PARTAGER

emmanuel-sanders-demaryius-thomas-300916Les receveurs NFL sont souvent des joueurs hauts en couleur. Chad Johnson, Terrell Owens, Randy Moss…

Du côté de Denver, Emmanuel Sanders et Demaryius Thomas ne font pas exception. Avant le dernier match de leur équipe, les deux hommes voulaient plus de ballons. Résultat : au moins 100 yards chacun contre les Bengals.

Sanders est-il une diva car il a réclamé (et obtenu) le ballon ?

« Hey, ça ne me dérange pas d’être une diva », assure Sanders à ESPN en riant. « Je suis une diva. Je suis une diva. J’aime gagner des matchs, j’aime attraper des passes. Tous les receveurs du monde aiment attraper des passes et marquer des points. »

Mais attention, les deux hommes sont tout de même différents.

« Demaryius est une diva de la campagne. Je suis une diva d’Hollywood. »

Confirmation de Thomas.

« Je suis de la campagne. Je conduis un truck. Il n’y a rien de mal à ça. »

Diva… mais bosseurs

Si l’expression est drôle, Sanders explique aussi que c’est parce qu’il connait le potentiel de l’attaque aérienne des Broncos qu’il était frustré.

Et être des divas n’empêche pas le duo de bosser dur.

« Ces gars bossent comme des fous à l’entrainement », assure le coordinateur offensif Rick Dennison. « Ils sont compétitifs avec les défenseurs, et je pense aussi entre eux. Ils travaillent vraiment dur. »

Toutes les divas ne bossent pas si dur à l’entrainement. C’est déjà ça.

PARTAGER