PARTAGER

odell-beckham-110916

Zéro touchdown à la réception. C’est une statistique qui suit Odell Beckham Jr. depuis le début de la saison régulière. En manque d’efficacité dans l’en-but adverse, le receveur est plus souvent cité pour ses réactions épidermiques et son comportement hors du terrain par les observateurs. Un jugement sévère, selon son coordinateur offensif.

Interrogé en conférence de presse, Mike Sullivan a insisté sur la valeur d’un joueur comme Beckham, et sur l’impact psychologique qu’il pouvait avoir sur ses adversaires directs.

« Quand vous analysez de près le comportement des defensive backs, vous vous demandez : pourquoi cherchent-ils à rentrer dans sa tête ? La seule raison, pour moi, est qu’ils perdent leur assurance et leur confiance en leur capacité. Si un joueur a suffisamment confiance en lui, et qu’il est un vrai compétiteur, pourquoi voudrait-il affronter un Odell Beckham Jr. qui n’est pas à son meilleur niveau ? Ils ont peur de l’affronter en un-contre-un, et par ce comportement, ils démontrent qu’ils ne sont sans doute pas assez courageux pour cela. Mais si c’est bien le cas, nous ferons en sorte de surmonter cette difficulté. »

En 22 réceptions, Odell Beckham Jr. a cumulé 303 yards depuis le début de l’exercice 2016. Une tendance similaire à celle du début de saison 2015 (22 réceptions, 307 yards, 2 TD sur les quatre premiers matches).

PARTAGER