Rawls.

Ces mouvements ont visiblement fait du bien au joueur de 25 ans. Avec 44 yards gagnés en 7 courses lors du premier match de présaison, Michael a confirmé qu’il est sur le bon chemin.

« Physiquement, je pense qu’il est plus régulier pour ce qui est d’avoir de l’impact », a expliqué Pete Carroll au Seattle Times lundi. « Il était parfois imprévisible, il essayait de faire des choses plutôt que de rester dans la discipline de notre schéma de jeu. »

« Mentalement, il est clairement différent. Il a grandi. »

Même Thomas Rawls, qui pourrait pourtant être éclipsé, ne peut que s’incliner.

« J’ai discuté avec Christine, et je lui ai dit, « Tu m’inspires » », assure Rawls. « Il suffit de voir la manière dont il a progression et dont il prend les choses un peu plus au sérieux. J’ai appris des choses de lui. »

Un sentiment général confirmé par le principal intéressé.

« Je suis un professionnel sur tous les plans », explique Michael, en précisant qu’il est passé du « football de jardin » à un autre sentiment, bien plus rassurant : « J’ai l’impression que je sais ce que je fait. »

Reste à confirmer ces belles intentions en saison régulière. Pour le moment c’est ce que Michael n’a pas réussi à faire. Mais si les choses ont vraiment changé, les adversaires de Seattle ont du soucis à se faire.

PARTAGER