PARTAGER

Dallas Cowboys' Dak Prescott throws during the first half of an NFL football game against the Green Bay Packers Sunday, Oct. 16, 2016, in Green Bay, Wis. (AP Photo/Mike Roemer)

Green Bay Packers (3-2) – Dallas Cowboys (5-1) : 16-30

Après avoir dominé les Bengals à domicile, Dallas s’offre une nouvelle performance de choix en battant Green Bay au Lambeau Field. Dak Prescott (18/27, 247yds, 3 TDs, 1 TD, 1 course, 6yds) a lancé sa première interception, sans que ça ne l’empêche de battre le record du nombre de passes tentées sans être intercepté détenu par Tom Brady. C’est toute l’attaque des Cowboys qui s’est illustrée ce soir, alors que Ezekiel Elliott (28 courses, 157yds) devient le premier running back rookie a enchaîner quatre matchs d’affilées à plus de 130 yards. En face, Green Bay a offert à ses fans un piètre spectacle avec quatre fumbles perdus et une interception.

Dallas débute parfaitement le match avec un touchdown de Cole Beasley (6 réceptions, 58yds, 2 TDs) dès le premier drive (0-7). Green Bay réagit et réduit la marque dans la foulée avec un field goal de Mason Crosby (3/3 FG, 1/1 PAT) (3-7). Après un stop défensif, Green Bay récupère la possession mais Jordy Nelson (5 réc, 68 yds, 1 fumble) perd le ballon et Morris Claiborne ne se fait pas prier pour le recouvrir et rendre le cuir aux Cowboys. Mais les visiteurs n’en profitent pas puisque Dak Prescott le perd à son tour ! En début de deuxième quart-temps, Green Bay recolle grâce à un nouveau field goal de Mason Crosby (6-7) mais perd son cornerback Damarious Randall.

Les attaques souffrent dans cette première mi-temps. Aaron Rodgers (31/42, 294 yds, 1 TD, 1 INT, 3 courses, 7 yds, 2 fumbles) ne réalise pas le match de sa vie alors que Dallas est obligé d’utiliser ses trois temps morts rapidement à cause du bruit infernal des supporters du Lambeau Field. Alors qu’il ne reste que 6 minutes, Dan Bailey (3/3 FG, 3/3 PAT) réalise son premier field goal du match (6-10). Les attaques continuent de patiner et il reste un peu plus d’une minute avant la pause quand Dallas récupère la possession sur leurs 3 yards. Dak Prescott sort le grand jeu et trois actions et 30 secondes plus tard, il envoie Brice Butler (1 réc, 20 yds, 1TD) en end-zone, permettant ainsi aux siens de rentrer aux vestiaires avec un avantage de 10 points (6-17) !

Green Bay ne trouve pas de solution

La deuxième mi-temps commence de la pire manière pour Green Bay puisque Aaron Rodgers se fait intercepter par Barry Church. Les Cowboys rajoutent trois points au compteur derrière avec un nouveau field goal de Dan Bailey (6-20). Green Bay réalise enfin un bon drive mais Aaron Rodgers fait un fumble, recouvert par Dallas, à quelques yards de la end zone. Heureusement pour les locaux, Dak Prescott lance sa première interception en carrière dans la foulée, permettant à Green Bay de récupérer le ballon en red-zone. Mais après trois passes ratées de Rodgers, dont une vers Randall Cobb (7 réc, 53 yds, 1 TD) esseulé en end-zone, les Packers doivent se contenter d’un nouveau field goal (9-20). Nullement perturbé par sa première interception, Dak Prescott trouve à nouveau Cole Beasley en terre sainte quelques minutes plus tard (9-27). Green Bay marque enfin un touchdown à moins de 7 minutes du terme après un bon drive mené par Aaron Rodgers et un touchdown pour Randall Cobb (16-27). Mais Dallas ne laisse pas aux locaux l’occasion de réaliser un comeback inespéré en réalisant un nouveau field goal (9-30) puis en provoquant un nouveau fumble. Dallas continue sur sa lancée tandis que Green Bay perd déjà son deuxième match de la saison.

PARTAGER