PARTAGER

psalm-wooching-washington-021016

Le match de la semaine

Washington (10) – Stanford (7) : 44-6

Plus de doute : les Washington Huskies seront à prendre au sérieux en 2016. Classés dans le top 15, avant le début de la saison, sur une simple question de potentiel, les joueurs de Chris Petersen ont pris soin de démontrer leur valeur en étrillant le Stanford Cardinal, champion de Pac-12 en titre (44-6).

Le ton est rapidement donné par les locaux, et leur physique défense. Le quarterback de Stanford, Ryan Burns (15/22, 151 yards, TD), est sacké à deux reprises, poussant les Californiens à punter au bout de trois tentatives.

En face, moins de soucis offensifs. Décisif en prolongation contre Arizona, le duo Jake Browning (15/21, 210 yards, 3 TD) – Dante Pettis poursuit sur sa lancée, avec une première connexion de 35 yards et une seconde dans l’en-but, trois jeux plus tard.

La conversion a beau être manquée, les Huskies ne tardent pas à remettre le couvert. John Ross s’échappe sur 28 yards, avant que le coureur Myles Gaskin (100 yards, 2 TD) ne fasse la différence, sur un jeu au sol courte distance (13-0).

Dans les cordes, le Cardinal ne peut même pas s’en remettre à sa vedette, le running back Christian McCaffrey (79 yards au total). Le dernier finaliste du Heisman Trophy est parfaitement muselé et terminera la rencontre avec 49 yards à la course. La blessure de Ryan Burns n’aide pas non plus, l’entrée momentanée du quarterback remplaçant Keller Chryst se terminant par un turnover on downs sur un sack.

L’affaire est dans le sack

La défense des Huskies est impitoyable, à l’image des pass rushers Joe Mathis (2 sacks) et Psalm Wooching (3 sacks). Le quarterback de Stanford sera d’ailleurs plaqué 8 fois derrière la ligne d’engagement, sur l’ensemble de la rencontre.

Dans un Century Link Field encore en feu, l’attaque en profite pour punir un peu plus son adversaire. Un touchdown à la réception de John Ross (80 yards, TD) et un field goal de Cameron van Winkle portent le score à 23-0 à la pause.

Une réaction de Stanford à venir au retour des vestiaires ? Pas vraiment. Les visiteurs commettent un fumble sur le coup de pied de réengagement, puis un autre sur leur premier drive de la seconde période. Une aubaine pour Washington et pour Myles Gaskin, qui s’en va inscrire son deuxième touchdown du match, sur une course de 8 yards (30-0).

Le plus dur est fait pour les Huskies, qui concéderont un touchdown non transformé de JJ Arcega-Whiteside, mais qui marqueront encore deux fois, malgré une large revue d’effectif.

Candidat annoncé aux playoffs, Stanford pourrait payer cher une telle défaite, tant sur le résultat que sur la manière (29 yards au total pour le jeu au sol). A court de solution, sans Christian McCaffrey, le Cardinal va devoir trouver des plans B pour réagir.

De son côté, Washington fait tomber son concurrent le plus sérieux pour le titre de division Pac-12 Nord et rêve de remettre la main sur la conférence, seize ans après son dernier sacre.

Autres principaux résultats

Dans le choc au sommet de la semaine, Clemson (5) a survécu à l’obstacle Louisville (3). Les Tigers se sont quand même fait peur, malgré un avantage de 18 points à la pause. Derrière, Lamar Jackson et ses coéquipiers ont enchaîné un 26-0 pour mener 36-28 dans la dernière ligne droite. Clemson s’en sort finalement sur un touchdown à la réception de Jordan Leggett et sur un stop décisif lors d’une quatrième tentative adverse.

Alabama (1) et Houston (6) ne se sont pas vraiment fait peur cette semaine. Le Crimson Tide a encore déroule contre Kentucky, 34 à 6. Pour les Cougars, battus l’an dernier à Connecticut, la revanche a été savoureuse contre les Huskies, avec un succès 42-14.

A défaut d’impressionner, Michigan (4) est rigoureux et invaincu. Les Wolverines ont mis les barbelés pour venir à bout d’une vaillante équipe de Wisconsin (8), 14 à 7. Amara Darboh a inscrit le touchdown de la victoire avant une interception somptueuse de Jourdan Lewis.

Le retour de coach Chris Ash à Ohio State (2) a été célébré dignement par J.T. Barrett. Le quarterback des Buckeyes a dynamité la défense de Rutgers, pour un total de 238 yards et 4 touchdown, et un succès 58-0. Le joueur de troisième année en a profité pour battre le record de touchdowns à la passe du programme, avec 59, deux de mieux que Bobby Hoying en 1995.

Privé de pas mal de titulaires, dont le defensive end Myles Garrett, Texas A&M (9) a fait le boulot pour faire tomber South Carolina dans son enceinte (13-24). De bon augure avant la réception de Tennessee, le week-end prochain.

Qu’on se le dise, justement : Tennessee (11) n’est jamais totalement mort. Menés 17-0 à Georgia (25), les Volunteers ont encore réussi une incroyable remontée pour s’imposer à la dernière seconde sur une passe Ave Maria de Joshua Dobbs pour Jauan Jennings. De quoi rester invaincus, après cinq rencontres.

En dépit de son succès du week-end dernier, Florida State (12) ne va pas fort. Les Seminoles s’inclinent à la dernière seconde contre North Carolina, sur un field goal de 54 yards signé Nick Weiler. Succès 37-35 des Tar Heels, dans le sillage d’un quarterback Mitch Trubisky encore inspiré (405 yards, 3 TD).

Passé près de la correctionnelle, Baylor (13) a dû cravacher dans le dernier quart-temps pour disposer d’Iowa State (42-45). Le coureur Shock Linwood s’est employé, avec 237 yards et un touchdown.

Miami (14) reste également invaincu. Grâce à 28 points inscrits en première mi-temps, les Floridiens ont évité toute mauvaise surprise sur le terrain de Georgia Tech. Succès 35 à 21.

Quelque peu bousculé par Illinois, à domicile, Nebraska (15) a fait preuve de caractère pour infliger un 21-0 à son adversaire en seconde période et obtenir un 5/5 cette saison.

Rien ne va plus à Michigan State (17), à l’heure où les Spartans ont concédé une deuxième défaite consécutive. La faute à Indiana, vainqueur à domicile après prolongation (24-21).

Revers crève-cœur pour Utah (18). Sur le terrain de California, les Utes auraient pu s’imposer à l’ultime seconde mais ont finalement été stoppés sur une position Goal Line. Les Golden Bears en profitent pour empocher une victoire 28-23.

Autre mauvaise surprise, pour San Diego State (19). Les coéquipiers de Donnell Pumphrey sont tombés sur le terrain de South Alabama, 42 à 24, et devraient selon toute vraisemblance quitter le top 25 dès cette semaine.

Oklahoma se relance enfin. Après ses défaites contre Houston et Ohio State, le groupe de Bob Stoops a décroché une victoire référence du côté de Fort Worth, face à TCU (46-52). Les 158 yards et 2 touchdowns à la réception de Dede Westbrook auront été précieux.

La défense de Texas (22) a coûté un nouveau match aux Longhorns. Oklahoma State et son quarterback Mason Rudolph (392 yards, 3 TD) n’en demandaient pas tant pour dominer les débats, 49 à 31.

Florida (23) n’a pas perdu deux semaines de suite dans l’état du Tennessee. Victimes des Volunteers, la semaine passée, les Gators n’ont pas spécialement convaincu mais gagnent à Vanderbilt (6-13).

Après BYU, c’est contre Kansas State que West Virginia est passé entre les gouttes. Menés 16-3 en fin de troisième quart-temps, les Mountaineers ont cravaché pour arracher une victoire d’un tout petit point (17-16). Les joueurs de Dana Holgorsen sont invaincus mais restent très irréguliers.

La première d’LSU sans Les Miles s’est soldée par une victoire. Les joueurs d’Ed Oregon s’imposent de manière convaincante contre Missouri, 42 à 7.

Notre Dame a stoppé l’hémorragie sur le terrain de Syracuse (33-50). Coupable d’une interception coûteuse face à Duke, le quarterback DeShone Kizer a parfaitement réagi avec un total de 471 yards et 3 touchdowns à la passe.

Oregon s’enfonce un peu plus, avec un troisième revers de suite. Après Nebraska et Colorado, c’est Washington State qui s’est offert le scalp des Ducks, 50 à 33. Luke Falk termine à 371 yards et un TD dans les airs.

Californie 2 Arizona 0. Dans la course au titre de division Pac-12 Sud, USC a fait subir à Arizona State sa première défaite de la saison (41-20). UCLA a fait tout aussi bien, en venant à bout d’Arizona, 45 à 24. Avec la défaite de Utah, le suspense est total dans la division.

Enième scénario de folie pour BYU, tombeur d’une séduisante équipe de Toledo (55-53). Devant 52-45 dans la dernière ligne droite, les Cougars ont concédé un touchdown puis une conversion à deux points sur une erreur de snap adverse et une improvisation de Logan Woodside. Les joueurs de Kalani Sitake ont tout de même pu compter sur un field goal de dernière minute pour s’imposer de deux points. Le running back Jamaal Williams a été stratosphérique pour le programme de l’Utah, avec 286 yards et 5 TD au sol.

Air Force est la dernière école militaire invaincue en première division. Pour ce faire, les Falcons ont dû faire tomber Navy, 28-14, grâce à 163 yards et un touchdown du receveur Jalen Robinette.

Première réception de la saison (et 8 yards) pour Anthony Mahoungou, à Purdue. Cela n’a pas empêché la déroute des Boilermakers à Maryland (50-7).

Les actions de la semaine

Sous Butch Jones, Tennessee manquait de succès référence. La deuxième de suite est obtenue sur une passe Ave Maria de Joshua Dobbs pour Jauan Jennings.

L’interception de la semaine, si ce n’est de l’année. En déséquilibre, et à une main, Jourdan Lewis annihile une passe profonde d’Alex Hornibrook pour assurer la victoire finale des Wolverines.

Que de réceptions spectaculaires cette semaine ! Malgré son casque arrachée par un défenseur, Shelton Gibson parvient à capter une passe longue distance pour contribuer au succès des siens.

Enfin, le traditionnel trick play de Boise State. Classés dans le top 25, les Broncos profitent de cette double passe pour battre Utah State (21-10) à la maison.

Zoom sur : Ejuan Price

Si l’attaque de Pittsburgh est souvent vantée depuis le début de la saison, la défense tient en son sein une véritable pépite. Certes, le succès contre Marshall (43-27) n’a rien d’une surprise pour les joueurs de Pat Narduzzi, mais ces derniers ont encore pu compter sur un des pass rushers les plus sous-côtés au rang universitaire.
Car en ajoutant deux sacks face au Thundering Herd, Ejuan Price a enchaîné un cinquième match de suite avec au moins un sack, lui qui a déjà croisé la route de programmes plus prestigieux comme Penn State, Oklahoma State et North Carolina. Le defensive end en est déjà à 5,5 sacks cette année, et ne figure qu’au deuxième rang statistique dans la catégorie, derrière l’impressionnant Arden Key d’LSU.
Joueur senior, il pourrait intéresser plus d’une équipe en vue de la draft. En 2015, il avait cumulé 11,5 sacks sur la totalité de l’exercice.

ejuan-price-pittsburgh-021016

A ne pas manquer en semaine 6

Sans être une rencontre au sommet, le traditionnel Red River Rivalry entre Texas et Oklahoma devrait être suivie de très près, dans une conférence Big 12 des plus ouvertes.
Parlant de rivalité régionale, Miami (14) aura un nouveau test d’ampleur face au voisin Florida State (12). Les Seminoles restent sur six victoires de suite dans la série mais ne seront pas forcément favoris du duel.
Dans la conférence SEC, un choc d’invaincus est au programme entre Texas A&M (9) et Tennessee (11). La course à la finale de conférence sera plus que d’actualité lors de cette confrontation.
Alabama (1) reprendra son programme chargé avec un déplacement à Arkansas (20), équipe qui l’avait repoussé dans ses retranchements la saison passée.
Enfin, Washington (10) évitera-t-il le piège Oregon, à Eugene, quelques jours après avoir baladé Stanford ? Leur défense sera en tout cas mise à l’épreuve.
PARTAGER