PARTAGER

seahawks_falcons_17102016

Seattle Seahawks (4-1) – Atlanta Falcons (4-2) : 26-24

Que ce fut dur pour les Seahawks ! Largement dominateur durant la première période, Seattle s’est complètement relâché en seconde et a bien failli le payer face à une équipe d’Atlanta qui a confirmé son bon début de saison malgré la défaite.

Avec cette victoire, les hommes de Pete Carroll affirment leur suprématie dans la NFC Ouest, tandis que les Falcons voient leur série de quatre succès consécutifs s’arrêter.

Des Falcons inoffensifs en première mi-temps

Durant les premières minutes du match, les défenses prennent le pas sur les attaques et on assiste à trois punts consécutifs. Et comme un symbole, c’est sur une action défensive que la rencontre se débloque. En effet, le defensive end de Seattle Cliff Avril parvient à sacker Matt Ryan (27/42, 335 YDS, 3 TD, 1 INT) et à provoquer un fumble sur la ligne des sept yards d’Atlanta. Un jeu plus tard, le running back Christine Michael (18 courses, 64 YDS, 2 TD) ouvre le score grâce à une course de neuf yards (7-0).

Derrière, l’attaque des Falcons essaye de se mettre en route mais Ryan est constamment sous pression, lui qui se fait sacker deux fois de suite. Cependant, la défense fait le boulot et permet aux visiteurs de récupérer rapidement le ballon. Ces derniers réalisent alors un drive solide de 12 jeux et 52 yards qui leur permettent de réduire le score sur un field goal (7-3).

Sur la série suivante, Russell Wilson (25/37, 270 YDS) sort le grand jeu en réalisant un 5/5 à la passe pour 70 yards, grâce notamment à sa bonne relation avec le tight end Jimmy Graham (6 REC, 89 YDS) qui fait mal à la défense des Falcons. Et suite à une réception de 24 yards de C.J. Spiller (3 REC, 38 YDS), les Seahawks inscrivent leur second touchdown du match par l’intermédiaire d’une course de deux yards d’Alex Collins (14-3).

Il reste alors un peu plus de quatre minutes à jouer en première mi-temps. Bien décidé à recoller un peu au score avant la pause, Atlanta tombe sur une défense de Seattle intraitable. En effet, celle-ci parvient à anéantir le jeu de course des Falcons tout en empêchant ces derniers de développer leur jeu basé sur la relation entre Ryan et ses running backs. Obligé de punter, Atlanta rend le ballon aux Seahawks, qui vont accentuer leur avance sur un field goal de Steven Hauschka, obtenu grâce à une réception de 25 yards de Graham (17-3). C’est sur ce score que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Seattle s’écroule après la pause

Au début du troisième quart-temps, Atlanta parvient enfin à trouver un certain rythme offensif avec un Matt Ryan qui possède plus de temps pour lancer. Les Falcons enchaînent notamment trois first downs, avant que Ryan ne profite d’une mésentente dans la ligne arrière adverse pour se connecter avec Julio Jones (7 REC, 139 YDS, 1 TD), qui inscrit le premier touchdown d’Atlanta sur une réception de 36 yards (17-10).

Derrière, les Falcons enchaînent en stoppant d’abord l’attaque de Seattle, puis en insistant sur Julio Jones, qui cause bien des soucis aux Seahawks avec une réception de 24 yards suivie d’une autre de 16 yards. Ensuite, le jeu au sol se réveille par l’intermédiaire de Devonta Freeman (12 courses, 40 YDS), auteur d’une course de 18 yards permettant à son équipe d’atteindre la zone rouge adverse. Et deux jeux plus tard, Matt Ryan trouve Mohamed Sanu (5 REC, 47 YDS, 1 TD) qui égalise en captant une passe de 10 yards (17-17).

On attend alors une réaction des Seahawks, pas habitués à se laisser marcher dessus si facilement. Mais quelque chose semble cassé à Seattle, qui continue sa chute libre. En effet, après avoir rendu le ballon à Atlanta sur un punt, les hommes de Pete Carroll prennent l’eau face à l’attaque des Falcons, qui n’a besoin que de six jeux pour inscrire un nouveau touchdown grâce à une réception de 46 yards du tight end Levine Toilolo (3 REC, 69 YDS, 1 TD) (17-24).

Les Seahawks terminent le match en trombre

Dans les premières mi-temps du quatrième quart-temps, l’attaque de Seattle retrouve un peu des couleurs, grâce notamment à une passe de 17 yards de Wilson pour Tanner McEvoy, puis une réception de 18 yards de Graham. Arrivés dans la zone rouge adverse, les Seahawks sont cependant stoppés par les Falcons. Mais pire encore, ils ratent leur field goal et se retrouvent donc toujours à sept points d’Atlanta.

Heureusement pour eux, la défense se réveille et oblige les Falcons à se dégager rapidement. A nouveau en possession du ballon, Wilson est très propre et fait avancer progressivement son attaque. Durant ce drive, les Seahawks profitent notamment d’une pass interference pour se retrouver sur la ligne des trois yards adverse. Deux jeux plus tard, Christine Michael trouve la end zone, mais la transformation est bloquée (23-24).

Nous sommes alors à cinq minutes de la fin de la rencontre, et Seattle a besoin d’un stop. Et là, bingo, le safety Earl Thomas intercepte Matt Ryan au milieu du terrain, ce qui permet aux Seahawks de reprendre l’avantage derrière sur un field goal de 54 yards (26-24).

Désormais sous pression, les Falcons ont deux minutes pour inscrire au moins trois points. Après trois passes ratées, Atlanta se retrouve avec un quatrième down à jouer et dix yards à parcourir. Matt Ryan tente alors de trouver Julio Jones en profondeur, mais ce dernier n’arrive pas à réceptionner cette passe difficile (à cause d’une pass interference ?). Game over !

PARTAGER