PARTAGER

jordy-nelson-green-bay-packers-septembre-2016-1Premier mercredi de septembre, premier Power Ranking de la saison pour Touchdown Actu. Celui de la discorde, celui des prédictions hasardeuses, celui de la science-fiction, celui des commentaires exacerbés et acerbes.

L’AFC a beau détenir le Graal, c’est bien la NFC qui trust les deux premières marches du podium. D’un côté des Packers abonnés à l’étiquette de favoris, de l’autre des Panthers revanchardes. Derrière, en embuscade, des Bengals et Steelers prêts à s’entredéchirer. Et pas seulement pour le trône de la division Nord, mais pour celui de toute la Conférence Américaine. Seahawks et Cards en feront de même à l’ouest. Privés de leur passeur titulaire pour le début de la saison ou pour toute la campagne, Pats et Vikings ont d’autres arguments à faire valoir. Ne les oublions pas trop vite.

Oakland retrouve le top 10 pour la première fois depuis l’invention du Power Ranking TDA. Qui des Bills, Raiders, Browns et Jaguars mettra fin à son interminable disette de playoffs ? Les Californiens partent avec un coup d’avance. Côté Broncos, rarement champion en titre aura semblé si peu armé pour défendre son bien.

Derrière ce joli wagon de tête, un vaste ventre mou d’équipes qui se tiennent. Les Colts et Ravens espèrent un rebond, les Cowboys un miracle nommé Dak Prescott, les Jets et Redskins prient pour que leurs quarterbacks ne se dégonflent pas de la même manière que les ballons des Pats ; quant aux Jaguars, ils croisent les doigts pour enfin franchir un palier et retrouver les playoffs.

Tout au fond, on retrouve des habitués. Les 49ers semblent blindés pour nous faire rire toute la saison et accueillir Deshawn Watson au printemps prochain. Les Browns ont l’air moins ridicules qu’à l’accoutumé, mais ils restent les Browns. Quant aux Eagles, ils ne semblent pas vouloir gagner cette année, tout simplement. Côté Rams, à L.A. comme à St. Louis la formule ne change pas : jeunesse et médiocrité. La patte Jeff Fisher.

Free agency, draft, camps d’entraînement, présaison et des mois d’attente. 32 équipes NFL prêtes à se battre pour un titre et un premier choix général. À la veille du coup d’envoi, l’exercice du Power Ranking est plus hasardeux que jamais. Certaines équipes vont décevoir, d’autres s’effondrer. Des favoris vont sombrer, des petits sortir de nulle part. L’impitoyable loi de la NFL.

ÉquipeBilan en 2015Classement+/-Commentaire
10-61+7Ils pourront difficilement être plus poisseux en attaque que l'an passé.
15-12-1Cam Newton a été sacré MVP sans Kelvin Benjamin, que fera-t-il avec ?
12-43+6Encore une saison régulière en roue libre et une déroute en playoffs ?
10-64+7On a vu ce dont ils étaient capables sans Le'Veon Bell.
10-65-3Russell Wilson va jouer sa vie à chaque match. Et comme l'an passé, il va le faire avec un certain brio.
13-36-3Heureusement que la présaison ne veut souvent rien dire.
12-47-2Une fois l'intérim de Garoppolo achevé, on pourra juger des chances des Pats.
11-58-1Sam Bradford va enfin découvrir à quoi ressemble un vrai coach.
7-99+8Les Raiders sont en quête d'un nouveau butin : une première saison positive en 14 ans !
12-410-6Von Miller & Co les porteront en playoffs, l'attaque les empêchera de rêver à un doublé.
11-511-5Imaginez si Alex Smith se mettait à lancer le ballon au delà des 20 yards.
9-712-La bonne nouvelle : Brock Osweiler.
La mauvaise nouvelle : le dos de J.J. Watt.
8-813+2Ils ont bien cru aux Playoffs jusqu'au bout avec Josh Freeman et Ryan Lindley. Alors avec Andrew Luck...
9-714-4Ils sont armés pour réaliser une première depuis plus de 10 ans dans la division Est : conserver leur couronne.
6-1015+8Si la ligne offensive est aussi pitoyable qu'en présaison, Eli risque de manquer son premier match depuis 2005.
10-616-3On peut-être diplômé d'Harvard et se comporter comme un parfait imbécile parfois.
6-1017+7L'ambition des Bucs grimpe à mesure que les kilos superflus de Jameis Winston s'envolent.
8-818-Ils devront arrêter de perdre le ballon dans la redzone pour espérer quoi que ce soit.
5-1119+8Avec Joe Flacco, Terrell Suggs, Steve Smith et Dennis Pitta en pleine santé, ils sont tout de suite plus dangereux.
4-1220+10Le miracle Dak ou le mirage Prescott ?
8-821-7Survivront-ils à l'hécatombe de blessures qui les a frappés cet été ?
6-1022-1On attend leur explosion depuis des lustres. On pourrait avoir droit à leur implosion.
5-1123+5Leur pire ennemi ? La hype qui les entoure.
6-1024+1Ils vont devoir (sur)vivre sans Adam Gase et Matt Forte.
7-925-6À la place de Megatron, un méga trou.
7-926-4La pire défense de la ligue en 2015 est déjà favorite à sa propre succession.
7-927-7Ils auront bientôt plus de choix de draft que de joueurs.
4-1228+1L'infirmerie ne pourra pas être plus surpeuplée que l'an dernier. Quoique...
3-1329+2Un meilleur jeu au sol en soutien, on attend plus que des cibles de choix pour enfin voir Marcus Mariota exploser.
7-930-11Jared Goff, le premier QB numéro un de la draft à ne pas jouer dès la semaine 1 depuis Jamarcus Russell.
3-1331+1On sent presque un petit souffle d'optimisme en provenance de Cleveland. Une brise d'espoir.
5-1132-6Deshaun Watson se cherche déjà une jolie résidence californienne.
PARTAGER