PARTAGER

darrelle-revis-jets-090916Dimanche soir, les Jets affrontent les Bengals lors de leur premier match de la saison.

Jeudi, le coordinateur défensif Kacy Rodgers a été interrogé par ESPN sur la tactique à adopter face à un receveur comme A.J. Green. Et si par le passé, un homme semblait incontournable face à ce genre de joueur, ce n’est pas le cas pour ce match là.

« Ce ne sera pas juste Revis, ce sera tout un tas de personne » déclare Rodgers. « A.J. est un joueur exceptionnel. Nous devons avoir 11 paires d’yeux, pour savoir où il est … Ce n’est pas nécessairement du un contre un ».

Cet avis est partagé par le head coach Todd Bowles.

« C’est un matchup parmi d’autres. C’est un effort collectif. Ce n’est pas seulement à propos de Revis et Green, c’est à propos de nous contre eux ».

La fin de Revis Island ?

Revis a été habitué à défendre face au receveur numéro 1 de ses opposants, souvent sans même l’aide d’un safety. Son habilité dans ce domaine à amené à parler de « Revis Island ». Mais cette île va-t’elle couler cette saison, au profit d’une défense de zone, moins centrée sur le talent d’un seul homme ? Rien n’est moins sûr.

Revis a joué la saison dernière avec une déchirure ligamentaire dans le poignet. Il a manqué un certain nombre d’entrainement cet été, et il comprend cette approche prudente avant ce premier match.

« Pour débuter la saison, nous devons faire un peu attention car nous avons des matches importants qui arrivent par la suite » déclare le cornerback 7 fois Pro Bowler. « Je pense que le plan de jeu est très confortable pour chacun d’entre nous ».

Pour Revis, en plus d’essayer de ne pas l’user trop rapidement, un gros avantage de l’option choisie par ces coachs est que la défense sera moins prévisible.

« Cela va être difficile pour l’attaque d’identifier les gars et voir où ils sont. Cela va apporter de la confusion, et ça sera à notre bénéfice. C’est une des choses, en arrivant cette semaine au match, que nous allons essayer de réaliser ».

A 31 ans, Darrelle Revis arrive à un âge où le déclin commence pour la plupart des joueurs NFL. Mais Revis n’est pas la plupart des joueurs NFL, et il ne serait pas étonnant de le voir réaliser de grosses performances individuelles au cours de la saison 2016.

PARTAGER