PARTAGER

Prescott_Cowboys

Washington Redskins (0-2) – Dallas Cowboys (1-1) : 23-27

Kirk Cousins a eu deux occasions de faire passer son équipe devant. La première avec un peu plus de quatre minutes au chrono, la deuxième avec seulement une minute et trente secondes. A deux reprises, le lanceur n’a pas su mener sa franchise jusqu’à la end-zone, offrant ainsi la victoire aux visiteurs du jour.

Des visiteurs qui se présentaient d’ailleurs dans la capitale fédérale avec quelques doutes. Notamment concernant leur trio d’attaque Prescott-Bryant-Elliott. En face, la grande question était de savoir si Jay Gruden allait décider de mettre Josh Norman face à Dez Bryant, peu importe son positionnement sur la ligne. Dès le début de match, on le comprend, la réponse est non ! Pas de changement de stratégie pour les Redskins. Force est de constater que les Cowboys profitent de cette décision dès le premier quart temps. A la fin des quinze premières minutes, Dallas menait déjà 10-0 notamment grâce au deuxième touchdown en NFL d’Ezekiel Elliott (21 courses, 83 yards). Une course de 1 yard qui fait suite à une faute, commise sur l’action précédente, dans la end-zone par Bashaud Breeland.

Prescott ouvre son compteur

Comme la semaine dernière, le cornerback du côté droit de la défense a été ciblé tout le match, notamment quand Dez Bryant (7 réceptions, 102 yards) était en face de lui. Mais les Redskins ne baissent pas la tête et sont reviennent dans le match sans trainer. Une course de 14 yards de Matt Jones ainsi qu’un field goal de 36 yards permettent aux locaux de rejoindre la mi-temps avec seulement trois points de retard (10-13).

Mais c’est en seconde période que les attaques vont (un peu plus) faire la différence. D’abord celle de Washington avec une passe de 11 yards de Cousins vers Jamison Crowder dans la end-zone (17-13). Cette fois c’est Dallas qui va répondre du tac au Dak. Prescott (22/30, 292 yards) inscrit ainsi son premier touchdown en NFL… à la course. Un portée de 6 yards qui permet à son équipe de repasser devant (17-20). Encore une fois, Washington se rebelle et inscrit deux field goal pour reprendre les rênes. Un punt de Dallas plus tard, les Redskins ont l’occasion de plier le match avec un touchdown. Kirk Cousins (28/46, 364 yards, 1 TD, 1 INT) remonte tout le terrain et se retrouve à quelques yards de la end-zone pour offrir 10 points d’avance aux siens.

 

Alfred Morris, au bon souvenir de DC

Sauf que le lanceur ne trouve pas les mains de ses receveurs. Pire, il se connecte avec Barry Church pour une interception. Les joueurs du Texas, eux, ne laissent pas passer cette occasion et vont réussir à aller à dame grâce à une course d’Alfred Morris de 5 yards (27-23). Ironie du sort quand on sait que Morris est un ancien de la maison et qu’il manque aujourd’hui grandement au jeu au sol des Redskins. En attendant, il offre la victoire à sa nouvelle équipe puisque le score en restera là et que Kirk Cousins ne parviendra pas à marquer de nouveau malgré deux tentatives.

Les Redskins peuvent regretter plusieurs occasions gâchées, un jeu au sol défaillant et une attaque aérienne présente par intermittence. Les Cowboys n’ont pas été bien meilleurs, mais se sont montrés réalistes et s’offrent une belle victoire à l’extérieur. La première de la carrière du rookie Dak Prescott et elle est importante pour la suite de la saison puisque Dallas est désormais à une victoire et une défaite. Washington en revanche, démarre très mal sa saison avec ces deux défaites.

PARTAGER