PARTAGER

von-miller-broncos-230916Beaucoup d’analyses faites après la première semaine ont volé en éclat dès le deuxième match. Ainsi, pour plusieurs rencontres, il est difficile de savoir quel visage telle ou telle équipe proposera. Une chose est sûre, ils sont cinq (en plus des Patriots qui ont joué jeudi), à pouvoir prétendre à un bilan parfait à la fin de la semaine. Parmi eux, quatre ne pourront afficher ce fameux 3-0 qu’en allant s’imposer à l’extérieur. Il s’agit des Broncos, ses Steelers, des Vikings et des Ravens.

Pour cette dernière semaine où les 32 équipes seront sur le terrain ce week-end avant les premières « bye week », il y a encore de très beaux matchs de prévus. Quatre équipes en déplacement qui visent une troisième victoire, un match aux dynamiques contraires à ne pas manquer, quatre duels de division et pleins d’autres choses : voici le programme de la semaine 3.

Et 1, et 2 et 3-0… même à l’extérieur.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (1-1) – Denver Broncos (2-0)

Cela fait quatre matchs d’affilés que Von Miller donne l’impression de gagner le match à lui tout seul. Entre la demi-finale et la finale de l’an dernier ainsi que les deux premiers matchs de la saison, le défenseur pèse sur le sort de la rencontre. Et avec lui, c’est toute la défense des Broncos qui domine. Même quand les blessures s’abattent, Denver arrive à trouver un remplaçant sans perdre en qualité. Ainsi DeMarcus Ware sera remplacé par Shane Ray et les champions en titre ne devraient pas voir beaucoup différence. Une mauvaise nouvelle pour les Bengals, qui sortent d’une défaite face à un rival, et qui va devoir trouver les solutions offensives pour contourner le pass-rush adverse. Le jeu au sol aussi devra être meilleur que la semaine dernière pour soulage Andy Dalton.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (1-1) – Minnesota Vikings (2-0)

Après un match âpre face aux Packers, les Vikings affrontent de nouveau un adversaire de gros calibre. C’est ni plus ni moins que les champions de la NFC qui vont accueillir Minnesota. En plus de ça, la bande à Newton est en forme après avoir giflé San Francisco. Mais la défense des 49ers n’est pas celle des Vikings et les hommes de Mike Zimmer ont de quoi ralentir Carolina. C’est en attaque que les visiteurs ont moins de certitudes. Malgré un très bon match de Sam Bradford et de sa nouvelle cible préférée, Stefon Diggs, il faut se demander si le quarterback est capable de réitérer sa performance contre une équipe probablement encore plus forte. Surtout que cette fois, Adrian Peterson ne sera pas sur le terrain pour représenter une menace. Car même si son niveau la semaine dernière n’était pas des plus haut, sa seule présence permet au lanceur de décharger un peu de pression de ses épaules. Dimanche, AP28 ne sera pas là et c’est l’occasion pour Bradford de montrer qu’il a passé un cap.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (0-2) – Baltimore Ravens (2-0)

Sur le papier, peu de chose sépare ces deux équipes. Pourtant, l’une est invaincue pendant que l’autre n’a toujours pas connu la victoire. La différence pourrait résider en un mot : l’expérience. Baltimore sait comment gagner les matchs. Même sans solutions pendant plusieurs quarts-temps, les Ravens ont su revenir face aux Browns par exemple. Les Jaguars, eux, sont en pleine phase d’apprentissage et même avec un effectif réjouissant, il leur faut forcément acquérir de l’expérience collective et individuelle. Ainsi, même à l’extérieur, les hommes de John Harbaugh possèdent un avantage, mais Jacksonville pourrait profiter de la venue d’un adversaire compliqué, mais à sa portée pour véritablement lancer sa saison.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Philadelphia Eagles (2-0) – Pittsburgh Steelers (2-0)

Retrouver ce match dans la catégorie des rencontres à ne pas manquer en semaine 3 pourrait paraître surprenant. Mais le début de saison parfait de ces deux franchises mérite bien cela. D’un côté, il y a les Steelers qui même sans Le’Veon Bell, qui reviendra la semaine prochaine, font tourner leur attaque (quasiment) à plein régime. Mais en face, il y a une des escouades les plus sous-estimées de la NFL : la défense des Eagles. Si on parle beaucoup à juste titre de l’attaque et notamment de Carson Wentz, la défense est aussi un facteur majeur dans la réussite de l’équipe en ce début de saison. Avec des joueurs comme Brandon Graham ou Jordan Hick, qui possèdent les meilleures évaluations de cette défense selon Pro Football Focus (85 et 81.6), les remparts de Philadelphie tiennent le coup. Mais ils s’attaquent désormais à un tout autre adversaire que les Browns et les Bears, en la personne des Steelers. Une tâche très difficile et une réflexion qui vaut aussi pour Carson Wentz.

carson-wentz-eagles-sicard-13-09-16

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (1-1) – New York Jets (1-1)

En dehors des quatre rencontres présentées plus haut, ce duel entre les Chiefs et les Jets est peut-être le plus intéressant de la semaine. Pour ce match, les deux dynamiques sont opposées. D’un côté, il y a Kansas. Très bons lors de la deuxième mi-temps du premier match, les Chiefs ont été complètement muselés la semaine dernière. De l’autre, il y a New York, sans réalisme en semaine 1 puis costaud lors du Thursday Night Football. Les courbes vont-elles se croiser de nouveau ou continuer leurs courses ? Nul ne le sait, mais c’est en tout cas les défenses qui pourraient être à l’honneur dimanche. Avec des joueurs comme Tamba Hali qui font un très bon début de saison, les Chiefs ont les armes pour arrêter Ryan Fitzpatrick et son impressionnant 86.8 d’évaluation selon Pro Football Focus. La clé réside peut-être dans les duels entre Darrelle Revis et Jeremy Maclin d’un côté et Marcus Peters-Eric Decker (ou Brandon Marshall).

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (2-0) – Washington Redskins (0-2)

L’an dernier, les Giants perdaient les matchs accrochés à la toute fin. Cette année, les choses ont changé et c’est New York qui est bon dans « le money-time ». Une bonne chose pour une équipe qui peut profiter d’un trio de receveur OBJ-Victor Cruz-Sterling Shepard qui commence à faire beaucoup de dégâts. Encore une fois, ce sont les cornerbacks des Redskins qui devraient s’amuser. Est-ce que Josh Norman suivra Odell Beckham Jr. sur tout le terrain ? Leur duel sera particulièrement surveillé avec leur affrontement de l’an dernier. Si Norman le suit, les Giants pourraient faire comme les Steelers et les Cowboys avant eux : viser Bashaud Breeland. En grande difficulté, le cornerback joue sans aucune confiance et après Antonio Brown et Dez Bryant, il pourrait de nouveau vivre une soirée compliquée.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers (1-1) – Detroit Lions (1-1)

Rebondir. Ce doit être le maître mot à Green Bay. Si au classement la défaite a une importance relative, c’est dans les têtes que la chute dans le Minnesota pourrait laisser des traces. C’est pour cela que la venue des Lions est le prétexte parfait pour se remettre à l’endroit. Mais cette rencontre contre Detroit n’est pas une victoire assurée pour Green Bay. On se rappelle déjà que l’an dernier c’était bien Matt Stafford et sa bande qui étaient repartis du Wisconsin avec une victoire. Surtout que cette année, l’équipe semble être meilleure malgré la défaite face aux Titans. Detroit pourrait marquer beaucoup de points, reste à savoir si Aaron Rodgers aura trouvé d’ici là comment faire avancer une attaque qui a le potentiel pour être l’une des toutes meilleures de la ligue.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Seattle Seahawks (1-1) – San Francisco 49ers (1-1)

Doit-on s’inquiéter pour les Seahawks ? Après une performance en demi-teinte contre les Dolphins, les voilà qu’ils perdent contre les Rams. Ce week-end pas le droit à l’erreur. Mais le calendrier fait bien les choses puisque ce sont les 49ers qui débarquent dans l’état de Washington. Autant dire que ce n’est pas l’adversaire le plus coriace. Sauf qu’eux, à l’inverse, ont déjà battu l’équipe de Los Angeles. Mais le champion 2013 ne peut pas se permettre de faire un faux pas à domicile face à un rival de division qui plus est d’un calibre inférieur. Si elle joue comme depuis deux semaines, la défense ne devrait pas poser de souci. De l’autre côté du ballon en revanche, Russell Wilson est clairement atteint à la cheville et c’est toute l’attaque qui en pâtit. Pete Carrol va devoir contourner ce problème, notamment avec son jeu au sol, quelque peu décevant depuis le début de la saison.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
New Orleans Saints (0-2) – Atlanta Falcons (1-1)

Ce sera le dernier duel de division et l’ultime rencontre du week-end tout simplement. Pour le Monday Night Football, la NFL nous a réservé un affrontement plutôt intéressant entre deux équipes qui n’ont pas encore totalement trouvé leur rythme, mais qui sont capables de coup d’éclat. Pour l’instant, ça n’a pas payé pour les Saints qui n’ont toujours pas gagné. La défense est toujours autant inquiètant qui plus est quand les joueurs se blessent les uns après les autres. Une nouvelle défaite Superdome serait catastrophique pour la saison des joueurs de la Louisiane. Pour les Falcons en revanche, la victoire la semaine dernière contre Oakland a fait du bien. 35 points inscrits et une attaque qui commence à se mettre en marche.

desmond_trufant_230416

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (0-2) – Arizona Cardinals (1-1)

L’une des affiches les plus déséquilibrées de la semaine. Avec leur démonstration face à Bucs, Arizona marche sur l’eau dans le désert. Même si Jameis Winston les a beaucoup aidés, les Cardinals sont redevenus l’ogre qu’ils étaient l’an dernier. En face, Buffalo ne fait pas peur à grand monde. Surclassés par les Jets, les Bills ont de nombre blessés qui s’ajoutent à des lacunes criantes. Il n’existe aucun secteur de jeu où les hommes de Rex Ryan seraient meilleurs que leurs adversaires de la semaine. Seuls avantages, les quelques jours de repos supplémentaires après avoir joué jeudi dernier ainsi que le point positif de jouer à domicile. Pour le reste, bon courage.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (1-1) – Oakland Raiders (1-1)

Un joli affrontement entre deux équipes jeunes et explosives ce dimanche. Mais, qui dit jeune, dit souvent inconsistance. Et même après seulement deux matchs, les bilans de ces deux franchises (1-1) trahissent du manque de régularité. Cette fois, pas d’excuse, puisque les deux équipes en sont au même point. Le vainqueur sera ainsi celui qui aura su utiliser au mieux ses armes, mais surtout sur toute la durée d’un match. Si les Titans comme les Raiders veulent passer un cap, il faut gagner ce genre de match. Problème : il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (0-2) – Cleveland Browns (0-2)

Troisième match et troisième quarterback pour les Browns. Le rookie Cody Kessler va faire ses grands débuts en NFL en Floride. Miami n’en demandait pas tant. Le fait d’affronter un quarterback rookie a bien réussi aux Dolphins la semaine dernière puisque c’est au moment de la rentrée de Jacoby Brissett que les joueurs d’Adam Gase ont montré un visage plutôt séduisant. Cette semaine, la défense devrait pouvoir contrôler une attaque de Cleveland sans playmakers d’envergure. C’est surtout en attaque que Ryan Tannehill doit absolument se réveiller. Certains passages contre New England ont été vraiment encourageants. Reste à faire cela avec constance durant tout le match. Et Cleveland est peut-être l’adversaire parfait pour s’y entraîner.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Tampa Bay Buccaneers (1-1) – Los Angeles Rams (1-1)

Quel Jameis Winston se présentera sur le terrain dimanche ? Celui qui marchait sur l’eau en semaine 1, ou bien, celui qui enchaînait les erreurs contre Arizona. De cette réponse découlera probablement le vainqueur du match. On l’a compris la semaine dernière, les Rams n’ont qu’un espoir pour gagner : être imperméable en défense et l’emporter sur un très petit score. Si l’escouade défensive arrive à faire dérailler le quarterback de deuxième année, alors elle donnera une chance à son équipe. À  l’inverse, si celui-ci est lancé à toute vitesse comme un train de marchandises et enchaîne les touchdowns, les Rams n’auront pas les armes pour tenir le rythme.

todd_gurley_151215

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Indianapolis Colts (0-2) – San Diego Chargers (1-1)

Malheureusement, dans l’Indiana on semble être en train de gâcher les années au plus haut niveau d’Andrew Luck. Son « prime ». À  force de blessure à répétition dans la défense et d’une ligne offensive poreuse, les Colts n’arrivent pas à s’imposer. Pour le quarterback, ce n’est pourtant pas faute d’essayer. Il possède notamment l’une des meilleures évaluations pour un quarterback de la saison pour l’instant avec 87.9 selon Pro Football Focus. Mais pour l’instant, ça ne veut pas. Et il se pourrait que ça ne veuille toujours pas contre des Chargers en pleine confiance après leur carton face aux Jaguars. Philip Rivers va lui aussi très bien et à l’inverse le casting autour de lui en profite. Seul souci, San Diego donne l’impression de perdre un joueur majeur par semaine. Dimanche tout le monde retiendra probablement son souffle.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Dallas Cowboys (1-1) – Chicago Bears (0-2)

Après un Monday Night Football sans grand spectacle entre Chicago et Philadelphie, la NFL a décidé de nous remettre de nouveau les Bears pour le match du prime-time dimanche soir. Si ce match attire toujours les foules, l’affiche n’est pas des plus belles. Sans se mentir, Chicago est l’une des plus faibles équipes de la ligue à l’heure actuelle. Pourtant, elle va une fois de plus subir l’exposition nationale. Après Carson Wentz, c’est un nouveau quarterback rookie qui tentera de mettre à mal cette défense qui compte de plus en plus d’absents : Dak Prescott. Le lanceur pourrait profiter de cette rencontre pour développer ses automatismes avec son attaque et pourquoi ne pas lancer définitivement Ezekiel Elliott. Pour Chicago, reste à savoir si Jay Cutler sera présent derrière sa ligne et avec quelle condition physique. Sinon, ce sera Bryan Hoyer.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (0-2) – Arizona Cardinals (1-1)
Tennessee Titans (1-1) – Oakland Raiders (1-1)
New York Giants (2-0) – Washington Redskins (0-2)
Miami Dolphins (0-2) – Cleveland Browns (0-2)
Jacksonville Jaguars (0-2) – Baltimore Ravens (1-1)
Green Bay Packers (1-1) – Detroit Lions (1-1)
Cincinnati Bengals (1-1) – Denver Broncos (2-0)
Carolina Panthers (1-1) – Minnesota Vikings (2-0)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Tampa Bay Buccaneers (1-1) – Los Angeles Rams (1-1)
Seattle Seahawks (1-1) – San Francisco 49ers (1-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Kansas City Chiefs (1-1) – New York Jets (1-1)
Indianapolis Colts (0-2) – San Diego Chargers (1-1)
Philadelphia Eagles (2-0) – Pittsburgh Steelers (2-0)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Dallas Cowboys (1-1) – Chicago Bears (0-2)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
New Orleans Saints (1-1) – Atlanta Falcons (1-1)

Parier en ligne sur la NFL avec :
PARTAGER