PARTAGER

bruce-arians_301115La NFL innove pendant cette présaison. Chaque équipe a le droit d’utiliser la vidéo sur le banc de touche pour une rencontre.

Les Cardinals l’ont fait dès leur première sortie, contre les Raiders. Bruce Arians n’est pas convaincu.

« Ca aide les mauvais coachs », explique-t-il à USA Today.

Pour le coach des Cardinals, une telle pratique aiderait surtout les coachs offensifs. Car s’il peut y avoir beaucoup de variété en attaque, les défenses utilisent parfois les mêmes blitz et systèmes.

« Défensivement, vous passez beaucoup d’heures et de temps sur un blitz, et un gars peut se poser, regarder les images, le montrer à ces gars et régler ça dès le premier quart-temps. Ce n’est pas le bon esprit. »

Ron Rivera est également contre.

« En tant que coachs, on travaille du lundi au samedi pour se préparer pour le match de dimanche. Je travaille. Je créé un plan de jeu. Je réfléchis. Je vous attaque, je vous bat. Et puis, d’un coup, ils vous donnent une tablette où vous pouvez regarder l’action, rembobiner, voir ce qui s’est passé, dire « Oh, c’est ça qu’ils nous font ? » Du coup vous pouvez faire un ajustement, changer ce que vous faisiez et réussir. Je ne pense pas que ce soit bien. »

Un enfer pour les arbitres

Au-delà du coaching, Arians voit aussi la vidéo comme un gros problème pour… les arbitres. Contre les Raiders, le coach a repéré un holding non sifflé sur les images.

« Je l’ai montré à l’arbitre. Ce serait leur pire cauchemar si j’avais ça sur la touche. »

PARTAGER