PARTAGER

lesean-mccoy-bills-021016New England Patriots (3-1) – Buffalo Bills (2-2) : 0-16

Une semaine après s’être imposés de manière autoritaire contre les Texans, les Patriots ont réalisé une prestation totalement à l’opposé face aux Bills. Face à des adversaires Indisciplinés, incapables d’avancer en attaque et pas assez efficaces en défense, Buffalo ne s’est pas fait prier pour s’imposer 16 à 0. Si Tyrod Taylor a été propre (27/39, 246yds, 1TD, 5 courses, 28yds), Zach Brown (15 tackles, 1 sack, 2 fumbles forcés) a rendu une copie parfaite en défense. La dernière fois que les Patriots n’ont pas inscrit le moindre point, c’était en 1993. Quant à Rex Ryan, c’est la première fois qu’il bat son rival favori à domicile.

Les Patriots pensent pourtant bien débuter le match avec une énorme réception de Julian Edelman (1 réception, 16yds) de plus de 90 yards dès le premier jeu. Sauf que cette réception est annulée pour une interférence offensive. Derrière, les Bills réalisent une bonne entame de match en marquant dans leurs trois premiers drives avec un touchdown à la réception de LeSean McCoy (19 courses, 70 yds, 6 réceptions, 38yds, 1TD), puis deux field goal de Dan Carpenter, respectivement à une distance de 34 et 43 yards.

Un mi-temps, et puis rien

Pendant ce temps-là, la défense de Buffalo fait vivre l’enfer à l’attaque de New England qui n’obtient qu’un seul first down dans les trois premiers drives. Les Patriots parviennent enfin à avancer dans leur quatrième drive, grâce à une belle réception de Martellus Bennett (5 réception, 109 yds) pour 58 yards. Alors qu’ils étaient en red zone, Jacoby Brissett (17/27, 205yds, 4 courses, 23yds, 1 fumble perdu) perd le ballon sur une course ! Derrière, la défense parvient enfin à faire punter Buffalo et le score est de 13 à 0 en faveur des Bills lorsque les équipes font leur entrée aux vestiaires, sous les huées du public.

La deuxième mi-temps sera encore plus pauvre en spectacle. Cela commence mal pour les deux équipes avec deux field goals ratés successivement par Stephen Gostowski, son deuxième déjà cette saison, puis par Dan Carpenter. Le scénario ne change pas, New England n’avance pas en attaque et la défense laisse à désirer. Buffalo creuse l’écart avec un nouveau field goal de Dan Carpenter en fin de troisième quart-temps (0-16). Les Patriots sont amorphes et incapables de répondre alors que Buffalo continue de gérer tranquillement l’horloge pour aller s’imposer, ce qui leur permet d’avoir un bilan équilibré après quatre rencontres. Pour New England, le retour de Tom Brady tombe au meilleur moment tant l’équipe a semblé être allée au bout de sa créativité pour s’en sortir sans lui.

PARTAGER