PARTAGER

justin-hunter-161016

New York Giants (3-3) – Baltimore Ravens (3-3) : 27-23

Miami Dolphins (2-4) – Pittsburgh Steelers (4-2) : 30-15

Washington Redskins (4-2) – Philadelphia Eagles (3-2) : 27-20

New England Patriots (5-1) – Cincinnati Bengals (2-4) : 35-17

New Orleans Saints (2-3) – Carolina Panthers (1-5) : 41-38

Buffalo Bills (4-2) – San Francisco 49ers (1-5) : 45-16

Pour le retour de Colin Kaepernick (13/29, 187 yards, 1 TD – 8 courses, 66 yards) aux commandes de l’attaque, les 49ers n’ont fait illusion que pendant un peu plus d’un quart-temps. San Franciso a mené 10 à 7 au milieu du second quart grâce à une passe de 53 yards de Kaepernick pour un touchdown de Torrey Smith (3 rec, 76 yards, 1 TD). Mais cela a été le seul éclair pour les californiens, incapables de trouver la end zone pendant le reste de la partie.

Après cette petite alerte et une première mi-temps bouclée sur un avantage de 17-13 pour les Bills, la défense de Buffalo a verrouillé le match, et l’attaque a fait le nécessaire pour mettre les visiteurs à distance. Dans le troisième quart, au milieu d’un déluge de punts, Tyrod Taylor (17/26, 179 yards, 2 TDs) a trouvé Justin Hunter pour 30 yards et un touchdown (24-13). Après un field goal des Niners (24-16), Buffalo a passé la vitesse supérieure dans la dernière période. Impeccable depuis le début de la soirée malgré une petite sortie pour une douleur au genou, LeSean McCoy (19 courses, 140 yards, 3 TDs) a trouvé la end zone sur une belle course de 18 yards et a creusé l’écart (31-16). Sur le coup d’envoi, les 49ers ont ensuite perdu le ballon ! Deux actions plus tard, Taylor s’est connecté avec Robert Woods pour le touchdown du K.O. (38-16). Mike Gillislee a même ajouté un dernier passage dans la end zone (45-16) face à une défense assommée.

Chicago Bears (1-5) – Jacksonville Jaguars (2-3) : 16-17

Les Jaguars ont gagné, mais cela n’a pas été facile, et le poste du coach Gus Bradley a encore semblé en danger. Anémique pendant trois quart-temps, l’attaque a attendu les 15 dernières minutes pour mettre des points.

Dans un match pas franchement excitant, personne n’a réussi à marquer dans le premier quart. Blake Bortles (20/33, 271 yards, 1 TD, 1 int) a même été intercepté dans la end zone sur sa première série. Chicago a débloqué les choses avec un field goal, puis un touchdown de Jordan Howard (15 courses, 34 yards, 1 TD), pour atteindre la pause avec l’avantage 10-0. Après cinq punts pour débuter le troisième quart, Connor Barth a ajouté trois points pour Chicago (13-0).

Mais Jacksonville a enfin réagi ! Chris Ivory (11 courses, 32 yards, 1 TD) a d’abord marqué au sol (13-7). Après un stop défensif, Bortles a semblé encore une fois tout mettre par terre avec un fumble perdu, suivi d’un field goal des Bears (16-7). Mais Jacksonville s’est accroché, en répondant avec un field goal (16-10), un stop, puis un touchdown sur une réception de 51 yards signée par l’improbable Arrelious Benn (16-17) ! La défense a ensuite assuré sa part en stoppant Brian Hoyer (30/49, 302 yards) sur une quatrième tentative.

Detroit Lions (3-3) – Los Angeles Rams (3-3) : 28-31

Coup pour coup ! Ces deux équipes ne se sont pas quittées, ou presque, pendant cette rencontre. Au final, les Lions ont eu les nerfs plus solides. Matt Prater a marqué un field goal de 34 yards pour donner l’avantage aux siens à 1mn33 du terme. Los Angeles a ensuite eu un drive pour aller chercher la victoire ou l’égalisation, mais Case Keenum (27/32, 321 yards, 3 TDs, 1 int) a été intercepté alors qu’il cherchait Lance Kendricks (5 rec, 34 yards, 1 TD).

Dans un véritable chassé-croisé, Detroit a ouvert le score sur le premier drive du match, avec une passe de Matt Stafford (23/31, 270 yards, 4 TDs) pour Matt Jones (2 rec, 10 yards, 1 TD) (7-0). Réplique immédiate de Keenum, pour Kenny Britt (7-7). Après un stop défensif, les Rams ont pris l’avantage avec une petite course de leur quarterback (7-14). Avant d’être immédiatement rejoints sur un touchdown d’Andre Roberts (14-14). Même chose en deuxième mi-temps. Un touchdown d’Anquan Boldin (8 rec, 60 yards, 1 TD) pour mettre Detroit devant (21-14) ? Réponse de Lance Kendricks dans la foulée (21-21). Kenny Britt (7 rec, 136 yards, 2 TDs) a redonné l’avantage aux Rams (21-28) au début du dernier quart ? Golden Tate (8 rec, 165 yards, 1 TD) égalise (28-28) sur la série qui suit.

Après un stop défensif, les Lions ont donc marqué un field goal, avant de réussir le stop décisif. Une belle soirée pour Stafford face à une défense reconnue. Case Keenum a réussi à suivre le rythme, mais pas jusqu’au bout.

Tennessee Titans (3-3) – Cleveland Browns (0-6) : 28-26

Ca ne passe toujours pour les Browns. Cleveland a été mené pendant tout le match, malgré une première mi-temps accrocheuse et une fin de match courageuse. Marcus Mariota (17/24, 284 yards, 3 TDs, 1 int) a ouvert le score dès le premier drive du match en trouvant Rishard Matthews (3 rec, 70 yards, 1 TD) dans la end zone. Les Browns ont répondu avec deux field goals (7-6), avant d’encaisser un nouveau touchdown, cette fois sur une passe de 48 yards pour Kendall Wright (8 rec, 133 yards, 1 TD) (14-6). Pas de quoi décourager les visiteurs, auteurs de plusieurs stops défensifs avant que Terrelle Pryor (9 rec, 75 yards, 2 TDs) ne marque à la réception d’une passe de 7 yards de Cody Kessler (26/41, 336 yards, 2 TDs) (14-13).

Après la pause, DeMarco Murray (21 courses, 65 yards, 1 TD) a enfoncé le clou avec un touchdown au sol (21-13). Les Brows ont alors calé, et Anthony Fasano a ajouté un touchdown dans le quatrième quart-temps pour creuser l’écart (29-13).

Définitivement ? Non. Car Cleveland a répliqué avec un nouveau touchdown de Pryor (28-19), un onside kick recouvert, et un touchdown du sol de Duke Johnson (4 courses, 18 yards, 1 TD) ! De quoi les rapprocher à 2 points (28-26) avec 30 secondes à jouer ! Sauf que l’onside kick suivant n’a pas été réussi, et que Mariota n’a plus eu qu’à poser le genou au sol. Cela aurait fait beaucoup de réussite en une soirée, et ce n’est pas le genre de chose qui arrive à Cleveland.

PARTAGER