PARTAGER

aaron_rodgers_040116

L’enquête sur les joueurs NFL accusés par Al-Jazeera de se doper pourrait coûter aux Packers plus qu’aux autres équipes. Julius Peppers et Clay Matthews sont tous les deux concernés et sont des pièces importantes de la défense de Green Bay. Interrogé sur le sujet ce mercredi dans le Jim Rome Show sur CBS Sports Radio, Aaron Rodgers a estimé que le commissaire Roger Goodell disposait de trop de pouvoir dans cette affaire.

« S’ils sont suspendus, ce sera de notre faute, » a avancé le quarterback. « On aurait pu, avec l’association des joueurs, changer ce genre de pouvoir dans la dernière convention collective mais on ne l’a pas fait. Je crois qu’on avait trop de pression pour vite trouver un accord alors qu’on avait les cartes en main. Personne ne devrait être juge, juré et bourreau. »

Aaron Rodgers a expliqué qu’il ne comprenait pas pourquoi cette histoire n’était pas encore réglée vu que Peyton Manning, également concerné, a été blanchi et que le pharmacien qui avait lancé l’alerte sur le supposé dopage des joueurs s’était rétracté. Il espère bien que ses coéquipiers ne seront pas pénalisé dans cette histoire.

« Il n’y a aucune raison que cette affaire leur coûte quoi que ce soit vu la situation, » a-t-il avancé.

PARTAGER