PARTAGER

vikings_giants_04102016

Minnesota Vikings (4-0) – New York Giants (2-2) : 24-10

Et de quatre ! Portés par une défense égale à elle-même et une attaque qui n’a pas perdu le moindre ballon, les Vikings ont enchainé un quatrième succès cette nuit et rejoignent ainsi les Eagles et les Broncos dans le cercle très fermé des équipes encore invaincues depuis le début de saison.

Les Vikings prennent le contrôle du match en première mi-temps

En début de match, ce sont les défenses qui dominent les débats et on assiste à deux punts sur les deux premiers drives de la rencontre. Il faut attendre une erreur du joueur des Giants Dwayne Harris pour voir les choses se débloquer. En effet, ce dernier réceptionne mal un coup de pied de dégagement du punter Jeff Locke, ce qui permet aux Vikings de se retrouver dans le camp adverse.

Derrière, Minnesota profite d’une pass interference du cornerback Janoris Jenkins pour se rapprocher de la end zone, puis pour ouvrir le score à travers une course d’un yard de Matt Asiata (7-0).

Menés au score, les Giants tentent de réagir mais ils sont plombés par les pénalités offensives, ce qui complique très vite les choses face à une défense de Minnesota au taquet. Symbole de ces difficultés, le receveur star Odell Beckham Jr. (3 REC, 23 YDS, plus faible total en carrière) n’est pas du tout impliqué dans l’attaque de New York en début de match, ce qui le frustre bien évidemment.

Au début du second quart-temps, les Vikings vont accentuer leur avance en réalisant un joli drive de neuf jeux et 65 yards. En effet, suite à une réception de 18 yards d’Adam Thielen et une autre de 21 yards de Stefon Diggs (5 REC, 47 YDS), Minnesota se retrouve dans la zone rouge adverse et inscrit un second touchdown sur un lancer de Sam Bradford (26/36, 262 YDS, 1 TD) vers son tight end Kyle Rudolph (5 REC, 55 YDS, 1 TD) (14-0).

Il faut ensuite attendre les trois dernières minutes de la première période pour voir New York réduire le score. Poussifs offensivement, les Giants profitent notamment d’une pénalité défensive pour avancer sur une quatrième tentative et inscrire un field goal de 40 yards juste avant la pause (14-3).

Les Giants incapables d’inquiéter Minnesota

Au retour des vestiaires, les Vikings ont l’occasion d’augmenter leur avance au score, eux qui se retrouvent très vite dans le camp adverse suite à une passe de 30 yards de Bradford pour Charles Johnson (2 REC, 70 YDS). Malheureusement pour eux, ils sont stoppés sur la ligne des 28 yards de New York et le kicker Blair Walsh manque son field goal.

Cependant, ce petit coup de pouce offert par Minnesota ne permet pas aux Giants de se relancer. Au contraire, ces derniers s’enfoncent. En effet, sur le drive suivant, Eli Manning (25/45, 261 YDS, 1 INT) cherche Odell Beckham Jr. avec une rare passe en profondeur mais le quarterback new-yorkais est facilement intercepté par le cornerback Xavier Rhodes, auteur d’un excellent boulot sur « OBJ » durant tout le match. Derrière, les hommes de Mike Zimmer en profitent pour ajouter trois points au compteur (17-3).

Avec deux touchdowns de retard, les Giants se doivent de passer la vitesse supérieure mais leur attaque est toujours au point mort. En face, c’est pas très brillant non plus mais les Vikings parviennent cependant à faire tourner l’horloge en réalisant un drive de sept minutes qui se termine par un punt.

Au début du quatrième quart-temps, New York parvient enfin à prendre à défaut la défense des Vikings grâce au rookie Paul Perkins, qui transforme une passe courte de Manning en un gain de 67 yards. Trois jeux plus tard, Orleans Darkwa (12 courses, 48 YDS, 1 TD) inscrit le premier touchdown de son équipe sur une course d’un yard (17-10).

Relancés, les Giants ne parviennent cependant pas à enchaîner, eux qui sont incapables de stopper l’attaque adverse sur le drive suivant. Lors de ce dernier, Sam Bradford trouve notamment Kyle Rudolph pour 16 yards et Charles Johnson pour 40 yards, avant que Jerick McKinnon (18 course, 85 YDS, 1 TD) n’atteigne la end zone sur une course de quatre yards (24-10).

Il reste alors un peu plus de neuf minutes à jouer dans cette rencontre, et les Giants n’ont plus le choix. Dans l’obligation de marquer rapidement un touchdown, New York prend des risques et tente une quatrième tentative qui ne mène nulle part. Derrière, New York parvient à récupérer le ballon en provoquant un punt, mais Eli Manning et Cie n’arrivent même pas à atteindre le milieu de terrain. Après un nouveau turnover on downs des Giants, Minnesota récupère le ballon à deux minutes du terme et n’a plus qu’à gérer la fin de match.

PARTAGER

25 Commentaires

  1. OBJ me soûle de plus en plus.

    Sa doit lui faire tout drôle de voir Shepard et Cruz avoir un niveau .

    Arrête de faire ta DIVA ! Le mec a du talent de ouf mais à ce niveau de compétition péte des câble à sortir complètement de son match. Hallucinant.

    Impressionné par Bradford qui aurait pu faire mieux sans quelque drop . En voilà un autre, bridgwater, à qui sa doit faire drôle.

  2. Rhodes a joué 2 matchs cette saison, Contre Benjamin 0 catchs, contre OBJ 3 catchs 23y et 1int.

    Il est sorti en fin de match, j’espère que c'est pas trop grave on a suffisamment de blessé comme çà avec Andre Smith qui ce rajoute à la liste…

  3. une prestation de champion NFC……….. qui rappelle tellement celle des Broncos de l'an dernier !!!
    Bravo aux Vikings et bravo à Bradford tant décrié et qui fait un boulot plus que correct en ayant pas Adrian Peterson au sol pour l'aider !

  4. Un match globalement très bien maîtrisé par Minnesota avec une attaque propre et une défense très solide hormis sur la passe écran
    Sinon très gros boulot de Rhodes sur Obj
    En parlant du bichon frisé va falloir qu'il se calme car dès qu'il est frustré il distribué des claques sur le casque de ses adversaires et son côté boudeur va aussi saouler ses coéquipiers et son staff
    4-0 qui l'eut cru après tant de pépins pour Minny depuis le début de saison
    Skol Vikings !!!!

    • J'ai pensé à la même chose pour OBJ.
      Dés qu'il est en difficulté et que le DB lui rentre dans la tête au sens propre et figuré, il se focalise dessus.
      Mais à la différence d'avec orman où il semble qu'OBJ ait le dessus s'il rentre pas dans son jeu, les DB du minnessota sont vraiment dominateur sur sa personne.

  5. Petite mise au point car déja 2 commentaires parlent de Teddy Bridgewater. C'est un gamin en or, il est venu voir ses coéquipiers s'entrainer et il est ravi de leur réussite.
    Concernant le niveau des Vikings, ce qui change cette année c'est la DEFENSE qui est devenue vraiment monstrueuse. Les stats de Bradford ne sont pas folles. Il fait ce qu'on demandait a Teddy: avancer et ne pas faire d'erreur. Il le fait trés bien mais pas au point de mettre Teddy a la porte…

    Sinon c'est vrai que ce match est presque parfait. Sans l'erreur collective sur la reception de Perkins, jamais les Giants ne marquent plus que 3 points… Go Vikings

    • Pour l'instant Teddy on en reparlera plus tard.

      Mais va voir le Rating de Bradford ( c'est le quatrième de la ligue le second je crois si on enlève les anomalie avec les mec qui ont envoyé une passe). Teddy est fort. Mais il y a peut de QB qui ont la technique de lancé de Bradford. Même s'il a pas un canon. Ce joueur, en terme de précision est chirurgical.

    • Sans parler des blessures Bradford est surement meilleur que ce qu'on a vu. Il a joué avec Fisher ensuite Chip Kelly. Je pense qu'il n'a pas été dans les meilleurs environnements possibles. Cette année il est avec Zimmer qui semble être un très bon coach.S'il arrive à s'épanouir on verra peut être que Bradford vaut (en partie) son n°1 de draft.

  6. je ne verrais çe match qu'en rentrant ce soir, mais je suis vraiment impressionné par le faible total de points pris pàr çette défense qui en plus à affronter des attaque de feu et très différentes les une des autres. Ils contiennent aussi bien les scrambler (Newton et mariota) que les attaques très aériennes (Manning et Rodgers). C'est la vrai différence avec les annee précédente ou on se faisait marcher dessus soit au sol soit pàr la passe. Pour l'instant tant que La Défense n'encaisse pas plus de 15 point de moyenne, on est en course les amis. Quel début de saison, après tous les pépins physique (peut être source de motivation, car les blessés garde une place importante dans le vestiaires paraît il) Ca tient du miracle. Quelqu'un a t il des nouvelles des blessures de Peterson et bridgewater?

    • pareil enregistré hier soir mais pas sur de vouloir le vor 🙂

      marrant de voir Bradford si critiqué pendant 2 ans et autant encensé pour 4 matchs joués ( j espre pour lui que a continuera)

      la defense a fait un tres gros travail, curieux de voir qui de denver ou minesota craquera le 1er

  7. Comme prévu piètre prestation, secondary totalement absente (blessures) et l'offense qui n'est pas à son niveau bref… Cela dit la défense des Viks est impressionnante mais bon beaucoup trop d'approximations de notre part.

    La semaine prochaine on va de nouveau se prendre une grosse claque x)

  8. #satisfaction

    La prestation du RB Perkins n'est pas seulement celle d'un soir. Ce joueur était vraiment très bon au College. Très bonne recrue pour le GIants.

    la D n'a jamais accordé plus de 16 point.

    Le choc contre les eagles promet!!!

  9. Content pour Bradfford qui arrêtte d'être injustement critiquer sur son niveau de jeu avec ses lancers millimétrés (l'année dernière il jouait comme ca en deuxiéme partie de saison) j'espère qu'il se blessera plus et aura enfin de la continuité dans une équipe

  10. Je me suis arrêté à la MT hier soir vu que c'était quand même pas fou. MIN a maîtrisé largement son adversaire qui en plus s'est permis de faire des cadeaux comme ce punt foiré d'entrée. Derrière ça a enchaîné les pénalités stupides (OBJ = unsportsmanlike conduct), les incompréhensions (Eli qui gueule sur son RB qui a foiré sa pass pro ou rentre tout droit dans son block), le serial killing de taupes et les drops (bien aidés par la D agressive).

    Bref, j'espère que NYG jouera pareil contre GB avec une OL poreuse et beaucoup d'approximations.
    Ce sera vraiment intéressant de voir le duel Vikes Eagles après la bye !

  11. quelle debut de saison 🙂
    la defense a encore gagne un cran. Les secondary sont enfin au niveau.
    Au niveau de l'attaque, finalement l'absence de AP permet d'innover (merci Turner) avec enfin un vrai jeu aerien meme si la course et le mange chrono est dans les genes de cette equipe. On recommence a voir l'utilité de Kyle rudoplh et on ressort patterson.
    C est que du bon avec un sam Bradford ultra precis et tres propre. L'OL merite encore un peu plus de protection mais ca viendra.
    On peut commencer à rever 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE