PARTAGER

landon-collins-giants-231016Los Angeles Rams (3-4) – New York Giants (4-3) : 10-17

Fin de match serrée à Twickenham pour la première apparition de la NFL dans le « temple du rugby anglais ». Les Rams sont menés de sept points alors qu’ils ont eu plus souvent le ballon que les Giants dans le match. Mais Case Keenum et Brian Quick ne se comprennent pas, Cromartie intercepte seul ce ballon et c’en est fini. Trop d’erreurs pour l’attaque de Los Angeles ont eu raison de la bonne gestion du temps de ces derniers. Les Giants ont marqué sur les seules occasions qu’ils ont eu. Suffisant pour cette fois mais inquiétant pour la suite.

La partie débute pourtant terriblement mal pour New York. Sur la première passe du match, Eli Manning 24/37, 196 yards) vise Lary Donnell mais le tight end perd le ballon. Les Rams s’en emparent et n’ont que 35 yards à parcourir. Facile pour Case Keenum (32/53, 291 yards, 1 TD, 4 int) qui trouve Tavon Austin (10 réc, 57 yards, 1 TD) dans la end-zone. Les Rams mènent déjà 7-0. Le premier touchdown de la NFL à Twichenham est pour Los Angeles.

Les Rams ont l’intention de continuer. Sur le drive suivant, Keenum se rapproche dangereusement de la end-zone. Mais Jason Pierre-Paul sacke le quarterback et les Californiens se contentent d’un field goal de Greg Zuerlein. 10-0 pour Los Angeles après un quart-temps. Les Giants n’ont gagné que 26 yards en 15 minutes…

Mais le vent finit par tourner pour New York. Le jeu au sol porte un peu plus l’attaque, les receveurs avancent et Robbie Gould inscrit ses premiers points au pied sous le maillot des Giants, 10-3 pour les Rams. Mais alors que Keenum reprend la balle, il voit sa passe déviée et interceptée par Landon Collins. Le safety parcourt toute la largeur du terrain, met la moitié de l’équipe adverse dans le vent et finit… dans l’en-but ! En moins d’une minute, New York égalise à 10 partout. Score qui reste de parité jusqu’à la pause.

11 punts plus tard

Le troisième quart-temps est bien pauvre en jeu offensif. Odell Beckham Junior (5 réc, 49 yards) effectue une jolie réception alors que Manning était dans sa end-zone, Todd Gurley (15 courses, 57 yards) commence à montrer quelques belles accélérations. Mais le tout reste bien passager et les défenses laissent peu de place aux deux quarterbacks. Les Rams ont bien mangé le chronomètre, ils ont 8 minutes de possession de plus que New York.

Le public de Twickenham manque de s’endormir après 11 punts consécutifs. Heureusement, Landon Collins réussit sa deuxième interception du match en début de 4e quart-temps sur une nouvelle passe déviée. Les Giants repartent sur les 32 yards adverses et Rashad Jennings (13 courses, 25 yards, 1 TD) conclut en courant pour le dernier yards, New York prend la tête 17-10.

Les Rams continuent sur ce qu’ils font de mieux, maintenir Manning hors du terrain. Mais leurs efforts ne payent pas. A quatre minutes du terme, Keenum est intercepté dans la end-zone par Dominque Rodgers-Cromartie.

La partie semble perdue pour Los Angeles qui avait pourtant retrouvé le rythme en attaque. Les Giants perdent vite le ballon et les Rams ont rapidement une difficile 4&11 sur leurs 36 yards. New York aurait pu tuer le match mais Brian Quick est étonnamment seul à la réception pour convertir. Finalement, les Rams sont aux portes de la end-zone mais Cromartie intercepte à nouveau le ballon dans l’en-but, terriblement seul. Keenum a donné à son entraîneur toutes les raisons de se poser la question du prochain quarterback titulaire à Los Angeles.

PARTAGER