PARTAGER

greg-robinson-170816Greg Robinson réussit un bon début de préparation. Sa première sortie en présaison a été bonne, et son coach n’a pas manqué de le saluer.

« À des années lumière meilleur », raconte Robinson à ESPN au sujet de la rencontre face aux Cowboys. « Et un des meilleurs matchs que j’ai connu pour ce qui est de voir le jeu ralentir. Je n’ai ressenti aucune pression. Les choses se passaient juste bien. Je ne vais pas dire qu’il n’y a pas de place pour s’améliorer, mais je pense que j’ai attaqué ce match avec le bon état d’esprit, la bonne préparation, et les choses se sont beaucoup mieux passées que l’an dernier. »

Robinson n’a joué que 13 snaps, mais c’était encourageant pour un joueur qui déçoit depuis sa sélection en deuxième position de la Draft 2014.

« Il y a tellement de nourriture »

Un des axes de progrès ? Il est alimentaire plus que footbalistique.

« J’ai un petit problème de poids. Mais c’est le camp d’entrainement », explique le tackle.

Robinson a travaillé plus que jamais pendant l’intersaison. Mais il reste environ 7 kilos au-dessus du poids de forme qu’il s’est fixé à 147 kilos. L’eau qu’il ingurgite en grande quantité pour combattre la chaleur californienne ajoute un peu de poids sur la balance. Mais le joueur des Rams sait surtout qu’il doit faire plus attention.

« Il faut juste mieux manger, essayer de regarder ce que je mange et ne pas prendre trop de snacks. C’est le plus important. Et savoir que je peux prendre du poids. C’est tellement facile parce qu’il y a tellement de nourriture à disposition actuellement. »

Les diététiciens des Rams vont visiblement devoir surveiller le buffet. Il serait dommage de noyer une préparation prometteuse dans la marmite.

PARTAGER