PARTAGER

steelers_bengals_18092016

Pittsburgh Steelers (2-0) – Cincinnati Bengals (1-1) : 24-16

Dans le gros choc du début de soirée, les Steelers ont pris le dessus face aux Bengals pour remporter leur second succès de la saison. Dans un match dominé par les défenses, Pittsburgh a sorti les actions importantes au bon moment tandis que Cincinnati a perdu un ballon crucial en fin de match.

Pluie, défense et punts au menu !

Lors des premières minutes de la rencontre, les Steelers et les Bengals privilégient leur jeu de course, probablement à cause de la pluie qui s’abat sur le Heinz Field. En effet, les conditions météorologiques difficiles poussent les deux équipes à limiter les risques au maximum. Résultat, mis à part une interception d’Adam Jones sur une quatrième tentative de Pittsburgh, il ne se passe pas grand-chose lors du début de match.

Il faut attendre une passe magnifique de 44 yards signé Ben Roethlisberger (19/37, 259 YDS, 3 TD, 2 INT) en direction de Sammie Coates (2 REC, 97 YDS) pour voir la rencontre s’enflammer un petit peu. Deux jeux plus tard, le quarterback des Steelers trouve le tight end Xavier Grimble qui inscrit le premier touchdown de la rencontre sur une réception de 20 yards (7-0). Derrière, les Bengals réagissent à travers leur jeu aérien. Andy Dalton (31/54, 366 YDS, 1 TD) trouve coup sur coup A.J. Green (2 REC, 38 YDS) et Tyler Kroft (3 REC, 35 YDS) sur le drive suivant, pour un gain total de 42 yards. Alors dans la zone rouge adverse, Cincinnati ne parvient pas à conclure et est donc limité à un field goal de 25 yards (7-3).

Dans le second quart-temps, les défenses prennent le pas sur les attaques et les punts s’enchainent des deux côtés. Symbole de ce manque de production offensive qui caractérise la rencontre, Antonio Brown (4 REC, 39 YDS) réalise un vilain drop sur une troisième tentative avec dix yards à parcourir. Cependant, grâce à un coup de pied de dégagement complètement manqué par Cincinnati, les Steelers parviennent à se retrouver en bonne position sur le terrain et à marquer trois points supplémentaires sur un field goal de 49 yards (10-3). Les deux équipes rejoignent finalement les vestiaires le score de 10-6 suite à un second field goal de Mike Nugent, obtenu notamment grâce une interception de Dre Kirkpatrick (10-6).

Ben Roethlisberger est magique, Tyler Boyd est tragique

La seconde période repart sur les mêmes bases que la première, c’est-à-dire avec une accumulation de punts. Et comme lors du quart-temps initial, c’est une longue réception de Coates qui va débloquer les choses. En effet, Roethlisberger envoie une bombe de 53 yards en direction de son receveur, avant de trouver le tight end Jesse James (3 REC, 29 YDS, 1 TD) dans la endzone sur une passe de 9 yards (17-6). Sur le drive suivant, Cincinnati répond à Pittsburgh et réduit le score. D’abord, Dalton trouve Tyler Boyd (6 REC, 78 YDS) pour 29 yards, puis Alex Erickson pour 20 yards. Ensuite, deux pénalités défensives permettent aux Bengals de se retrouver tout près de la end zone adverse mais ces derniers ne parviennent pas à inscrire leur premier touchdown du match, et se contentent donc d’un nouveau field goal (17-9).

Il reste alors un quart-temps à jouer. Au début de ce dernier, les Steelers remontent progressivement le terrain et font tourner l’horloge. Grâce à une réception de 17 yards d’Antonio Brown et une autre de 20 yards de DeAngelo Williams (32 courses, 94 yards + 4 REC, 38 YDS, 1 TD), Pittsburgh parvient à se retrouver dans la zone rouge des Bengals. C’est alors le moment choisi par Ben Roethlisberger pour sortir une superbe action dont il a le secret, dans laquelle il évite un sack pour parcourir 14 yards au sol. Trois jeux plus tard, « Big Ben » trouve Williams dans la end zone, qui creuse l’écart (24-9).

Dos au mur, les Bengals ont un peu moins de sept minutes pour recoller au score. Andy Dalton montre alors son meilleur visage en sortant un excellent drive dans lequel il termine à 7/7 à la passe, avec en conclusion un touchdown de Giovani Bernard (9 REC, 100 YDS, 1 TD) sur une réception de 25 yards (24-16). Derrière, la remontée se poursuit puisque Cincinnati parvient à stopper Pittsburgh et récupérer le ballon. Malheureusement pour les hommes de Marvin Lewis, ils vont être coupés net dans leur tentative de come-back puisque le rookie Tyler Boyd réalise un fumble (discutable certes) au pire moment possible. Les Bengals sont condamnés, les Steelers sont rassurés.

PARTAGER