PARTAGER

Le jeudi c’est MVP ! La sixième semaine de compétition est celle du statut quo. Matt Ryan conserve la tête devant le toujours plus surprenant Ezekiel Elliott. Si il demeure très très bien aidé par sa ligne offensive, le début de carrière du rookie demeure exceptionnel.

Plébiscité dans notre sondage de la semaine dernière, Von Miller confirme en remontant sur la troisième marche du podium pendant qu’un deuxième rookie, Dak Prescott entre dans le top 5. Au prix de deux performances exceptionnelles, Tom Brady pointe le bout de son nez mais devra encore cravacher un moment pour rattraper le top 10. 

1) Matt Ryan (-) Quarterback – Atlanta Falcons (4-2)
2075 yards à 68,1% – 15 touchdowns, 3 interceptions, 16 courses, 52 yards, 1 fumble – 117,9 d’évaluation
Plus que jamais dans les clous pour réaliser la meilleure saison de sa carrière, Matt Ryan se maintient en tête malgré la défaite. Irréprochable ou presque face aux Seahawks, le quarterback des Falcons s’est encore offert un match à plus de 300 yards et trois touchdowns malgré une interception.

2) Ezekiel Elliott (-) Running Back – Dallas Cowboys (5-1)
137 courses, 703 yards et 5 touchdowns – 11 réceptions, 98 yards, 2 fumbles
Face aux Packers, meilleure défense de NFL contre la course avant la rencontre, Ezekiel Elliott a tout simplement réalisé son meilleur match en carrière en terme de yards parcourus. Mis dans de parfaites conditions par sa sensationnelle ligne offensive, les performances d’Elliott n’en demeurent pas moins impressionnantes.

3) Von Miller (+1) Defensive End – Denver Broncos (4-2)
26 plaquages, 7,5 sacks, 2 passes défendues, 1 fumble forcé
Comme chaque semaine depuis le début de cette saison, Von Miller a fait son match, et fait progresser sa fiche de statistiques. Malheureusement pour lui et pour toute sa défense, l’attaque des Broncos patauge de plus en plus et à tendance à poser un bémol gênant sur la performance globale de Denver.

4) Julio Jones (+3) Receveur – Atlanta Falcons (4-2)
31 réceptions, 656 yards et 4 touchdowns
À l’image de son quarterback, Julio Jones est lui aussi bien parti pour réaliser la meilleure saison de sa carrière. Avec 139 yards et un nouveau touchdown, Jones n’a pas semblé éprouver de difficultés à produire contre la défense des Seahawks. Avec une moyenne de 21 yards par réception cette saison, de loin la meilleure marque de sa carrière, Julio Jones s’est mué en véritable arme fatale pour les Falcons.

5) Dak Prescott (+5) Quarterback – Dallas Cowboys (5-1)
1486 yards à 68,7% – 7 touchdowns, 1 interception, 20 courses, 67 yards, 3 touchdowns, 4 fumbles – 103,9 d’évaluation.
Le comte de fée de cette saison 2016 de NFL continue sa vertueuse route. Sélectionné au quatrième tour de la dernière draft pour être la doublure de Tony Romo, Dak Prescott a profité de la blessure de ce dernier pour prendre sa place et pourrait ne plus jamais la lui rendre. Ses performances parlent en tout cas d’elles même et prouvent qu’il a bien le niveau pour être un quarterback titulaire en NFL. Mieux, il est clairement l’un des meilleurs joueur de cette première partie de saison.

6) Aaron Donald (-) Defensive Tackle – Los Angeles Rams (3-3)
20 plaquages, 3 sacks, 1 fumble forcé, 2 passes défendues
Aaron Donald s’est encore montré irréprochable cette semaine dans la courte défaite des siens à Detroit. Appliqué et âpre, Donald a ajouté 4 plaquages et un sack à sa collection mais son impact se juge bien au dela des statistiques en véritable leader de cette défense des Rams.

7) Ben Roethlisberger (-4) Quarterback – Pittsburgh Steelers (4-2)
1685 yards à 64,2% – 16 touchdowns, 6 interceptions, 4 courses, 18 yards, 5 fumbles – 99,2 d’évaluation.
Solide depuis le début de saison, Ben Roethlisberger a connu un coup d’arrêt cette semaine. Et pas seulement en terme de performance. Touché au genou, on ne devrait pas revoir Big Ben sur un terrain avant la fin du mois de novembre au mieux.

8) David Johnson (+3) Running Back – Arizona Cardinals (3-3)
113 courses, 568 yards et 8 touchdowns – 20 réceptions, 265 yards, 2 fumbles
Sur les deux dernières semaines, David Johnson totalise 266 yards et cinq touchdowns au sol. Des chiffres qui prouvent la montée en régime du coureur des Cardinals. Ses 833 yards au total cette saison montrent à quel point son passé de receveur est bénéfique tant à lui qu’à son équipe.

9) Antonio Brown (-3) Receveur – Pittsburgh Steelers (4-2)
41 réceptions, 486 yards et 5 touchdowns
Passé à côté de son match comme toute son équipe, Antonio Brown rétrograde logiquement dans ce classement. La saison dernière, le receveur des Steelers avait clairement marqué le pas lorsque Ben Roethlisberger était absent. Il va désormais avoir au moins quatre semaines pour montrer que cela n’était qu’une coincidence.

10) Lorenzo Alexander (+1) Linebacker – Buffalo Bills (4-2)
30 plaquages, 8 sacks, 3 fumbles forcés, 2 passes défendues
Au coeur de la défense des Bills, Lorenzo Alexander fait merveille depuis le début de saison. Cantonné au banc aux Raiders, aux Cardinals et aux Redskins ces dernières années, Alexander n’avait pas été titulaire autant de fois depuis 2010. Meilleur « sackeur » de la ligue, Alexander se montre aussi efficace dans quasiment tout les compartiments du jeu défensif avec 3 fumbles forcés et 2 passes contrées.

Mentions spéciales :
A.J. Green (606 yards et 2 touchdowns)
Melvin Gordon (393 yards et 6 touchdowns, 122 yards et 1 touchdown à la réception – 2 fumbles)
Carson Wentz (1186 yards et 7 touchdowns, 1 interception, 13 courses, 37 yards, 3 fumbles – 99,9 d’évaluation)
LeGarrette Blount (439 yards et 6 touchdowns, 24 yards à la réception, 2 fumbles)
Mike Evans (449 yards et 4 touchdowns)
Philip Rivers (1647 yards et 12 touchdowns, 3 interceptions, 5 courses, 21 yards, 5 fumbles – 105,9 d’évaluation)
Everson Griffen (12 plaquages, 4 sacks, 1 fumble forcé)
Marvin Jones (529 yards et 4 touchdowns)
Derek Carr (1608 yards et 12 touchdowns, 3 interceptions, 13 courses, 44 yards, 2 fumbles – 99,1 d’évaluation)
Kwon Alexander (43 plaquages, 2 sacks, 2 passes défendues, 1 interception, 1 touchdown)
Tom Brady (782 yards et 6 touchdowns, 4 courses, 16 yards – 135,5 d’évaluation)
LeSean McCoy (587 yards et 6 touchdowns, 97 yards et 1 touchdown à la réception, 2 fumbles)

PARTAGER

45 Commentaires

    • Faut pas oublier qu'il n'a joué que 2 matchs et ce contre les Browns et des Bengals à la rue qui ont un bilan combiné de 2-10 (allez 2-8 en enlevant les victoires des Pats)..
      Il fera sans doute une saison du niveau d'un MVP mais ces 4 matchs manqués lui enlèvent toute chance sauf si tous les autres se plantent mais ce serait bien triste alors

    • Pourquoi couronner MVP un joueur dont l'équipe a gagné trois matchs sur quatre sans lui ? Ce serait incohérent. Ce titre, ce n'est pas qu'une affaire de stats ou d'évalution. Comme dit plus bas, on parle bien du Most Valuable Player et non pas du meilleur joueur.

  1. Brady s'il continue comme ça c MVP assuré et " in your face Goodell"
    Après Ryan c du grand art cette année
    Je sais que certains vont tiquer mais je trouve les Deux rookies de Dallas trop haut dans la liste
    Attention ils sont ultra talentueux c pas le problème mais perso David Johnson des cards est un Rb plus complet et Elliott profite de son OL qui est monstrueuse
    Pour Prescott il y a des Qb avec une meilleure évaluation
    Je le répète ça n'enlève rien à leur talent mais c'est peut-être un peu tôt pour les mettre si haut

    • Pour Dallas, la O-line mérite vraiment au moins une mention, elle est énorme!! Le classement d'Elliott ne me dérange pas, il est à peu près à la sa place.
      Prescott, par contre, je le trouve haut. Sa saison est superbe, il fait ce qu'il doit faire mais 5e au classement MPV, mouais… Pour le moment (et je dis bien pour le moment, ça changera peut-être) c'est un game manager, un Alex Smith de la meilleure époque, on lui fait prendre relativement peu de risques. Et avec un o-line pareil et Elliott, ça facilite les choses. Les Cowboys, c'est plus une réussite d'ensemble que d'un gars en particulier.
      En regardant les stats de Prescott, on peut citer Bradford alors…
      Je n'oublie pas non plus Brees et Stafford qui n'ont pas autant de victoires mais qui sont tout seuls dans leur équipe et qui ne sont même pas mentionnés.

      • Il lance des vraies passes, va chercher les jeux, et contre les Packers il a mené l'attaque.
        La diff entre Prescott et Bradford c'est que Bradford a juste a mener l'attaque tranquillement sans perdre le ballon et marquer des FG ou des TD tranquillement.

        Prescott n'a pas la meme D et doit courir après le score parfois

        • Le bilan ne devrait pas être en jeu c'est pas les power ranking…
          Et pour Bradford il a certes une très bonne défense mais il doit faire avec une OL affaiblie et avec le pire jeu de course de la ligue ce qui est quand même un comble quand on parle des Vikings donc il ne fait pas que gérer l'attaque, il l'a tire vers le haut

          • Bien sur que ca joue dans la course au MVP le bilan c'est logique.
            On dit pas "Best Player of the League" mais Most VALUABLE

            ET le jeu de course c'ets normal qu'il soit aussi faible, Peterson est blessé…

            La diff, c'est que les Vikes n'ont pas gagné leurs matchs en attaque mais en défense

          • Eh bien valuable ça va dire précieux donc si tu pars de ce principe là des gars comme Brees qui portent leurs franchises sur le dos devraient être plus haut et tu retires le titre de MVP de peterson car le bilan des vikes cette année était" juste" suffisant pour accrocher la dernière place des playoffs en wildcard
            Quand le bilan de ton équipe est bon , tu es mis en valeur c vrai mais ça doit pas être plus que ça car sinon tu renommes ça en le joueur le plus précieux de la meilleure équipe " et puis c tout " 🙂

            Notre jeu de course était déjà en difficulté avant la blessure d'AP mais c pas grave tant qu'on gagne les matchs
            Ok la défense est exceptionnel mais hormis le match d'ouverture aux Titans voir contre Carolina l'attaque a toujours apporté sa pierre à l'édifice

        • Ouais y'a le côté contextuel qui joue mais les 10 joueurs qui entourent Prescott sont indéfiniment supérieurs à ceux qui entourent Bradford. Et ça a quand même un impact plus fort sur le niveau d'un QB.

          D'ailleurs je vais te poser une question : quels sont les joueurs d'attaque des Vikings qui seraient titulaires aux Cowboys ? Moi j'en vois aucun. En somme je pense que Bradford a plus de mérite. Il est arrivé très tard, a perdu Peterson, a une OL bien moins forte, un corps receveur plus faible…

          De toute façon je vois pas trop l'intérêt de mentionner des gars pour le titre de MVP alors qu qu'ils sont pas les meilleurs à leurs postes.

          • Le TE tu peux rayer y'a Jason Witten, un des 5 meilleurs TE de ces 15 dernières années.

            Ok Bryant est blessé mais il a déjà joué et revient bientôt

            Allez t'as le WR1 des Vikings qui serait WR2 chez les Cowboys en grattant Cole Beasley…

            Ca fait pas beaucoup.

    • Si fallait enlever des points à des gars pcq ils ont une bonne OL, ou à l'inverse en enlever pcq elle est merdique, ce serait quand même sacrément compliqué, non ?
      Elliott est le RB avec le plus de yards (et de loin) de la ligue. Donc je trouve que ça place est méritée. Il est quand même que une base à plus de 1800 yards. Certes son OL monstrueuse l'aide, mais faut les faire…

      • DeMarco Murray les a fait il y a 2 ans (1845y) et McFadden l'an passée est arrivée à 1089 yards (pour un mec qu'on avait enterré…. ) avec cette ligne…..!
        Tu mets le McCoy du moment avec cette ligne (et celle de Buffalo est pas mal d'ailleurs) et il dépasse les 2000 yards easy

  2. La saison de rêve : Tom Brady 12-0, MVP, vainqueur du Superbowl + MVP, et une claque sur le boule de Goodell en montant sur l'estrade à la fin du match.

    Haters gonna hate.

    • On va attendre qu'il rencontre les équipes fortes de leur calendrier…. parce que bon les Browns, et les Bengals qui ont failli être battu par des Jets lamentable, c'est pas vraiment une référence

      • bah on va attendre un petit moment alors, parce que vu la dynamique des équipes que les pats vont affronter cette année tu risques d'être déçu, hormis les seahawks le reste est un peu à la ramasse…bon bah c'est du tout cuit, selon tes critéres il ne sera pas MVP

    • Earl Campbell, le RB des Oilers en 1979, il va tout rafler, Mvp, ROY, Offensive player, Pro Bowl, sachant qu’il sortait d’une saison en étant Heisman et numéro de la Draft, un truc de dingue, d’ailleurs c’est arrivé qu’ à 6 reprises ds l’histoire du sport américain, Suzuki et Lynn en MLB, Chamberlain et Unseld en NBA, Parker en WNBA

  3. Sérieusement vous pouvez enlever Blount des mentions spéciales. C'est un peu l'intrus de la liste… Il a fait 2 bons matchs et c'est tout. Concernant le sondage, pour moi la question n'a pas lieu d'être posée. Un joueur qui manque 25% de la saison ne peut pas être MVP quelque soit ses stats en fin d'année. On fait quoi de la saison record de JJ Watt l'an passé dans ce cas ?? Et ce n'est qu'un exemple. J'espère que Brady fera une grosse saison, mais des joueurs aillant participés à au moins 15 maths sont seuls éligibles selon moi.

    • "mais des joueurs aillant participés à au moins 15 maths sont seuls éligibles selon moi." bah dis donc faut surtout pas se tordre la cheville avec toi…
      si Brady sort des stats de MVP et qu'il surpasse tout le monde, et qu'il soit le joueur le plus important des pats, même en 12 matchs, je ne vois pas en quoi il ne serait pas légitime, surtout qu'en NFL c'est assez rare de faire une saison entière pour un joueur…

      • Bon allez partons sur 14 matchs. Regarde les derniers MVP et dis moi combien ont raté au moins 1 match ? Depuis 2007 et le premier titre de MVP de Brady, un seul match a été raté par le MVP, c'est Rodgers en 2011. Etant donné qu'il y a 99% de chance que ce soit encore un QB qui rafle le titre, va falloir que tu m'expliques comment Brady peut l'avoir en ayant participé qu'au 3/4 de la saison. Tu donnerais le titre à un joueur nba ayant raté 20 matchs ? Non ça ne se fait pas et c'est normal. D'autant qu'on ne lui demande pas d'être le joueur le plus important des Pats mais le meilleur de la ligue sur TOUTE la saison.

        • "Tu donnerais le titre à un joueur nba ayant raté 20 matchs ? " et toi tu serais prêt à ne pas donner le titre à un joueur juste parce qu'il à raté une partie de la saison, et ce même s'il sort une saison de dingue? Si Brady comble son retard statistique et qu'il parvient à s'imposer comme étant le meilleur de la ligue le titre le lui reviendra en toute logique (la on est dans l’hypothèse bien sûr), mais pour moi l'argument du "il faut jouer toute la saison pour être éligible" n'est pas valable, surtout qu'un joueur ne choisit pas de rater un match (sauf si c'est vraiment urgent), donc tu peux pas imposer un critère de selection qui ne dépend pas des joueurs.
          Déja pour moi le titre MVP devrait se jouer sur toute la saison, y compris les PO et le SB, je ne vois pas au nom de quoi un joueur mérite d'être sacré MVP alors qu'il n’emmène pas son équipe tout en haut, ou qu'il soit sacré la veille d'un SB ou il se fait plier en 4. mais bon puisqu'on est obligé, je pense qu'une base de 12 à 13 matchs c'est déja plus raisonnable, et oui ça suffit pour qu'un joueur se distingue et gagne le titre.

          • De mieux en mieux, il faut selon toi juger une saison jusqu'au SB. Et le principe d'équité alors t'en fait quoi ? SI le titre de MVP se joue sur la saison régulière uniquement ,c'est pour que tout les joueurs partent sur un même pied d'égalité. Bien sur qu'un joueur ne choisi pas d'être blessé, mais c'est aussi normal que le titre ne lui revienne pas si'il manque 20 ou 25 % de la saison.
            Sinon dans ce cas un joueur qui est en avance sur tout les records à son poste au bout de 10 matchs (par exemple Peterson il y a 3 ans) mais qui rate les 6 derniers matchs, tampis on lui donne, juste pour le principe qu'il était en avance sur les records. Ca n'a pas de sens. Pendant qu'un joueur est à l'infirmerie, il ne risque pas de contre performer.
            Je te le redemande, tu fais comment pour ne pas donner le titre à un joueur comme Brown l'an passé, Watt ou un autre QB qui a fait tout les matchs et qui a des stats de MVP mais tu donnes le titre à Brady qui arrive en cours de saison, frais, et en ayant manquer 25% des matchs ? Aucun sens une nouvelle fois. Surtout que Brady ne les a pas raté pour blessure, mais pour suspension. Ce qui est encore moins défendable.

          • Oui selon moi on devrait juger un joueur sur toute une saison jusqu'au SB, parce qu'il y'en à qui se subliment durant les PO et qui se transforment en machine de guerre, et inversement d'autres disparaissent une fois que le match devient à élimination directe. Evidemment si un joueur fait une saison folle et qu'il n'atteint pas les PO ça ne le pénalise pas pour autant, s'il a clairement démontré sa supériorité durant la saison alors il n'y a aucun problème (Peterson aurait gagné le titre de toute manière même si les Viks n'ont pas été bien loin en PO)
            La tu exagéres, j'ai dit qu'une base de 12 ou 13 matchs était plus raisonnable (en tout cas plus raisonnable que 15), si le joueur ne joue que 10 match c'est pas assez représentatif à mon sens.
            Tu vois le titre de l'an dernier par exemple je l'aurais donné à Von Miller, parce que non seulement il a été excellent durant toute la saison et est allé au SB comme Newton, mais à la différence c'est que lui à été flamboyant même durant le SB, contrairement à Cam, et qu'en plus on voit que lui n'a pas régressé comparé à l'an dernier, le titre aurait eu une certaine logique de récompenser la continuité du joueur aussi 😉 parce qu'à l'heure qu'il est, tu regardes Newton jouer, t'as du mal à croire que ce type ait été MVP.

            La tu mélanges tout mon ami, tu me parles de Brown la saison passé et Brady cette année, ou est le rapport ? Remettons les choses en ordre, il y'a deux ans Watt a amplement mérité sa récompense de meilleur joueur défensif, mais il a subit surtout le fait d'être un peu trop seul dans son équipe à ce moment là, si les Texans avaient fait une meilleure saison il l'aurait peut être eu le MVP, manque de pot Rodgers avait sorti une saison de fou, et lui est allé en PO.

            En ce qui concerne Brown c'est un sujet un peu plus délicat parce que c'est un WR, c'est un poste ingrat qui subit le paradoxe de l'oeuf et de la poule, parce que les statistiques du receveur et du QB sont liés, et finalement on ne sait pas trop qui fait les performances de l'autre, donc comme c'est difficile de dissocier les deux, Brown n'aura (malheureusement) aucune chance de gagner le MVP, ce que je trouve dommage parce que un joueur comme Megatron l'aurait amplement mérité aussi. Mais bon malheureusement il y'a une "dictature" psychologique qui place le QB sur un piédestal par rapport aux autres, d'un coté ça se justifie parce qu'une équipe sans QB n'est que rarement bonne, mais un QB sans le reste se casse fatalement la figure, ce sport ne met pas encore assez en valeur l'interdépendance qu'il y'a entre les postes je trouve.

            maintenant pour répondre à ta question, si l'on suppose qu'au bout de la semaine 17 Brady marque le même nombre de TD que Ryan, et qu'il ait les mêmes stats que lui (ou plus), et que par catastrophe les Falcons ne vont pas en PO, ou qu'ils s'arrêtent au premier match, tu vas me dire que Ryan aurait mérité le titre plus que Brady, lui qui aurait plus fait en 12 matchs que Ryan en 16 ?

          • Tu aurais donné le titre à Miller, notamment parce qu'il est bon cette année et pas Newton. Donc on le donne à qui cette année ? Faut s'assurer qu'il sera bon l'an prochain…
            Ton premier paragraphe va bien dans le sens de ce que je t'explique. C'est normal qu'on ne juge que sur la saison régulière parce que tout les joueurs ne vont pas en PO. Il y a 3 ans, Flacco fut sur une autre planète en PO mais moyen en SR. On donne le titre à qui alors ??
            Quand tu commences une compétitions, il faut les mêmes règles pour tout le monde. Donc, on juge le meilleur au bout de 17 semaines. Jouer à Jacksonville ou Cleveland ne doit pas etre un handicap pour avoir cette distinction.

          • Tu as le raccourcis facile ça en devient un peu ridicule, je te dis juste que le titre MVP qui a été donné à Newton était mérité au vu de sa saison, mais avec le recul on voit bien que Von Miller l'aurait mérité aussi, et peut être même plus quand on voit que Newton ne justifie pour l'instant en rien son titre de MVP je suis désolé, maintenant il a été MVP tant mieux pour lui on passe à autre chose.
            Et non ce n'est pas normal qu'on juge que sur la saison régulière, le titre de 2012 revenait à Peterson parce qu'il a été largement plus fort, et tout le monde le sait, entre lui et le deuxième il y avait un sacré écart, playoffs ou pas ça n'aurait rien changé, ceci dit si Flacco avait été meilleur en SR et qu'il avait continué sur sa lancée en PO le titre le lui aurait été décerné meme si AP fait une saison historique, parce que Peterson aurait eu un beau record, mais Flacco à eu la bague, lui…
            Il y'a deux ans, entre Rodgers et Watt il y'a eu moins d'écart parce que Watt avait fait une excellent saison mais Aaron aussi, la décision s'est juste joué sur le poste des joueurs, et dans la NFL le QB est "socialement" privilégié, c'est dommage mais c'est comme ça…tu vois si par exemple on juge sur une saison entière (incluant PO et SB) et que par exemple Rodgers et Watt font la même saison, et que les Packers n'aurait pas été en PO et que les texans auraient atteint une finale de conférence, tu aurais trouvé ça juste que le titre revienne à Rodgers?
            Donc au début c'était 15 matchs, après t'es descendu à 14, et là tu juge le meilleur sur 17 semaines… en fait c'est toi qui n'est pas cohérent au final.

          • 17 semaines, c'est la saison régulière. donc je reste cohérent sur ce que je dis depuis le départ. Et je te le répète, tout le monde doit être jugé sur le même pied d'égalité. Les règles doivent être les mêmes pour tout le monde. Quand 12 équipes sur 32 ont une saison plus longue avec les PO, les règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Ce qui n'est donc pas normal.Le jour ou les Pats ne seront plus parmis les favoris, on verra si tu acceptes que notre meilleur joueur ne soit pas élu mvp juste parce qu'on est pas en PO.

          • En quoi j'ai dit que les équipes qui jouent les PO doivent être les seules dont les joueurs peuvent prétendre au titre MVP? je n'ai jamais dit ça (tu peux chercher), si un joueur des Jaguars péte les compteurs, bien sûr qu'il peut prétendre au titre. Mais si en paralléle, un joueur des cardinals pete le compteur, mais que lui gagne une bague, ça me parait plus logique qu'il gagne le titre.
            Je trouve ça très correct de ta part de vouloir une égalité des chances, mais en attendant tu remarqueras que les MVP de ces deux dernières decennies se trouvent être des joueurs qui, comme par hasard, ont tous joué les PO, donc les joueurs en question font partie des équipes qui sont mieux loties que d'autres, ce qui est déja un sacré avantage avant même que la saison régulière ne commence…je dis ça je dis rien, donc pour l'égalité des chances…on repassera hein 😉 , donc tant qu'à faire, vu qu'on applique déja (officieusement) le système dont je parle, autant faire ça correctement et récompenser le joueur qui aura été performant jusqu'au coup de sifflet final, ça me parait plus logique.

          • Ce sont des joueurs qui ont fait les PO parce qu'ils rendent leur équipe meilleure. Tu envois Brady Manning Peterson ou Rodgers à Jacksonville, ils ne sont pas dans les 5 derniers depuis 8ans.

  4. Zimmer coach "of thé year " et Everson Griffen ou Harrison Smith MVP défensif çe sont les avares que je souhaite. Pour le MVP il n'y aura malheureusement pas trop de suspense. Çe sera le QB avec les meilleures Stats.

LAISSER UN COMMENTAIRE