PARTAGER

 

james-harrison-goodell-190816James Harrison et Roger Goodell n’ont jamais été les meilleurs amis du monde. Cela ne devrait pas changer de sitôt.

Au cœur de leur nouvel accrochage : les soupçons de dopage qui pèsent sur le joueur, après les révélations d’Al-Jazeera en janvier dernier. Comme Clay Matthews et Julius Peppers, Harrison a accepté de parler aux enquêteurs.

Agacé par ces entretiens qu’il juge sans fondement, Harrison avait d’abord demandé que ce rendez-vous ait lieu à son domicile, quand il le souhaiterait.

 

Depuis, le linebacker a donc capitulé. Ce qui ne l’empêche pas de tirer de nouveau sur le commissionnaire de la ligue.

« J’ai accepté… Ils vont pouvoir avoir leurs 23 secondes, ou ce qu’ils veulent. Ils n’ont aucune preuve tangible, c’est tout », a-t-il déclaré auprès d’NFL Network jeudi.

« Mais avec l’accord collectif signé en 2011, si ça va dans les mains de cet escroc, je veux dire Roger Goodell, il peut faire ce qu’il veut. »

Pour appuyer sa thèse, Harrison a demandé à ce que l’entretien avec Roger Goodell soit télévisée. Reste à savoir si Clay Matthews et Julius Peppers appuieront cette idée, eux qui devraient également rencontrer Goodell dans les prochaines heures.

Harrison a aussi précisé qu’il va collaborer pour ne pas cause de tort à sa franchise en étant suspendu.

PARTAGER