PARTAGER

matthew-stafford-michael-burton-theo-riddick-091016

Washington Redskins (4-3) – Detroit Lions (4-3) : 17 – 20

Ce sont deux équipes ayant fait le plein de confiance ces dernières semaines qui s’affrontaient ce soir, chacune ayant notamment battu des Eagles invaincus jusqu’à ce qu’ils les rencontre.

La première mi-temps est très peu rythmée, les deux équipes étant beaucoup trop maladroites, même si Detroit parvient à engranger des points. Puis les Redskins se révoltent et prennent l’avantage à à peine une minute de la fin du match. Mais Matthew Stafford (18/29, 266 YDS, 1 TD) est définitivement dans un bon rythme et crucifie Washington à quelques secondes de la fin du match.

Enfin, Detroit comme Washington ont perdu leur meilleur cornerback, à savoir Darius Slay et Josh Norman, tout deux blessé en cours de match.

Deux équipes maladroites

Les 2 équipes commencent doucement en puntant. Puis les Lions mène un drive équilibré entre attaque aérienne et au sol. Golden Tate (6 REC, 93 YDS) s’offre antre autre une réception chanceuse de 16 yards en 3&9.

Mais Washington fini par stopper Detroit, qui doit taper le field goal. Matt Prater se manque à 49 yards et le score reste à 0-0.

Sur le drive suivant, c’est au Redskins de parcourir rapidement le terrain, se retrouvant à 7 yards de la end zone des Lions. Mais Matt Jones (4 REC, 94 YDS, 1 FMB) commet un fumble dans la end zone, recouvert par Detroit. Les deux équipes se quittent à la fin de ce premier quart temps sur un score nul et vierge (0-0).

Les Lions, emmenés par le nouvel arrivant Justin Forsett (8 CAR, 33 YDS) ainsi que Matthew Stafford, retrouvent vite l’entrée de la red zone des Redskins, mais Zach Zenner (9 CAR, 29 YDS, 1 TD) recule sur une 3&1 et oblige les siens à prendre le field goal à 43 yards des poteaux, cette fois transformé par Prater (0-3).

Sur leur drive les Redskins ont l’occasion d’égaliser sur un field goal de 45 yards, mais Dustin Hopkins touche le poteau. Une fois de plus, Washington repart bredouille (0-3).

Detroit n’en profite pas puisque l’attaque est de retour sur le banc après 3 petits jeux et un sack de Ryan Kerrigan sur Stafford. Washington récupère donc le ballon et cette fois ramène des points grâce à Hopkins qui transforme un coup de pied de 38 yards. 3-3 à la mi-temps, ce n’est pas la folie offensive dans le Michigan. A noter que le play maker défensif de Detroit, le cornerback Darius Slay, est sorti sur blessure au lors du deuxième quart temps.

Detroit mène mais ne tue pas le match

Au retour des vestiaires, les Redskins commettent trop de fautes et Kirk Cousins (30/39, 302 YDS, 1 TD) est trop imprécis, et doivent donc punter.

Detroit en revanche avance rapidement grâce à Stafford, à la fois au sol (une course de 18 yards), mais aussi dans les airs, où il trouve Marvin Jones pour une réception sur de 52 yards face à Josh Norman !

Ce derniers reste d’ailleurs au sol après le jeu pour ce qui semble être une blessure à l’épaule et doit, à l’instar de Slay, quitter le terrain. Arrivé en Red Zone, le quarterback des Lions retrouve Jones pour 11 yards et donne 3 tentatives à son équipe à 1 yard de la zone d’en-but adverse. C’est Zach Zenner qui y pénètre en force pour porter le score à 3-10 en faveur de Detroit.

Par la suite, les choses ne s’arrangent pas pour les Redskins qui perdent le ballon sur un fumble de Cousins. Mais leur défense contient bien Stafford, contraignant Detroit à prendre les 3 points une fois de plus (3-13).

Washington sort finalement des vestiaires …

Alors qu’on les croyait définitivement perdu après cette nouvelle erreur, Washington réagit et réduit l’écart (10-13) grâce à une réception d’1 yard de Rob Kelley (4 CAR, 15 YDS, 1 REC, 1 TD) après que Cousins ai trouvé Jamison Crowder (7 REC, 108 YDS) pour 26 yards et Vernon Davis (6 REC, 80 YDS) pour 27 yards.

La réponse de Detroit s’appel Punt. En effet la défense des Redskins semble s’être réveillée et empêche encore Stafford de trouver ses receveurs, et parvient de plus à le sacker une nouvelle fois.

Et le problème pour les Lions, c’est que l’attaque de Washington se met au diapason de sa défense et Cousins distribue, 19 yards pour Crowder, 12 yards pour DeSean Jackson (5 REC, 35 YDS) et est bien épaulé par Chris Thompson au sol comme à la réception (7 REC, 40 YDS). A 19 yards de la end zone, le quarterback file avec le ballon sous le bras pour inscrire un touchdown au sol (17-13).

Magnifique drive des Redskins, complètement transformés depuis la moitié du 3e quart-temps.

Mais il est trop tard !

Stafford décide d’imiter son confrère quarterback pour le two minute drill, en trouvant Jones et Andre Roberts pour plus de 20 yards chacun et en courant pour 14 yards. Detroit doit à tout prix marquer le touchdown pour ne pas perdre ce match. Stafford trouve Tate mais celui ne peut retomber dans la end zone. En revanche Anquan Boldin lui le peux, et entre dans la end zone à 16 secondes de la fin du match. 17-20 en faveur des Lions.

Obligé de tenter la hail mary Cousins manque de se faire intercepter mais les joueurs de Detroit se percutent. Le score ne bougera plus. Detroit enchaîne après s’être fait peur, quand aux Redskins, leur réaction aura été trop tardive et insuffisante pour compenser leur maladresse de début de match.

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE