PARTAGER

steelers_chiefs_03102016

Pittsburgh Steelers (3-1) – Kansas City Chiefs (2-2) : 43-14

Humiliés la semaine dernière face à Philadelphie, les Steelers voulaient montrer un bien meilleur visage devant leur public lors du Sunday Night Football contre les Chiefs. C’est ce qu’ils ont fait.

Profitant des nombreuses erreurs de Kansas City en début de match, Pittsburgh n’a eu besoin que d’un quart-temps pour prendre les commandes de la rencontre. Portés par un Ben Roethlisberger exceptionnel (22/27, 300 YDS, 5 TD) et une défense retrouvée, les Steelers se sont rassurés tandis que les Chiefs ont vécu un véritable cauchemar.

C’est déjà Noël chez les Chiefs

Sous la pluie de Pittsburgh, ce sont les défenses qui se distinguent en début de match. En effet, les deux premiers drives de la rencontre se terminent par des punts. Derrière, sur la seconde série des Chiefs, le running back Spencer Ware (13 courses, 82 YDS, 1 FUM) réalise un fumble dans son propre camp, permettant ainsi aux Steelers de se retrouver en très bonne position sur le terrain. Et face à une attaque comme celle de Pittsburgh, ça ne pardonne pas puisque Ben Roethlisberger trouve Darrius Heyward-Bey pour un touchdown de 31 yards (8-0, suite à une conversion à deux points réussie).

Sur le drive suivant, les Chiefs offrent un nouveau cadeau aux locaux avec une terrible interception d’Alex Smith (30/50, 287 YDS, 2 TD, 1 INT). Sur la ligne des quatre yards de Kansas City, Pittsburgh ne laisse pas passer une telle occasion et accentue son avance grâce à une passe de « Big Ben » pour Antonio Brown (4 REC, 64 YDS, 2 TD) (15-0).

Après ce début de match catastrophique, on attend forcément une réaction des Chiefs mais ces derniers vont au contraire s’enfoncer. Suite à un punt complètement raté de Dustin Colquitt, les Steelers récupèrent le cuir sur la ligne des 40 yards adverse. Et deux jeux plus tard, Roethlisberger envoie une bombe en direction de Brown, qui inscrit son deuxième touchdown du match (22-0).

Dans le second quart-temps, les Chiefs tentent de sortir la tête de l’eau mais ils continuent de couler. Tout d’abord, l’attaque de Kansas City est incapable de prendre à défaut la solide défense des Steelers. Ensuite, ces derniers se montrent toujours aussi impitoyables offensivement, eux qui inscrivent un nouveau touchdown à la passe grâce à une réception de neuf yards signée Jesse James dans la end zone (29-0). Et comme si ça ne suffisait pas, le kicker des Chiefs Cairo Santos rate un field goal de 49 yards juste avant la pause.

Une deuxième mi-temps anecdotique

Au retour des vestiaires, les Steelers ne retirent pas le pied de l’accélérateur malgré leur gros avantage au score. En effet, sur le premier drive de la seconde période, Pittsburgh enfonce encore un peu plus Kansas City par l’intermédiaire d’un touchdown de 30 yards de Roethlisberger pour Markus Wheaton (36-0).

Derrière, l’attaque des Chiefs continue de patauger, elle qui est obligée de punter suite à un enchaînement de pénalités. En face, les Steelers privilégient logiquement les courses pour faire tourner l’horloge, avec un Le’Veon Bell très en jambes (18 courses, 144 YDS + 5 REC, 34 YDS) pour son retour de suspension.

Dans le quatrième et dernier quart-temps, Kansas City parvient toutefois à sauver l’honneur en concluant un drive de sept jeux et 47 yards par un touchdown du receveur rookie Tyreek Hill (36-7).

Il reste alors un peu plus de dix minutes à jouer dans cette rencontre à sens unique, et les deux équipes vont encore chacune inscrire un touchdown. Côté Steelers, DeAngelo Williams atteint la end zone sur une course de deux yards (43-7) tandis que chez les Chiefs, Alex Smith trouve le tight end Travis Kelce pour un touchdown de trois yards (43-14) à quatre secondes de la fin du match.

PARTAGER