PARTAGER

martellus-bennett-patriots-09102016

Cleveland Browns (0-5) – New England Patriots (4-1) : 13-33

Il est de retour, pour vous jouer un mauvais tour. Après avoir purgé sa suspension de quatre rencontres, Tom Brady (28/40, 406 YDS, 3 TDS) a passé sa frustration sur la pauvre défense de Cleveland. Grâce à leur maestro, les Patriots ont pu reprendre leur marche vers l’avant, une semaine après un fâcheux revers à domicile, contre les Bills de Buffalo.

De leur côté, les Browns ont vécu une soirée cauchemardesque car, en plus du match, ils ont perdu leur quarterback rookie, Cody Kessler (5/8, 62 YDS, 1 TD). Hue Jackson et son staff ont donc dû utiliser un 5e lanceur cette saison, en la personne de Charlie Whitehurst (14/24, 182 YDS, 1 TD, 1 INT).

Le show Martellus Bennett

Après une bonne première série défensive, les Pats démarrent fort en attaque : Tom Brady trouve déjà Rob Gronkowski (5 REC, 109 YDS) et LeGarrette Blount (18 courses, 37 YDS, 1 TD) ouvre la marque, par une course sans opposition (7-0). Mais les locaux réagissent en produisant un 2e drive offensif parfait, terminé par une belle passe de Cody Kessler vers son receveur Andrew Hawkins (4 REC, 56 YDS, 1 TD) (7-7).

Une résistance de courte durée, puisque New England continue son festival offensif lorsque James White (5 courses, 26 YDS + 4 REC, 63 YDS) s’échappe sur 36 yards. Juste derrière, Brady se connecte sans problème avec Martellus Bennett (6 REC, 67 YDS, 3 TDS) (14-7). Le début d’une grande soirée pour l’ancien tight end des Bears.

Quelques minutes plus tard, Kessler concède un safety en lançant un ballon vers l’arrière, dans son en-but (16-7). Sur cette action, le débutant de 23 ans est écrabouillé par Dont’a Hightower et doit sortir, touché aux côtes. Bien aidés par la première sortie à au moins 100 yards de Chris Hogan (4 REC, 114 YDS), les visiteurs creusent l’écart, par une nouvelle réalisation d’un Bennett intenable (23-7). Ce sera le score à la fin du premier acte, après un field goal de 50 yards manqué par le kicker Stephen Gostkowski.

Jimmy Garoppolo revient aussi

En seconde période, les hommes de Bill Belichick se contentent de gérer. Martellus Bennett profite d’une nouvelle offrande de son chef d’orchestre, de 37 yards cette fois-ci, pour embellir encore un peu plus sa prestation (30-7). Charlie Whitehurst est ensuite intercepté par Patrick Chung et plus rien ne bouge avant le début du 4e quart.

Les Browns vont bien inscrire un dernier touchdown, par le jeune tight end Connor Hamlett (1 REC, 17 YDS, 1 TD) (30-13), mais leur tentative de conversion à deux points échoue et le pied de Gostkowski vient fermer la marque (33-13). Actif pour la première fois depuis une blessure à l’épaule contractée face à Miami, Jimmy Garoppolo (0/1) a même l’occasion de se dégourdir les jambes, le temps d’expédier les affaires courantes.

Sans trembler, la franchise du Massachusetts s’impose dans l’Ohio et relance la machine, avant de recevoir Cincinnati le week-end prochain. À Cleveland, les pépins physiques s’accumulent aussi vite que les défaites et l’équipe se dirige tout droit vers le premier choix de la Draft NFL 2017.

PARTAGER