PARTAGER

jimmy_garoppolo_12092016

Arizona Cardinals (0-1) – New England Patriots (1-0) : 21-23

Les Patriots ont réalisé l’exploit ! Malgré les absences de Tom Brady, Rob Gronkowski ou encore Nate Solder, New England s’est imposé 21-23 dans le désert de l’Arizona alors que pratiquement personne ne leur donnait une véritable chance de l’emporter. Portés par un très bon Jimmy Garoppolo (24/33, 264 YDS, 1 TD), les Patriots démarrent idéalement leur saison tandis que les Cardinals ont un peu déçu étant donné leur statut de favori.

No Tom Brady, no problem

Le début de match est à l’avantage des hommes de Bill Belichick. Sur le premier drive de la rencontre, les Patriots obligent les Cardinals à punter. Derrière, l’attaque de New England parvient à prendre le dessus sur la défense d’Arizona, grâce notamment à un Jimmy Garoppolo très propre pour sa première titularisation en NFL. En effet, le quarterback intérimaire des Patriots trouve d’abord Julian Edelman (7 REC, 66 YDS) à trois reprises, avant de mettre sur orbite Chris Hogan (3 REC, 60 YDS, 1 TD) qui s’en va inscrire le premier touchdown de la rencontre sur une réception de 37 yards (0-7).

Les Cardinals réagissent de suite avec une belle passe de 39 yards de Carson Palmer (24/37, 271 YDS, 2 TD) pour Michael Floyd (3 REC, 61 YDS). Malheureusement pour Arizona, ce big play est un acte isolé et les hommes de Bruce Arians sont à nouveau obligés de se dégager. En face par contre, ça continue de dérouler à base de passes courtes pour Edelman ou pour le running back James White, qui permettent aux Patriots d’ajouter trois points au tableau d’affichage grâce à un field goal de 47 yards signé Stephen Gostkowski (0-10).

Arizona relancé par les erreurs de New England

Au début du second quart-temps, les Cardinals tentent de trouver leur rythme offensif mais la ligne défensive de New England fait du bon boulot. Il faut en fait attendre un fumble de Garoppolo, provoqué par un sack de Markus Golden et recouvert par l’ancien Patriot Chandler Jones, pour voir Arizona reprendre du poil de la bête.

Suite à cette grosse action défensive, les Cardinals enchaînent les premiers downs en attaque, grâce notamment à la contribution du running back David Johnson (89 YDS au sol, 1 TD + 43 YDS dans les airs). Sur la ligne des trois yards adverse, Palmer trouve Larry Fitzgerald (8 REC, 81 YDS, 2 TD) qui débloque enfin le compteur de son équipe (10-7). C’est sur ce score que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Au début de la seconde mi-temps, les Patriots repartent sur les mêmes bases qu’en première, c’est-à-dire avec un touchdown. En effet, le running back de New England LeGarrette Blount (22 courses, 70 YDS, 1 TD) force le passage et trouve la end zone sur une course de 8 yards, qui conclut un drive parfaitement mené par Garoppolo.

A nouveau mené de dix points, Arizona va profiter comme lors de la première période d’une erreur des Patriots pour se relancer. Cette fois-ci, c’est un fumble de Blount sur la ligne des 33 yards de New England qui remet les Cardinals dans le droit de chemin, eux qui profitent de ce fait de jeu pour réduire le score par l’intermédiaire d’un touchdown à la course de David Johnson (14-17).

Un quatrième quart-temps très incertain

De retour au contact des Patriots, Arizona parvient à limiter ses derniers sur le drive suivant, où Stephen Gostkowski inscrit un field goal de 53 yards (14-20). Il reste alors un peu plus de douze minutes à jouer dans cette rencontre, et les Cardinals ont la possibilité de prendre l’avantage pour la première fois du match. C’est à ce moment-là que Johnson décide de nous sortir une magnifique course de 45 yards, qui propulse son équipe dans la zone rouge adverse.

Derrière, Carson Palmer trouve Michael Floyd sur une troisième tentative avec dix yards à parcourir, puis sert Larry Fitzgerald dans la end zone, ce dernier réalisant une réception magnifique pour permettre à son équipe de passer devant au score (21-20).

Malgré ce retournement de situation, Jimmy Garoppolo ne panique pas et continue de jouer juste, en particulier sur les troisièmes downs. Il trouve notamment Danny Amendola pour un gain de 32 yards puis un autre de 13 yards. Il est bien aidé également par une course de 13 yards de Blount, qui met les Patriots en position de tirer un field goal. New England ne laisse pas passer l’occasion et reprend l’avantage grâce à Gostkoswki, qui rajoute trois points au compteur de son équipe (21-23).

Malgré Larry Fitzgerald, les Cardinals échouent en fin de match

Il reste alors un peu moins de quatre minutes au chronomètre, et les Cardinals se doivent de marquer malgré le fait qu’ils ne possèdent plus de temps mort et qu’ils doivent commencer leur drive sur leur ligne des 8 yards. Mais quand on possède Larry Fitzgerald dans son équipe, tout est possible. Sans surprise, ce dernier porte les siens sur ses larges épaules, lui qui enchaîne trois réceptions de 21, 15 et 10 yards.

Cependant, suite à une pénalité pour holding, Arizona se retrouve dans une situation difficile, avec un troisième down et 23 yards à parcourir sur la ligne des 47 de New England. C’est alors que Palmer trouve Jaron Brown pour une réception de 18 yards, qui permet aux Cardinals de se mettre en bonne position pour inscrire le field goal victorieux. Malheureusement pour eux, suite à un mauvais snap, le kicker Chandler Catanzaro rate son coup de pied de 47 yards, et laisse ainsi filer la victoire.

PARTAGER