PARTAGER

instant_stats_19102016

Dans les sports américains et plus particulièrement en NFL, les statistiques tiennent une place prépondérante à tel point qu’environ 99 % des joueurs possèdent aujourd’hui leur propre record dans une catégorie qui n’est probablement connue de personne. Du coup, Touchdown Actu vous propose une nouvelle rubrique basée sur l’analyse statistique, tout en remettant les chiffres dans leur contexte.

Au programme aujourd’hui, le coureur des Cowboys Ezekiel Elliott et les meilleurs running backs rookies de l’histoire de la NFL (depuis 1970 et la fusion NFL-AFL).

Que disent les chiffres ?

Auteur d’un début de saison tonitruant, Ezekiel Elliott est actuellement en tête de la ligue au niveau du nombre de yards parcourus au sol avec 703 yards en six matchs. Alors forcément, on commence à sortir les calculettes pour voir où il se situe parmi les meilleurs running backs rookies de l’histoire. Et sans surprise, on se rend compte qu’il est bien parti pour dépoussiérer le livre des records de la NFL.

Mais avant de rentrer un peu plus dans les détails, jetons un œil aux meilleures performances réalisées par des coureurs évoluant dans leur première année professionnelle (source pro-football-reference.com) :

Top 10 concernant le nombre total de yards parcourus au sol

  • 1) Eric Dickerson (1983, Rams) : 1 808
  • 2) George Rogers (1981, Saints) : 1 674
  • 3) Alfred Morris (2012, Redskins) : 1 613
  • 4) Ottis Anderson (1979, Cardinals) : 1 605
  • 5) Edgerrin James (1999, Colts) : 1 553
  • 6) Clinton Portis (2002, Broncos) : 1 508
  • 7) Mike Anderson (2000, Broncos) : 1487
  • 7) Curtis Martin (1995, Patriots) : 1 487
  • 9) Barry Sanders (1989, Lions) : 1 470
  • 10) Doug Martin (2012, Buccaneers) : 1 454

Top 10 concernant le nombre de yards parcourus au sol par match (min. 8 matchs joués)

  1. Eric Dickerson (1983, Rams) : 113,0
  2. George Rodgers (1981, Saints) : 104,6
  3. Julius Jones (2004, Cowboys) : 102,4 (819 yards en 8 matchs)
  4. Alfred Morris (2012, Redskins) : 100,8
  5. Ottis Anderson (1979, Cardinals) : 100,3
  6. Barry Sanders (1989, Lions) : 98,0
  7. Edgerrin James (1999, Colts) : 97,1
  8. Don Woods (1974, Chargers) : 96,8 (1 162 yards en 12 matchs)
  9. Earl Campbell (1978, Oilers) : 96,7 (1 450 yards en 15 matchs)
  10. Olandis Gary (1999, Broncos) : 96,6 (1 159 yards en 12 matchs)

Top 10 concernant le nombre de yards parcourus au sol par course (min. 160 courses)

  • 1) Maurice Jones-Drew (2006, Jaguars) : 5,67 (941 yards en 166 courses)
  • 2) Adrian Peterson (2007, Vikings) : 5,63 (1 341 yards en 238 courses)
  • 3) Franco Harris (1972, Steelers) : 5,61 (1 055 yards en 188 courses)
  • 4) Clinton Portis (2002, Broncos) : 5,52 (1 508 yards en 273 courses)
  • 5) DeMarco Murray (2011, Cowboys) : 5,47 (897 yards en 164 courses)
  • 6) Ben Tate (2011, Texans) : 5,38 (942 yards en 175 courses)
  • 7) Barry Sanders (1989, Lions) : 5,25 (1 470 yards en 280 courses)
  • 7) Ickey Woods (1988, Bengals) : 5,25 (1 066 yards en 203 courses)
  • 9) Don Woods (1974, Chargers) : 5,12 (1 162 yards en 227 courses)
  • 9) John Brockington (1971, Packers) : 5,12 (1 105 yards en 216 courses)

Avec 703 yards parcourus en 137 courses lors des six premiers matchs de la saison, Ezekiel Elliott tourne actuellement à 117,2 yards par rencontre et 5,13 yards par tentative au sol. Autrement dit, il est virtuellement devant Eric Dickerson à la moyenne de yards par match et est donc en avance pour battre le record de yards parcourus à la course par un rookie, qui date de 1983. S’il continue sur ce rythme, il terminera la saison à 1 875 yards, soit 67 yards de plus que la légende des Los Angeles Rams.

Top 10 concernant le nombre total de touchdowns inscrits au sol

  • 1) Eric Dickerson (1983, Rams) : 18
  • 2) Clinton Portis (2002, Broncos) : 15
  • 2) Ickey Woods (1988, Bengals) : 15
  • 2) Mike Anderson (2000, Broncos) : 15
  • 5) Barry Sanders (1989, Lions) : 14
  • 5) Fred Taylor (1998, Jaguars) : 14
  • 5) Curtis Martin (1995, Patriots) : 14
  • 8) Maurice Jones-Drew (2006, Jaguars) : 13
  • 8) Alfred Morris (2012, Redskins) : 13
  • 8) Earl Campbell (1978, Oilers) : 13

Concernant le nombre de touchdowns, Ezekiel Elliott aura sans doute un peu plus de mal à aller chercher Eric Dickerson, qui a terminé son année rookie avec 18 touchdowns. Sur les six premiers matchs de la saison, le running back rookie des Cowboys en est à cinq touchdowns, et devra donc en inscrire 13 lors des dix prochaines rencontres pour égaliser Dickerson. Pas impossible, mais il faudra mettre les bouchées doubles.

Désormais, intéressons-nous aux records établis par des running backs rookies sur un match :

Top 10 concernant le nombre de yards parcourus au sol

  • 1) Adrian Peterson (2007, Vikings) : 296
  • 2) DeMarco Murray (2011, Cowboys) : 253
  • 3) Mike Anderson (2000, Broncos) : 251
  • 3) Doug Martin (2012, Buccaneers) : 251
  • 5) Corey Dillon (1997, Bengals) : 246
  • 6) Clinton Portis (2002, Broncos) : 228
  • 7) Adrian Peterson (2007, Vikings) : 224
  • 8) Bo Jackson (1987, Raiders) : 221
  • 9) Jerome Bettis (1993, Rams) : 212
  • 10) Thomas Rawls (2015, Seahawks) : 209

Top 10 concernant le nombre de touchdowns inscrits au sol

  • 1) Joseph Addai (2006, Colts) : 4
  • 1) Mike Anderson (2000, Broncos) : 4
  • 1) Earl Campbell (1978, Oilers) : 4
  • 1) Corey Dillon (1997, Bengals) : 4
  • 1) Doug Martin (2012, Buccaneers) : 4
  • 1) Willis McGahee (2004, Bills) : 4
  • 1) Ronald Moore (1993, Cardinals) : 4
  • 1) Emmitt Smith (1990, Cowboys) : 4
  • 9) Adrian Peterson (2007, Vikings) : 3
  • 9) Curt Warner (1983, Seahawks) : 3

Depuis le début de la saison, la meilleure performance d’Ezekiel Elliott au sol est de 157 yards. C’était la semaine dernière, face aux Green Bay Packers. Il est donc encore bien loin du top 10 dans cette catégorie, sans parler de la première place qui risque d’appartenir encore longtemps à Adrian Peterson, lui qui détient tout simplement le record NFL (tous joueurs confondus) du plus grand nombre de yards parcourus à la course en un match.

Concernant le nombre de touchdowns, Ezekiel Elliott a atteint la end zone à deux reprises face aux Bengals le 9 octobre dernier. C’est son record personnel dans cette catégorie. S’il veut se rapprocher des meilleurs, il devra faire deux fois mieux.

Alors évidemment, sur un match, tout est possible mais il faudrait vraiment qu’Elliott prenne feu comme jamais pour s’incruster dans les deux classements ci-dessus.

Dans le contexte

L’excellent début de saison d’Ezekiel Elliott s’explique par plusieurs facteurs. Le premier, c’est clairement la ligne offensive des Cowboys, qui est probablement la meilleure en NFL à l’heure actuelle. Si Elliott est bien évidemment très talentueux et très rapide, il a le privilège de jouer derrière une ligne qui lui ouvre des gros boulevards et qui lui facilite donc beaucoup la tâche. Ce n’est pas par hasard si Dallas est l’une des meilleures équipes au sol depuis trois ans, que ce soit avec DeMarco Murray, Darren McFadden ou Elliott dans le backfield.

Un autre facteur explicatif est le bon début de saison de l’attaque aérienne. Avec un excellent Dak Prescott aux commandes, le jeu de passe des Cowboys ne souffre pas du tout de l’absence de Tony Romo, ni de celle du receveur numéro un Dez Bryant (forfait lors des trois derniers matchs). Au contraire, il est l’un des meilleurs de la NFL dans la catégorie « pourcentage de passes réussies » (troisième avec 68,7 %), « yards par tentative » (troisième avec 8,2 yards), « interception » (troisième avec seulement une interception) et « ratio à la passe » (cinquième avec un ratio de 103,9). En d’autres termes, l’attaque de Dallas n’est pas du tout unidimensionnelle comme cela avait été le cas l’an dernier lorsque Romo était blessé. Désormais, grâce au bon niveau de jeu de Prescott et aux bonnes contributions de Cole Beasley, Terrance Williams et Jason Witten, les défenses adverses ne peuvent pas se focaliser totalement sur le jeu au sol des Cowboys, ce qui diminue forcément la pression sur Elliott.

Troisième élément à prendre en compte, le style de jeu de Dallas. En effet, bien qu’Elliott possède une superbe moyenne de 5,13 yards par course, c’est aussi parce que les Cowboys l’utilisent beaucoup qu’il est aujourd’hui largement en tête de la NFL au nombre de yards parcourus au sol. C’est simple, aucun running back ne court autant qu’Elliott en ce début de saison, lui qui tourne à quasiment 23 courses par rencontre. Cela s’explique par le fait que Dallas souhaite contrôler le rythme du match et le temps de possession afin de ne pas trop exposer sa défense, considérée comme le point faible de l’équipe même si cette dernière est plus que correcte cette année. Et forcément, quand on possède une telle ligne offensive et un coureur aussi talentueux qu’Elliott, pourquoi s’en priver ?

Pour toutes ces raisons, aucun record de saison ne semble inatteignable pour le running back de Dallas. Si on se focalise sur le plus prestigieux, à savoir celui du nombre de yards parcourus au sol par un rookie, on remarque qu’Ezekiel Elliott se trouve actuellement à 1 105 yards du record d’Eric Dickerson. Il va donc devoir tourner à 110,5 yards par match sur les dix prochaines rencontres pour égaler l’ancien joueur des Rams. Afin de se faire une idée de ses chances, analysons le calendrier des Cowboys et les caractéristiques défensives de leurs prochains adversaires :

  • Semaine 8 : vs Eagles (18ème de la NFL à la course avec 104,6 yards accordés par match au sol)
  • Semaine 9 : @ Browns (27ème avec 118,0)
  • Semaine 10 : @ Steelers (13ème avec 101,2)
  • Semaine 11 : vs Ravens (1er avec 69,7)
  • Semaine 12 : vs Redskins (28ème avec 124,0)
  • Semaine 13 : @ Vikings (4ème avec 77,8)
  • Semaine 14 : @ Giants (12ème avec 96,8)
  • Semaine 15 : vs Buccaneers (16ème avec 103,8)
  • Semaine 16 : vs Lions (21ème avec 108,3)
  • Semaine 17 : @ Eagles (18ème avec 104,6)

Quand on regarde le calendrier de près, on se rend compte que les prochains adversaires de Dallas ne sont pas forcément très performants contre la course, mis à part Baltimore et Minnesota. De plus, on a vu la semaine dernière qu’Elliott et la ligne offensive des Cowboys étaient capables de marcher sur n’importe quelle défense, étant donné que le running back rookie de Dallas a tout de même accumulé 157 yards au sol face aux Green Bay Packers, meilleure défense de la NFL à la course avant la rencontre. Bref, Ezekiel Elliott devrait continuer d’exploser les compteurs dans les semaines qui viennent.

Verdict

Au vu de tous ces facteurs, on peut dire qu’Ezekiel Elliott se trouve dans une situation idéale pour battre le record d’Eric Dickerson concernant le nombre de yards parcourus au sol par un running back rookie. Par contre, comme vu auparavant, ce sera sans doute un peu court pour chercher celui du plus grand nombre de touchdowns.

Si les voyants sont donc au vert pour Elliott, il ne faut pas oublier que tout peut aller très vite en NFL. D’ailleurs, de nombreuses interrogations émergent du côté de Dallas concernant les futurs retours de Tony Romo et Dez Bryant. Les Cowboys vont-ils se tourner plus vers la passe quand leur meilleur receveur sera à nouveau sur pied ? Tony Romo va-t-il prendre la place de Dak Prescott et perturber le bon fonctionnement de l’attaque ? Enfin, il y a aussi le paramètre blessure à prendre en compte. Ezekiel Elliott va-t-il rester en bonne santé toute la saison ? Jouera-t-il tous les matchs ? On l’espère pour lui, mais aucun joueur n’est à l’abri.

Pour le moment, il est évidemment impossible de répondre à toutes ces questions. Cependant, si on devait trancher aujourd’hui, on dirait qu’Elliott sera le nouveau recordman du nombre de yards parcourus au sol par un rookie à la fin de la saison, sans pour autant atteindre la barre des 2 000 comme le pense son coéquipier Dez Bryant.

PARTAGER

16 Commentaires

  1. "Tony Romo va-t-il prendre la place de Dak Prescott et perturber le bon fonctionnement de l’attaque ?"

    Pourquoi un joueur de la classe de Tony Romo perturberait le fonctionnement de l'attaque ? L'attaque des Cowboys marchait déjà avant que Prescott et Elliott n'arrivent. Sauf quand Romo n'était pas là.

    • bah il ne fait aucun doute que les Cowboys ont trouvé aujourd'hui un équilibre qui marche parfaitement, et tout changement peut perturber cet équilibre, que ce soit Romo ou non. Ce n'est pas par hasard si tout le monde se pose la question : "faut-il remettre Romo titulaire ?" Avant la saison, jamais cette question était envisageable, mais depuis que Prescott cartonne, tout est devenu plus compliqué. C'est en ce sens-là que je disais ça.

      Après, complètement d'accord sur le fait que Romo est un super joueur. Cependant, il a un jeu plus risqué que Prescott, qui est un peu plus dans le game management, ce qui est parfait quand on a un jeu de course aussi performant que celui de Dallas. Imagine Romo commence à faire le fou-fou et accumuler les interceptions comme c'est déjà arrivé par le passé ^^

      • Ok donc suivant ta logique, les Vikings doivent-ils réintégrer Peterson en HB ou Peterson ne risque-t-il pas de perturber l'équilibre en attaque des Vikings ?

        Romo c'est pas une TO machine : 9/10 tout au plus sur une saison. C'est pas énorme du tout. Prescott pas plus que Wentz ou Bradford, ne va pas rester toute la saison à 1 inter.

        En plus là n'est pas la question. Je disais que les Cowboys avec Romo et sans Elliott gagnaient déjà. 15 victoires en 18 matchs de SR entre 2014 et 2015.

        Je vois pas en quoi Romo baisserait le niveau de l'équipe s'il revient. Et qu'est ce qui peut te permettre d'affirmer catégoriquement que les Cowboys ne seraient pas encore plus forts avec Romo à côté d'Elliott et un jeu plus diversifié ? Les Patriots aussi gagnaient sans Brady et Gronkowski c'est pas pour autant que leur retour ont perturbé l'alchimie en attaque.

        Prescott marche fort mais bon il est combien au QB ranking 2016 ? 8ème selon moi. Romo était 2ème lors de sa dernière vraie saison, top 5 quasi constamment…

        • 1- Oui enfin concernant les Vikings, on en parle de l'attaque au sol ? McKinnon c'est 3,1 yards / course, Asiata c'est 2,9. Minnesota n'a pas de jeu à la course donc c'est une situation différente. Du coup, la question de remettre ou non Peterson ne se pose pas. De plus, entre un QB et un RB, les responsabilités sont quand même différentes donc c'est pas trop comparable comme situation.

          2- Je n'ai jamais dit que le retour de Romo baisserait le niveau de l'équipe et que les Cowboys ne seraient pas plus forts avec lui. C'est tout à fait possible. Mais quand tu changes le joueur le plus important d'une attaque qui a trouvé un vrai équilibre et des automatismes, tu ne peux pas me dire qu'il n'existe pas une part de risque. C'est juste ça. Je pense qu'on est d'accord sur le fait que Romo est un meilleur QB que Prescott, mais vu les blessures de Romo et les résultats actuels de Dallas, ce n'est pas évident de remettre ce dernier selon moi. Sans compter la partie vestiaires. Imagine si Romo galère un peu sur ses premiers matchs, tu ne penses pas que ça peut perturber psychologiquement une équipe qui tournait si bien avec Prescott ?

          3- Concernant les Pats, ça fait des années qu'ils ont d'excellents résultats avec Brady et Gronk et le système New England est parfaitement huilé, évidemment que leurs retours n'allaient pas perturber leur attaque étant donné qu'elle est construite en grande partie sur eux. De plus, on a vu que le système Pats était tellement bien huilé que ces derniers pouvaient gagner avec un QB3 aux commandes…

        • Depuis quand un QB ranking est fiable ??? Moi tout ce que je vois c'est que Romo ne fait rien gagné à Dallas depuis son début de carrière. Mais bon comme apparemment seul toi est connaisseur…

          • Ba le QB Ranking c'est le mien, sur mes impressions. Je mets quand même Bradford, Stafford, Ryan devant Prescott alors qu'ils ont moins de bons joueurs autour d'eux. Romo est meilleur que ces gars là.

            Après tu me fais marrer à dire que les Cowboys n'ont rien gagné avec Romo. Comme s'ils avaient toujours eu cet effectif là. Tu prends le roster 2009 y'a quoi dans l'équipe qui te permet d'être dans les 12 pour les PO ? Pas grand chose à part Ware et Witten. Romo montait justement en puissance jusqu'à atteindre le niveau des Rodgers, Brady, Brees parce qu'il était de mieux en mieux entouré. Alors je demande à voir avec la meilleure OL, le meilleur HB et Alfred Morris en HB2 et un corps receveur top 5 NFL.

            C'est bidon comme argument. Est-ce que tu dirais que Calvin Johnson n'avait pas sa place dans le corps receveur des Lions parce qu'avec lui ils n'ont jamais gagné en PO et que sans lui Stafford joue mieux ?Que Tony Gonzalez n'est pas un TE de classe car il a rien fait en PO…

            Moi après je pense que les Cowboys seraient à 6-0 avec Romo, je les voyais au SB avant le début de la saison avec un Romo en forme et sans m'imaginer qu'Elliott était aussi fort (contre les Steelers). Je pense que l'équipe serait plus dangereuse avec Romo et sa connexion avec Bryant, que les Cowboys peuvent gagner des matchs avec Romo qu'ils ne gagneront pas avec Prescott- notamment en PO. Alors que je ne vois pas quel match les C'boys auraient perdu avec Romo.

            Pour moi c'est que du jeunisme de footix tout ça. Je suis certain que tu poses le même débat sur Bradford et Brigdewater aux Vikings, les footix répondent Bridgewater, Alors que pour le coup Bradford joue bien mieux que Bridgewater sans Peterson.

            Et aussi pour certains, la volonté de voir les Cowboys pas trop fort car l'équipe serait imbattable avec Romo, Elliott, Morris, la OL, Bryant, Witten et Beasley.

            M'enfin justement tu t'es battu pendant 10 ans pour offrir à Romo une équipe faite pour jouer le titre. T'atteints ta quête et tu le laisses sur le banc l'année où le titre est à portée pour un QB moins fort mais plus jeune sous prétexte qu'on prépare l'avenir ? Mais dans ce cas là, autant cut Brady pour Garoppolo…

          • Non désolé pour moi Bradford est un très bon QB et quand il est arrivé aux Vikes, c'était une plus value pour eux.

            Romo est du niveau de Brady Rodgers et Brees maintenant !! Après le coup sur Freeman, c'est l'apothéose !!

            Les Boys ont la chance d'être dans une division hyper homogène de niveau médiocre malgré les 2 titres des Giants ok mais qui en saison régulière n'atteignent pas souvent les 11 ou 12 victoires . Et en 10ans, il a pas été foutu d'obtenir plus que 3 titres de division. Ok il a pas toujours été bien entouré. Mais ses adversaires de division étaient largement prenable.

            Alors peut être qu'avec Prescott les Cowboys n'ont pas un grand avenir cette saison, ce que je pense, mais avec Romo ils n'ont pas l'avenir gagnant.

    • "De la classe de Romo" ? Je vois pas où est la classe d'un joueur à 2 victoires en PO et 3 titres de divisions en 10ans de carrière mais bon…
      Un joueur comme Romo va forcément prendre un peu plus le jeu à son compte par rapport à Prescott. On sait qu'il prend beaucoup de risque ballon en main que ce soit en sortant de sa poche ou dans ses lancers régulièrement (très) risqués. Il est je pense, j'ai pas les stats, plus long à lâcher son ballon que Prescott donc forcément le rythme de l'attaque change pour ses partenaires au niveau des tracés notamment.
      Et puis bon, remettre Romo sur le terrain c'est surtout prendre le risque (qui est assez élevé) de le revoir se blesser dans 3-4 ou 8 matchs et devoir remettre Prescott sur le terrain la veille des PO. Pas top pour la dynamique de l'équipe.

      Qu'un QB titulaire, vétéran, reprenne sa place après blessure c'est normal, mais quand ton équipe a des résultats comme elle n'a jamais eu depuis bon nombre de saisons que ce soit collectivement ou avec les performances des joueurs en place (comme Prescott), je trouve dans ce cas très risqué de remettre ce joueur en place.

  2. Demarco Murray était parti sur des bases canons en 2014 également. Sauf qu'il a porté tellement le ballon qu'il a fini la saison rôti comme un dindon. Après je dis pas que c'est ce qui arrivera à Elliot mais quand on a Alfred Morris en RB2 faut pas se priver de faire tourner plus souvent

    • oui, bon point, les Cowboys peuvent très bien baisser le nombre de courses d'Elliott au profit d'un Morris, qui reste un RB très correct en back-up. Après, sur ce début de saison, Morris réalise seulement un peu plus de 5 courses / matchs donc on va pas vraiment dans ce sens pour le moment

      • Honnêtement, essayer de répondre serait comme faire un pile ou face.
        Tu as correctement exprimé les différents points qui pourraient influer sur les futurs performances de Zek. Maintenant aux Cowboys de nous montrer au fil des weeks comment eux vont gérer la chose.
        Mettre en place un RB by committee d'ici quelques weeks pour reposer un Elliott qui risque de devoir être à 100% en Janvier ?
        Le laisser prendre 90% des snaps jusqu'à la fin de la saison et donc lui donner les moyens de battre des records mais prendre le risque qu'il finisse cramé ?

        De mon point de vue, j'espère qu'ils vont vite augmenter le rythme de Morris 😉
        Il est très en jambe sur les quelques runs qu'il a eu, et c'est une chance d'avoir un RB back up d'une telle qualité.

  3. J'adore cette rubrique, avec en plus un thème qui colle à l'avancement de la saison (parce que meilleure attaque après 5 semaines …).
    Sinon, quand les "meilleurs à tel poste" vont revenir ?

    Pour revenir au sujet, je pense qu'Elliot va rater le record.
    Soit à cause d'une baisse physique de sa part et une fin de saison difficile
    Soit à cause d'un match raté statistiquement (lui à coté de ses pompes, sa ligne qui a un jour sans, une défense en feu, un début de match raté un oblige son QB a beaucoup passer …)

LAISSER UN COMMENTAIRE