PARTAGER

tyrod-taylor-bills-sicard-12-09-16

La rencontre entre les Bills et les Ravens n’a pas été des plus spectaculaires. Les défenses ont pris le dessus sur le score, à tel point que l’attaque de Buffalo a complètement calé. Seulement 169 yards cumulés, soit le pire sortie de la franchise depuis 2006, et de la ligue pour un match d’ouverture de la saison depuis 1979. Tyrod Taylor n’a lancé que pour 111 yards et seulement une passe de plus de 20 yards, avec une moyenne de 5,04 yards par tentatives de transmissions.

Baltimore a donc parfaitement géré le cas Taylor, avec un objectif très simple.

« Le plan c’était de le faire jouer comme un vrai quarterback » déclare Brandon Williams, le defensive tackle des Ravens, sur NYUP.com. »On devait le limiter à sa poche. Parfois il en est sorti, mais pas trop souvent. »

Mais les linemen n’ont pas été les seuls artisans du succès des locaux. La couverture aérienne a également mis la main à la pâte. Les safeties, même s’ils n’ont pas été très en vue, ont fourni un gros travail de dissuasion. Une couverture très haute pour empêcher toute passe longue et réduire au silence des joueurs comme Sammy Watkins. Eric Weddle, le free safety des Ravens, préfère rester humble quant à la performance de la couverture aérienne.

« On a juste joué ensemble », explique-t-il. « Cela ne dépendait pas juste de moi ou de quelqu’un d’autre. On était au moins 4, 5 voir 6 gars à chaque fois être concernés. On voulait mettre de côté les principales armes offensives pour les forcer à trouver un autre moyen de nous battre ».

PARTAGER