PARTAGER

vikings_eagles_23102016

Philadelphia Eagles (4-2) – Minnesota Vikings (5-1) : 21-10

Ça y est, il n’existe plus d’équipe invaincue en NFL ! Vainqueurs de leurs cinq premiers matchs, les Vikings sont en effet tombés face aux Eagles dans une rencontre dominée par les défenses et où les pertes de balle se sont enchainées (8 turnovers au total entre les deux équipes).

Pour son retour à Philadelphia, Sam Bradford (24/41, 224 YDS, 1 TD, 1 INT, 2 fumbles perdus) a connu une soirée très difficile en réalisant sa pire performance depuis son arrivée dans le Minnesota. Du côté des Eagles, Carson Wentz (16/28, 138 YDS, 1 TD, 2 INT, 1 fumble perdu) n’a pas été beaucoup plus performant mais cela n’a pas empêché son équipe de réaliser l’exploit du week-end.

Festival de pertes de balle en première mi-temps

Exceptionnelle depuis le début de la saison, la défense de Minnesota frappe fort d’entrée en interceptant Carson Wentz sur la ligne des 18 yards de Philadelphia. Mais derrière, celle des Eagles fait de même puisque Sam Bradford envoie le ballon en direction du safety Rodney McLeod dans la end zone.

Sur le drive suivant, Philadelphia commet une seconde perte de balle dans son propre camp, avec cette fois-ci une mauvaise transmission entre Wentz et Darren Sproles. A ce moment-là, on se dit que les Vikings ne vont pas rater une deuxième occasion d’ouvrir le score, mais ces derniers imitent à nouveau leurs adversaires du soir en leur rendant le ballon par l’intermédiaire d’un fumble de Bradford suite à un sack de Connor Barwin.

Avec quatre turnovers lors des quatre dernières possessions, on pense que ça ne peut pas être pire mais Wentz repousse les limites sur la série suivante. En effet, le quarterback des Eagles est intercepté pour la seconde fois en seulement un quart-temps, alors qu’il n’était qu’à une interception sur les cinq premiers matchs de la saison. Heureusement pour lui, la défense tient le coup.

Au cours du deuxième quart-temps, les défenses continuent d’être dominatrices en empêchant notamment le jeu de course adverse de se développer. Cependant, le score va enfin bouger avec d’abord les Vikings qui parviennent à inscrire un field goal suite à une passe de 22 yards de Bradford pour Kyle Rudolph (5 REC, 55 YDS) (0-3), puis les Eagles qui marquent le premier touchdown du match sur un superbe retour de kickoff de Josh Huff (8-3, suite à une conversion à deux points réussie). Il ne se passe ensuite plus grand-chose jusqu’à la mi-temps, mis à part un nouveau fumble de Bradford qui conduit à un field goal de Philadelphia (11-3).

L’attaque de Minnesota au point mort

Au retour des vestiaires, les Vikings sont en possession du ballon mais la ligne offensive est incapable de protéger Sam Bradford. En face par contre, l’attaque trouve son rythme et parvient à réaliser un drive très solide. Durant ce dernier, Carson Wentz trouve notamment Ryan Matthews (14 courses, 56 YDS, 1 fumble perdu) pour un gain de 27 yards puis Josh Huff (4 REC, 39 YDS) pour une réception qui permet aux Eagles d’arriver jusqu’à la ligne des cinq yards adverse. Deux jeux plus tard, Philadelphia augmente son avantage au score grâce à un touchdown du receveur Dorial Green-Beckham (18-3).

Dans l’obligation de réagir, Minnesota peut compter sur le réveil de son jeu au sol avec Matt Asiata (12 courses, 55 YDS) qui réalise une course de 29 yards. Derrière, Bradford trouve Stefon Diggs sur une passe de 14 yards qui envoie les Vikings dans la zone rouge de Philadelphia. Malheureusement pour eux, ils sont ensuite stoppés sur un quatrième down à six yards de la end zone.

Sur la série qui suit, les hommes de Mike Zimmer parviennent à provoquer rapidement un 3 & out, mais les efforts de la défense sont rendus vains par Marcus Sherels, qui réalise une jolie boulette en relâchant le ballon sur le retour de punt. Résultat, les Eagles récupèrent le cuir au milieu du terrain et inscrivent un nouveau field goal quelques jeux plus tard (21-3).

Il reste alors un peu plus de six minutes à jouer, et les Vikings sont plus que jamais dos au mur. Dans le besoin rapide d’un touchdown, Minnesota n’a pas d’autre choix que de tenter un quatrième down au milieu du terrain. Et comme sur le drive précédent, l’attaque est incapable de prendre à défaut la défense adverse et les locaux récupèrent donc le ballon.

En toute fin de match, les Vikings parviennent tout de même à réduire le score grâce à un touchdown de 14 yards du receveur Cordarrelle Patterson, mais c’est plus anecdotique qu’autre chose (21-10).

PARTAGER