PARTAGER

Dak Prescott_Cowboys_Dallas

Le football américain en NFL, plus que n’importe quel autre sport peut-être, est une affaire de dynamique. Le niveau dans la ligue est tellement homogène (sauf pour deux-trois équipes en haut du classement et deux-trois en bas) que les différences se font grâce aux dynamiques créées par les franchises.

Focus donc cette semaine sur quatre formations qui sont sur la pente ascendante au vue de leur derniers résultats : les Bills, les Steelers, les Raiders et les Cowboys. Des franchises auxquelles il faut bien sûr ajouter Atlanta qui est en feu en ce moment. Quatre équipes en forme, deux matchs à ne pas manquer, les traditionnels duels de division et deux franchises au repos : voici le programme de la semaine 6.

Les équipes en forme

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (3-2) – San Francisco 49ers (1-4)

Après deux défaites inaugurales, Buffalo s’est remis la tête à l’endroit. Résultat trois victoires consécutive. Et la série pourrait bien continuer. En tout cas, les Bills ne peuvent pas se plaindre du calendrier puisqu’ils vont affronter deux des pires équipes de la NFL avec les 49ers et les Dolphins la semaine prochaine. Le premier face à San Francisco à domicile ne doit être qu’une formalité si les hommes de Rex Ryan veulent continuer à avoir de l’ambition. La semaine dernière, les 49ers n’ont pas su trouver de réponse à David Johnson. Ce week-end, ils affrontent un running back du même calibre en la personne de LeSean McCoy. Nul doute que Buffalo appuiera là où ça fait mal et en ce moment la défense au sol est douloureuse pour Chip Kelly et les siens. L’entraîneur a d’ailleurs annoncé qu’il titulariserait Colin Kaepernick cette semaine. Il sera intéressant d’observer le niveau du quarterback.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (1-4) – Pittsburgh Steelers (4-1)

Un nouveau match très déséquilibré entre une équipe en train de complètement couler, les Dolphins, et une autre qui, à l’inverse, marche sur l’eau : les Steelers. Ou plutôt qui court sur l’eau. Vite. Très vite même. C’est la marque de fabrique de cette attaque qui possède des joueurs capables de prendre feu à tout moment. On pense d’abord à Antonio Brown et Le’Veon Bell que Miami risque d’avoir un mal fou à contenir mais aussi aux Markus Wheaton et autre Sammie Coates. Avec Ben Roethlisberger qui teste constamment les défensives backs adverses, la secondary de Miami pourrait bien passer un dimanche après-midi difficile. Malgré un Reshad Jones précieux cette saison -il est classé 4e meilleur safety de la ligue par Pro Football Focus-, les Dolphins n’ont pas les armes pour rivaliser. Surtout que pour Pittsburgh, malgré un faux pas face aux Eagles en semaine 3, tous les voyants sont au vert. Attention tout de même, Cameron Heyward sera absent lors de se match à cause d’une blessure aux ischios. Une perte importante quand on sait qu’il est probablement le meilleur défenseur des Jaunes et Noirs.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (4-1) – Kansas City Chiefs (2-2)

Ce déplacement en terre californienne n’est pas un cadeau pour les Chiefs, même après une semaine de repos. Oakland est l’une des équipes la plus forme en forme de la NFL. Trois victoires consécutive et un bilan de 4-1 plus vu depuis 2002… l’année du Super Bowl. De là à dire que les Raiders seront présents lors de l’ultime match de la saison il y a un grand pas que nous ne franchirons pas ici. Pas si tôt dans la saison en tout cas. Il n’en reste pas moins qu’Oakland a très bien négocié son début d’exercice et que ce match à domicile face à Kansas City est à sa portée. Il y a toutefois peu de chance de se tromper en affirmant que la rencontre risque d’être serrée. Lors de ces premiers matchs de la saison des Raiders, l’écart moyen était de 3.8 points. Une misère en NFL. De l’autre côté, on observera particulièrement dans ce match le retour de Jamaal Charles qui s’est déclaré à 110 % et qui pourrait faire du bien à son équipe.

Amari Cooper_Raiders_Oakland

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Green Bay Packers (3-1) – Dallas Cowboys (4-1)

Voici une équipe qui est sur une série de quatre victoires consécutives : Dallas. Si les trois premières victoires étaient minimisées par la qualité de l’adversaire (Washington, San Francisco et Chicago), la dernière en date contre les Bengals est un vrai match référence pour les joueurs du Texas. Ce week-end, un nouveau gros morceau les attends avec ce déplacement dans le Wisconsin pour y affronter les Packers. Une fois n’est pas coutume, la clé de ce match se trouve au sol. Il y a d’un côté le coureur numéro 1 de la NFL en terme de yards. Avec 546 yards en cinq matchs, Ezekiel Elliott domine déjà la ligue. Sauf que face à lui, il y a peut-être ce qui se fait de mieux en ce moment dans la défense contre la course. Green Bay n’a encaissé que 171 yards depuis le début de la saison soit une moyenne de 42.8 yards par match. L’équipe qui arrivera à faire pencher la balance de son côté dans ce domaine-là aura déjà fait un grand pas (de course donc) vers la victoire.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (4-1) – Cincinnati Bengals (2-3)

Tom Brady est de retour et il semblerait qu’il ait ramené dans ses valises Rob Gronkowski. Blessé et absent du jeu offensif des Patriots, le tight end avait décidé de fêter le retour de son quarterback avec un match à plus de 100 yards. New England possède désormais cette attaque à deux tête espérée du temps où Aaron Hernandez était encore un joueur de football. C’est Martellus Bennett qui a pris sa place et avec les receveurs autours et Tom Brady, cette escouade peut devenir la meilleure attaque de la NFL. En face, Cincinnati n’arrive pas à trouver son rythme et le calendrier ne lui fait pas un cadeau. Avec seulement deux victoires et un déplacement au Gilette Stadium, le futur n’est pas forcément radieux pour les Bengals. Pourtant, ils devront forcément récupérer le retard qu’ils ont pris sur les Steelers voire les Ravens s’ils veulent espérer les playoffs.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (3-1) – Atlanta Falcons (4-1)

Après Denver, Atlanta s’attaque maintenant à la défense de Seattle. Et si l’on considère que les Broncos ont la meilleure escouade de la ligue, les Seahawks ne sont pas loin d’avoir la deuxième meilleure (voire la troisième puisque les Vikings peuvent y prétendre). Et Matt Ryan va devoir de nouveau être à l’oeuvre. C’est surtout Kyle Shanahan qui passera un nouveau test. Après avoir dominé Wade Philips, c’est maintenant les esprits de Kris Richard et de Pete Carroll qu’il faudra battre pour le coordinateur offensif d’Atlanta. La semaine dernière le coordinateur offensif des Falcons a énormément joué avec son « base personnel’, c’est à dire qu’il a très peu utilisé de formation avec trois receveurs. L’idée était d’empêcher Denver d’utiliser sa « nickel defense » (avec cinq defensive back) qui est la défense avec laquelle la franchise est la plus efficace. Les Falcons en feront-ils de même face aux Seahawks ? Probablement. Mais avec une semaine de repos supplémentaire, Seattle a peut-être trouvé une solution. Il sera en tout cas intéressant de voir le duel entre Julio Jones et Richard Sherman. De l’autre côté du ballon, Vic Beasley s’est régalé contre la ligne offensive des Broncos et affrontera de nouveau une escouade en dessous de la moyenne. L’occasion de mettre de nouveau la pression sur le quarterback.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (3-2) – Philadelphia Eagles (3-1)

Considéré comme l’une des pires divisions de la ligue l’an dernier, la NFC Est a le potentiel pour être l’une des plus excitante et serrée cette année. Avec Dallas aussi en grande forme, ces deux équipes pourraient se livrer un vrai beau duel pour la première place. Même si les Redskins ont manqué leur début de saison et que les Eagles viennent d’encaisser leur première défaite, ce match promet d’être de bonne facture mais surtout indéscis. La franchise victorieuse dimanche prendrait, non seulement un avantage comptable sur son adversaire du jour mais aussi un ascendant psychologique. La semaine dernière Carson Wentz a été bon et si Philadelphie a perdu contre Detroit, le quarterback n’est pas forcément fautif. Il devra de nouveau évoluer à ce niveau dimanche pour pouvoir espérer quelque chose à l’extérieur.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (1-3) – Carolina Panthers (1-4)

C’est le moment de tirer la sonnette d’alarme du côté des Panthers. Quatre défaites en cinq matchs et la dernière place de sa division, c’est un bilan qui fait un peu tâche pour une équipe qui a participé au Super Bowl pas plus tard qu’il y a huit mois. Et pourtant, Carolina n’y arrive plus. L’équipe devrait récupérer Cam Newton. Une bonne nouvelle pour une formation en mal de confiance. Pourtant, l’attaque fait toujours partie des meilleures de la NFL, en terme de yards du moins avec 1960 yards en tout (3e de la NFL). C’est clairement la défense qui fait défaut puisqu’elle encaisse pas moins de 27 points par match (22e). Un chiffre énorme quand on veut espérer gagner des matchs. Mais comme en face, l’escouade défensive des Saints est encore pire (32.5 points par match, pire moyenne de la NFL), cette rencontre risque d’être explosive. En tout cas, si les hommes de Ron Rivera venaient à perdre de nouveau, qui plus est contre un rival de division une fois de plus, les espoirs de playoffs pourraient s’envoler définitivement. Surtout quand on sait que dans la NFC Sud, les Falcons eux volent toujours en haute altitude.

luke_kuechly_100915

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Houston Texans (3-2) – Indianapolis Colts (2-3)

Un affrontement en prime-time dimanche soir qui n’est pas des plus excitants. Il y a d’abord la deuxième plus mauvaise défense en terme de points encaissés par match avec près de 30 enregistrés chaque rencontre. Sauf qu’en face, il sera difficile aux Texans d’en profiter puisqu’eux affichent la pire attaque de la NFL, avec à peine 16.8 points inscrits par week-end. Ce sera donc à qui sera le moins pire pour savoir qui pourra emporter cette rencontre. Si le niveau de jeu ne devrait pas atteindre des sommets, l’importance de ce match n’en est pas moindre. Une victoire des Colts et Indianapolis reviendrait en tête de la division à égalité avec son adversaire du jour. Une défaite en revanche permettrait à Houston de creuser l’écart.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (2-3) – Cleveland Browns (0-5)

Les Browns sont en perdition. On s’en doutait mais après cinq matchs il est difficile de faire un constat différent. Difficile donc d’analyser les rencontres de cette équipe qui manque clairement de talent. En face, en revanche, du talent il y en a. Mais parfois il n’est pas exploité à son maximum pour une raison ou pour une autre. La bonne nouvelle pour les Titans c’est qu’ils ont pris l’habitude depuis le début de saison de battre les mauvaises équipes. C’est un peu plus dur contre les bonnes formations, mais généralement Tennessee fait le travail contre des équipes de rangs inférieurs (Detroit et Miami). Cela devrait le faire donc contre ce qui se fait peut-être de pire en NFL. Mike Mularkey continuera probablement de s’appuyer sur DeMarco Murray. Et il aurait tort de s’en priver, le running back est revenu en train grande forme. Il a déjà inscrit trois touchdowns cette saison, couru pour 461 yards (deuxième meilleur total derrière Ezekiel Elliott) et possède la deuxième meilleur note pour les running backs (80.4) pour Pro Football Focus -derrière David Johnson à 80.6.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (2-3) – Baltimore Ravens (3-2)

Après trois victoires pour démarrer la saison, les Ravens sont sur une pente savonneuse. Deux défaites lors des deux dernières semaines et un coordinateur offensif licencié. Marc Trestman a payé sa tendance à beaucoup faire lancer Joe Flacco. Ainsi, le nouveau titulaire du poste, Marty Mornhinweg, risque de beaucoup utiliser Terrance West. Sauf qu’en face, les Giants ne sont pas mauvais du tout contre la course avec moins de 100 yards au sol par match (96.6). Un beau duel en perspective. Côté New York justement, on attend toujours le match référence d’Odell Beckham Jr. Cette saison, on parle plus des états d’âmes du receveur plutôt que de ses performances. Cet affrontement face aux Ravens sera l’occasion pour lui de se recentrer sur le terrain pour prouver qu’il est toujours l’un des meilleurs attrapeurs de ballon de la NFL. La tâche ne sera toutefois pas forcément facile face à des lignes arrières des Ravens plutôt bonnes cette saison et qui comptent dans leurs rangs Eric Weddle, considéré comme le meilleur safety de la NFL selon Pro Football Focus (91.5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (1-4) – Jacksonville Jaguars (1-3)

On avait quitté les Jaguars avec une victoire à Londres avant de profiter de leur semaine de repos, on les retrouvera dans l’Illinois face à des ours peu féroces ces derniers temps. Même si le changement de quarterback à Chicago entre Jay Cutler et Brian Hoyer a fait du bien, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. L’attaque ne tourne pas et n’affiche qu’une moyenne de 17 points par match. La défense de Jacksonville, plutôt décevante depuis le début de la saison, va donc pouvoir revenir petit à petit dans le bain. Attention tout de même à Jordan Howard qui vient d’enchaîner deux matchs à plus de 100 yards (111 et 118) et qui est l’arme la plus dangereuse des Bears. On se demande d’ailleurs comme le staff a pu le garder au placard si longtemps avant de lui donner plus de temps de jeu.

jalen-ramsey-100916

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (2-3) – Los Angeles Rams (3-2)

L’équipe de Jeff Fisher est toujours autant imprévisible et impossible à pronostiquer. Après trois victoires consécutive, les Rams ont trouvé le moyen de perdre à domicile face aux Bills.  Du coup, on ne sait pas à quoi s’attendre avec ce déplacement dans le Michigan. Pour Detroit, c’est un peu la même chose. L’équipe est capable d’aller s’incliner à Chicago puis de battre d’un point des Eagles alors invaincus. Une inconstance qui rend ce match indécis. Laquelle de ces deux équipes arrivera à mieux jouer de ses forces. Le problème pour Detroit est que le jeu au sol est toujours (quasi) inexistant. C’est d’ailleurs pour cela que les dirigeants ont tenté le coup en faisant signer Justin Forsett. Pas sûr toutefois que le running back soit déjà prêt à apporter sa contribution à l’équipe. Les Lions devront donc affronter la solide défenses des Rams et un Aaron Donald en feu (il est noté à 94.7 par Pro Football Focus) avec un jeu au sol qui ne constitue aucune menace. Pas évident.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Arizona Cardinals (2-3) – New York Jets (1-4)

Le week-end de NFL se terminera avec un affrontement entre deux grosse déceptions de ce début de saison. D’un côté les Falcons qu’on attendait très haut après leur superbe saison de l’an dernier et de l’autre les Jets qui n’ont pas su capitaliser sur les fondations construites l’an dernier. A commencer par la défense. Pourtant impressionnante sur le papier, la ligne défensive des Jets n’arrive pas à mettre la pression sur le quarterback adverse. La semaine dernière, Big Ben a eu tout le temps qu’il voulait pour lancer et on ne doute pas que Carson Palmer espère en profiter aussi. La defense contre la course est aussi un problème à New York est ça tombe mal car l’équipe affronte probablement le meilleur running back du moment en la personne de David Johnson. Buster Skrine pourrait aussi avoir du mal face à un Larry Fitzgerald en feu.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (3-2) – San Francisco 49ers (1-4)
Washington Redskins (3-2) – Philadelphia Eagles (3-1)
Tennessee Titans (2-3) – Cleveland Browns (0-5)
New York Giants (2-3) – Baltimore Ravens (3-2)
New Orleans Saints (1-3) – Carolina Panthers (1-4)
Chicago Bears (1-4) – Jacksonville Jaguars (1-3)
Detroit Lions (2-3) – Los Angeles Rams (3-2)
Miami Dolphins (1-4) – Pittsburgh Steelers (4-1)
New England Patriots (4-1) – Cincinnati Bengals (2-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (4-1) – Kansas City Chiefs (2-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Seattle Seahawks (3-1) – Atlanta Falcons (4-1)
Green Bay Packers (3-1) – Dallas Cowboys (4-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Houston Texans (3-2) – Indianapolis Colts (2-3)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Arizona Cardinals (2-3) – New York Jets (1-4)

Au Repos :
Minnesota Vikings
Tampa Bay Buccaneers

Parier en ligne sur la NFL avec :
PARTAGER