PARTAGER

Titans_Tennessee

On s’apprête peut-être à vivre l’une des plus belles semaines de NFL. En tout cas, sur le papier les chocs sont légion et le week-end est alléchant. Déjà, il commencera plus tôt que d’habitude, à 15h30, avec un match en direct de Londres. Puis il se poursuivra plus traditionnellement avec beaucoup de matchs à 19h.

Enfin, la deuxième partie de soirée s’annonce très chaude avec deux chocs à 22h puis à 2h du matin. Avec tous ces matchs, cette semaine la preview s’attardera sur quatre équipes au bilan équilibré qui espèrent passer du bon côté : les Titans, Ravens, Lions, et Cardinals. Un match à Londres, quatre franchises qui veulent passer au-dessus des 50%, trois rencontres à ne pas manquer, ainsi que deux duels de division : voici le programme de la semaine 7.

En équilibre

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (3-3) – Indianapolis Colts (2-4)

Le début de saison fut poussif, mais les Titans vont (un peu) mieux. Le jeu au sol est désormais une réelle menace ce qui permet à Mariota d’être un peu plus libéré. L’escouade offensive de Tennessee va d’ailleurs pouvoir s’amuser face à l’une des pires défenses de la NFL. Parfois, il semble qu’il n’y a personne autour d’Andrew Luck. Les receveurs jouent par intermittence, la ligne offensive est complètement absente -il est le quarterback le plus sacké de la ligue- et pour couronner le tout, entre les blessures et les contre-performances, la défense est aux abonnées absentes. En partant de ce constat, il est difficile de gagner des matchs. Même dans le Tennessee, là où pendant plusieurs années, il n’était pas très dur de gagner, les Colts ne sont pas les favoris, loin de là.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (1-5) – Baltimore Ravens (3-3)

Plus rien ne fonctionne à New York. Ridiculisés une fois de plus en prime time lundi soir, les Jets sont au fond du trou avec seulement une victoire. À tel point que face aux Ravens, ce sera Geno Smith le titulaire. Pas sûr que cela effraie Baltimore. Avec une défense qui n’arrête plus personne et une attaque au ralenti, New York risque de passer une saison cauchemardesque. Les Ravens sont pour l’instant à 0-1 face aux équipes de New York. Vaincus dans les derniers instants la semaine dernière face aux Giants, ils ont l’ambition de gagner cette fois dans la grosse pomme. Avec un bilan à l’équilibre pour l’instant, ce match peut être un vrai moment décisif dans la saison de Baltimore juste avant la semaine de repos. Même à l’extérieur la victoire est un objectif réalisable, on risque quoiqu’il arrive de voir un match accroché.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Detroit Lions (3-3) – Washington Redskins (4-2)

D’un côté, il y a une équipe des Lions à qui on ne donnait pas cher de sa peau en début de saison et qui finalement a autant de défaites que de victoire arrivée à la semaine 7. De l’autre, il y a les Redskins, eux aussi enterrés, au sortir de leurs deux défaites lors des deux premiers matchs de la saison. Finalement, un mois plus tard, Washington affiche quatre victoires et n’a plus perdu depuis le 18 septembre. Une éternité en NFL. Certes, les adversaires n’étaient pas des grands favoris pour le titre, mais c’est la grande force de Kirk Cousins : battre les équipes réputées à la portée des Redskins. Et ce déplacement dans le Michigan n’a pas non plus insurmontable. Plus que Kirk Cousins, le renouveau de Washington est passé, depuis plusieurs semaines, par un jeu au sol efficace. Il permet au lanceur d’être plus confortable vu que la défense doit gérer les deux menaces et assure aussi de longs drives qui permettent à la défense de se reposer et d’être fraîche ainsi qu’une maîtrise de l’horloge plus confortable. L’exemple parfait étant le match de la semaine dernière face aux Eagles. Reste maintenant à faire cela toutes les semaines.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Arizona Cardinals (3-3) – Seattle Seahawks (4-1)

Les Cardinals seront les derniers de ces quatre formations à tenter de passer au-dessus des 50% à jouer. Ils seront d’ailleurs les derniers à jouer le dimanche puisque ce duel de la NFC Ouest se jouera en prime time. Par rapport aux autres, Arizona affronte en revanche l’adversaire le plus compliqué. Comme l’an dernier, les Seahawks redeviennent les Seahawks au fur et à mesure de la saison. La semaine dernière, ils ont réussi là où le champion en titre avait échoué : faire tomber les Falcons. L’attaque trouve de plus en plus d’automatismes avec un Jimmy Graham de mieux en mieux. Mais surtout, c’est la défense qui est encore montée d’un cran. En regardant, le match entre Atlanta et Seattle, Carson Palmer a dû probablement se faire du souci. Le « front seven » des Seahawks est de plus en plus effrayant, la pression peut venir de tous les côtés. En plus de cela, les lignes arrière jouent toujours aussi bien. Tous les ingrédients d’une défense bionique qui progresse de jour en jour. Côté Arizona, la victoire avec la manière la semaine dernière a fait du bien. Elle remet tout le monde en confiance et permet d’aborder ce match plus sereinement. Cette rencontre sera en tout cas un vrai test pour les Cardinals.

49ers_cardinals_07102016

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (3-2) – Minnesota Vikings (5-0)

On avait quitté les Vikings sur le toit de la NFL avec cinq victoires consécutives. La semaine de repos va-t-elle leur couper les jambes ou, au contraire, leur permettre de revenir encore plus frais ? Les Eagles vont vite le voir. Malgré les armes offensives présentent sur le terrain, cette rencontre pourrait être défensive à souhait. Sur le papier, le match regroupe deux des meilleures défenses de la NFL. C’est en tout cas le style de jeu de Minnesota, qui malgré une domination, gagne souvent de peu. De l’autre côté, attention quand même, car après un bon début de saison les Eagles viennent d’enchaîner deux défaites d’affilées. Carson Wentz passe en tout cas son premier vrai test de la saison face à ce qui se fait de mieux en défense en ce moment. Et Philadelphie serait bien inspiré de gagner à domicile, car le reste du calendrier ne s’annonce pas clément du tout avec deux déplacements à Dallas puis à New York pour affronter les Giants, avant de recevoir les Falcons puis les Packers, entrecoupé d’un déplacement à Seattle. Bref, les six prochains matchs s’annoncent compliqués pour les hommes de Doug Pederson.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (4-2) – New England Patriots (5-1)

Cette rencontre aurait pu être le plus beau match de la semaine. Mais sans Ben Roethlisberger, elle perd un peu de sa saveur. On a appris cette saison que même avec un quarterback considéré comme remplaçant, les surprises peuvent arriver (et ce n’est pas New England qui dira le contraire). Toutefois, sans Big Ben, les Steelers ne sont pas la même équipe. L’affrontement les Patriots paraît ainsi bien déséquilibré. Depuis le retour de Tom Brady, New England a scoré plus de 30 points. Le groupe de cible à la disposition du lanceur du Massachusetts est probablement ce qui se fait de mieux en ce moment. Les Steelers n’ont pas les armes pour lutter en défense, surtout si on ajoute le forfait de Cameron Hayward, le meilleur joueur de cette escouade. En attaque, cela risque d’être aussi compliqué. Depuis le début de la saison, New England est la deuxième équipe qui encaisse le moins de points par match (15.2) derrière les Vikings (12.6). Même avec Big Ben, la tâche aurait été compliquée, sans c’est quasiment mission impossible. À domicile, Pittsburgh tentera toutefois de créer l’exploit lors d’une rencontre où ils ne sont pas favoris. Antonio Brown et Le’Veon Bell devront porter l’équipe sur leurs épaules.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Denver Broncos (4-2)- Houston Texans (4-2) 

Le week-end se terminera par un match qui promet d’être défensif mais qui ne devrait pas manquer d’intérêt. Après un début de saison canon et surtout une période de quasiment huit mois sans défaite, les Broncos viennent d’encaisser deux revers consécutifs. A domicile, ils se doivent désormais de réagir mais Houston n’est pas un adversaire facile. Même si l’attaque n’arrive toujours pas à exploiter son potentiel à 100 %, c’est suffisant pour gagner des matchs. Quitte à les remporter à l’arrache comme la semaine dernière. Ce match sera aussi un duel d’entraîneur. Ces deux équipes font partie des franchises les mieux coachées depuis le début de la saison. Lequel de ces techniciens arrivera à avoir un coup d’avance sur l’autre ? La réponse à cette question donnera probablement le vainqueur de ce match.

This Is England !

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Los Angeles Rams (3-3) – New York Giants (3-3)

Retour en Angleterre pour la NFL. Cette fois après les Jaguars et les Colts ce sont les Giants et les Rams qui vont traverser l’Atlantique pour s’affronter en terres britanniques. Sauf que pour la première fois, Wembley ne sera pas l’écrin qui accueillera ce match, mais plutôt Twickenham, l’enceinte habituellement réservée aux rencontres de rugby. Les supporters ne seront pas dépaysés en voyant de gros contacts. Car ce match risque d’être physique. Si les deux défenses ont eu des hauts et des bas pour l’instant en ce début de saison, elles n’en restent pas moins puissantes et dangereuses. La semaine dernière Odell Beckham Jr. s’est réveillé. Reste maintenant à savoir si ce n’était qu’un coup d’éclat ou si le receveur a véritablement lancé sa saison. En tout cas pour recevoir le ballon, Eli Manning devra lui lancer vite, car Aaron Donald est toujours aussi impressionnant au milieu de la ligne de Los Angeles. Il est d’ailleurs le lineman défensif le mieux évalué par Pro Football Focus avec une note de 94.8.

aaron donald

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (2-4) Cleveland Browns (0-6)

Cincinnati se doit de réagir dimanche. Si le calendrier avait mis New England sur sa route la semaine, il a été plus clément ce week-end avec la venue de Cleveland. Les Bengals se doivent de remporter ce match. Avec deux rencontres à domicile en deux semaines (Cleveland et Washington), les hommes de Marvin Lewis ne visent pas moins que deux victoires pour revenir à 50% et ainsi continuer à croire aux playoffs. N’importe quel autre résultat serait une déception et un terrible coup dur dans les ambitions du club. En particulier ce dimanche. Cleveland n’a remporté aucun match et pâtit d’un réel manque de talent. L’opposition ne devrait être qu’une formalité pour Cincinnati, mais attention. Même si les Browns ne gagnent pas, ils n’accordent aucune victoire facile. Même à l’extérieur.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (2-4) – Buffalo Bills (4-2)

Si la victoire de la semaine dernière face aux Steelers était une très bonne nouvelle pour les Dolphins, l’annonce de la fin de saison de Reshad Jones est elle un vrai coup dur. Meilleur joueur au sein des lignes arrière de Miami, le Pro Bowler était le 3e meilleur safety de la ligue selon Pro Football Focus avec une note de 88.5. Il sera désormais dans les tribunes. Si sur le long terme cette absence risque de faire du mal à une équipe déjà en manque de joueur régulier, elle est surmontable pour le match de ce week-end. En effet, l’attaque de Buffalo n’est clairement plus portée sur la passe. Dans la ligue, seuls les 49ers font pire que les Bills quand il s’agit du nombre de yards à la passe par match. Rex Ryan mise en revanche sur un LeSean McCoy retrouvé avec 5.6 yards par course. C’est donc le front seven de Miami qui devra relever le défi que représente ce running back. Les Ndamukong Suh et autre Cameron Wake en sont capables.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (3-2) – New Orleans Saints (2-3)

Les Saints donnent l’impression de vivre la même saison depuis plusieurs années. Une défense inexistante, un Drew Brees qui lance 400 yards par match, des rencontres avec énormément de points, beaucoup de défaites et quelques victoires spectaculaires. Le problème est que depuis quatre ans, les Saints ont fini avec un bilan de 7 victoires pour 9 défaites trois fois lors des quatre dernières saisons. Cette année, les joueurs de la Louisiane sont partis pour faire la même chose. Ce week-end, ils se déplacent chez une équipe de Kansas City qui sortent d’une performance impressionnante la semaine dernière. En même temps, c’est une habitude pour Andy Reid après une semaine de repos. Il faut maintenant enchaîner avec cette réception de la Nouvelle-Orléans. Encore une fois, pour gagner face aux Saints, les Chiefs devront marquer des points. Beaucoup de points. Mais face à cette défense ça ne devrait pas être très dur.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (2-3) – Oakland Raiders (4-2)

Voilà une opposition entre deux équipes sur lesquelles beaucoup d’espoirs étaient portés en début de saison. Force est de constater que seule une a su répondre aux attentes : Oakland. Même s’ils ont perdu à domicile face à des Chiefs reposés, les Raiders affichent pour l’instant un bilan tout à fait correct. À l’inverse des Jaguars qui, malgré des progrès en défense, n’arrivent toujours pas à passer un cap. À l’image des deux quarterbacks. Il y a d’un côté Derek Carr. Avec une ligne offensive parmi les meilleures, son intelligence dans la poche ainsi que ses énormes capacités physiques, il est l’un des QB les plus difficiles à sacker de la ligue. Les défenseurs l’ont mis au sol sept fois uniquement. C’est deux fois moins que Blake Bortles qui lui est dans le top 10. Même si cette confrontation ne manquera pas de talent d’un côté comme de l’autre du ballon pour ces deux formations, la différence risque bien de se faire au niveau du quarterback. Celui qui fera le moins d’erreurs et qui profitera aux mieux de ses armes fera un grand pas vers la victoire. Or, pour Carr c’est devenu une habitude cette saison. Pour Bortles un peu moins.

blake-bortles-030616

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco 49ers (1-5) – Tampa Bay Buccaneers (2-3)

Soyons honnêtes, ce n’est probablement pas le match le plus excitant de la semaine. On l’a rapidement compris dès les premières semaines de la saison, les 49ers font partie des pires équipes de la ligue. Même un changement de quarterback la semaine dernière n’a rien changé et les probabilités que la franchise se batte pour le premier choix de la draft en fin de saison sont élevées. En face, c’est un peu mieux, mais c’est aussi décevant. À l’image des Jaguars par exemple, les Buccaneers s’attendaient à une bonne saison et malgré quelques coups d’éclat, il n’y a pas grand-chose à signaler. Rayon mauvaise nouvelle, malgré une semaine de repos grâce à la « bye week », Tampa Bay ne peut toujours pas récupérer Doug Martin pour épauler Jameis Winston au sein de l’attaque. Une perte notable pour le club qui reste toutefois grands favoris de ce match. Une victoire permettrait aux Bucs de revenir à l’équilibre et de ne pas trop prendre de retard dans l’optique d’une qualification en playoffs.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Atlanta Falcons (4-2) – San Diego Chargers (2-4)

Paradoxalement, la défaite de la semaine dernière face aux Seahawks est presque rassurante pour les Falcons. Car malgré un bilan comptable décevant puisque la victoire n’était pas au bout, Atlanta a su rivaliser de nouveau avec une des meilleures équipes de la NFL prouvant une fois de plus que les bonnes performances ne sont pas juste passagères. Il faut désormais compter avec la franchise de Géorgie comme l’une des meilleures de la ligue. Bien jouer et perdre, les Chargers eux en connaissent un rayon. On a même l’impression que c’est l’histoire de leur saison. Malgré tout, San Diego a réussi à s’imposer la semaine dernière et pas contre n’importe qui puisque c’est le tenant du titre, Denver, qui est tombé. Une nouvelle victoire face à la très bonne équipe des bonnes Falcons donnerait une tout autre saveur à une saison qui n’est pas encore tout à fait perdue. En tout cas, les deux attaques risquent de se répondre coups pour coups et le duel à distance entre Matt Ryan et Philip River pourrait bien valoir le coup d’oeil.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Los Angeles Rams (3-3) – New York Giants (3-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Kansas City Chiefs (3-2) – New Orleans Saints (2-3)
Tennessee Titans (3-3) – Indianapolis Colts (2-4)
Philadelphia Eagles (3-2) – Minnesota Vikings (5-0)
Cincinnati Bengals (2-4) Cleveland Browns (0-6)
Detroit Lions (3-3) – Washington Redskins (4-2)
Jacksonville Jaguars (2-3) – Oakland Raiders (4-2)
Miami Dolphins (2-4) – Buffalo Bills (4-2)
New York Jets (1-5) – Baltimore Ravens (3-3)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
San Francisco (1-5) – Tampa Bay Buccaneers (2-3)
Atlanta Falcons (4-2) – San Diego Chargers (2-4) 

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (4-2) – New England Patriots (5-1)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Arizona Cardinals (3-3) – Seattle Seahawks (4-1)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Denver Broncos (4-2)- Houston Texans (4-2)

Au Repos :
Carolina Panthers
Dallas Cowboys

PARTAGER

9 Commentaires

  1. Attention les Rams ne sont pas à 4-2. Il s'agit de l'équipe de Jeff Fisher… ils sont bien à 3-3 ! Merci pour cette preview cela donne l'eau à la bouche… (et une nuit blanche à regarder les Hawks…)

  2. Eagles vs Vikings "malgré les armes offensives présentent sur le terrain" ?
    Perso j'en vois pas des masses des armes offensives de chaque côté.

    La bonne nouvelle est qu'on récupère McKelvin en CB, qui ne peut être que meilleur que Mills. Mais je ne suis quand même pas trop confiant par la défense a la passe qu'on va proposer.
    La deuxième bonne nouvelle est que le jeu au sol des Vikings nous fera moins souffrir que celui des Redskins.

    Maintenant pour avoir des chances sur ce match il faut absolument qu'on arrête de se prendre plus de 110 yards de pénalités.
    Notre attaque ne va pas beaucoup avancer au sol, et dans les airs il faudra viser Ertz et Matthews, et rapidement vu que la OL est en bois.
    Encore une fois il faudra compter sur les équipes spéciales.
    On peut faire un truc si le pass rush marche. J'aimerais bien revoir le Hicks de l'an dernier et un vrai grand match de Cox.

    Je vois un match serré, fermé et peu spectaculaire.

  3. "C’est en tout cas le style de jeu de Minnesota, qui malgré une domination, gagne souvent de peu"

    Ah bon? Ecart moyen depuis le début de la saison: 11.2 points!!

    Et contre les Titans, Giants et Texans ont encaisse un TD dans le Q4 quand le match est plié.

  4. Je trouve la présentation du match Lions/Redskins fort peu flatteuse pour les Ravens; les Giants et les Eagles. Prendre ces franchises pour des petits braquets me semble un raccourci abracadabrantesque.
    Ajouter que les Redskins ne savent battre que des équipes à leur portée contredit la présentation du match Ravens/Redskins de la semaine 4.
    Il faut faire attention aux réputations en NFL. Je le répète : nous sommes entrés dans le " dur " de la saison régulière, et ce qui était vrai hier ne le sera pas forcément aujourd'hui
    Les Redskins sont en progression constante et les Lions jouent chez eux. Reste à savoir qui va céder.
    Je reste persuadé pour ma part que la machine Redskins sera en place dimanche pour s'imposer une nouvelle fois.

  5. Perso, j'y crois à la victoire des steelers !

    1) il n'y a pas encore eu de gros dilemne en NFL cette année, et je verrais bien un mauvais match de brady venant lancer le débat "faut il bencher tom brady? " ^^'

    2) bell et brown n'ont aps encore sorti LE match référence qu'il nous sortent chaque année… pourquoi pas contre ces patriots? 😉

    3) Il n'y à qu'une seule équipe valable en AFC (voir en NFL), les steelers vont vous le prouver !

    4) Car je n'imagine même pas une seule seconde une défaite des steelers x)

LAISSER UN COMMENTAIRE