PARTAGER

vikings_eagles_23102016

Philadelphia Eagles (4-2) – Minnesota Vikings (5-1) : 21-10

Ça y est, il n’existe plus d’équipe invaincue en NFL ! Vainqueurs de leurs cinq premiers matchs, les Vikings sont en effet tombés face aux Eagles dans une rencontre dominée par les défenses et où les pertes de balle se sont enchainées (8 turnovers au total entre les deux équipes).

Pour son retour à Philadelphia, Sam Bradford (24/41, 224 YDS, 1 TD, 1 INT, 2 fumbles perdus) a connu une soirée très difficile en réalisant sa pire performance depuis son arrivée dans le Minnesota. Du côté des Eagles, Carson Wentz (16/28, 138 YDS, 1 TD, 2 INT, 1 fumble perdu) n’a pas été beaucoup plus performant mais cela n’a pas empêché son équipe de réaliser l’exploit du week-end.

Festival de pertes de balle en première mi-temps

Exceptionnelle depuis le début de la saison, la défense de Minnesota frappe fort d’entrée en interceptant Carson Wentz sur la ligne des 18 yards de Philadelphia. Mais derrière, celle des Eagles fait de même puisque Sam Bradford envoie le ballon en direction du safety Rodney McLeod dans la end zone.

Sur le drive suivant, Philadelphia commet une seconde perte de balle dans son propre camp, avec cette fois-ci une mauvaise transmission entre Wentz et Darren Sproles. A ce moment-là, on se dit que les Vikings ne vont pas rater une deuxième occasion d’ouvrir le score, mais ces derniers imitent à nouveau leurs adversaires du soir en leur rendant le ballon par l’intermédiaire d’un fumble de Bradford suite à un sack de Connor Barwin.

Avec quatre turnovers lors des quatre dernières possessions, on pense que ça ne peut pas être pire mais Wentz repousse les limites sur la série suivante. En effet, le quarterback des Eagles est intercepté pour la seconde fois en seulement un quart-temps, alors qu’il n’était qu’à une interception sur les cinq premiers matchs de la saison. Heureusement pour lui, la défense tient le coup.

Au cours du deuxième quart-temps, les défenses continuent d’être dominatrices en empêchant notamment le jeu de course adverse de se développer. Cependant, le score va enfin bouger avec d’abord les Vikings qui parviennent à inscrire un field goal suite à une passe de 22 yards de Bradford pour Kyle Rudolph (5 REC, 55 YDS) (0-3), puis les Eagles qui marquent le premier touchdown du match sur un superbe retour de kickoff de Josh Huff (8-3, suite à une conversion à deux points réussie). Il ne se passe ensuite plus grand-chose jusqu’à la mi-temps, mis à part un nouveau fumble de Bradford qui conduit à un field goal de Philadelphia (11-3).

L’attaque de Minnesota au point mort

Au retour des vestiaires, les Vikings sont en possession du ballon mais la ligne offensive est incapable de protéger Sam Bradford. En face par contre, l’attaque trouve son rythme et parvient à réaliser un drive très solide. Durant ce dernier, Carson Wentz trouve notamment Ryan Matthews (14 courses, 56 YDS, 1 fumble perdu) pour un gain de 27 yards puis Josh Huff (4 REC, 39 YDS) pour une réception qui permet aux Eagles d’arriver jusqu’à la ligne des cinq yards adverse. Deux jeux plus tard, Philadelphia augmente son avantage au score grâce à un touchdown du receveur Dorial Green-Beckham (18-3).

Dans l’obligation de réagir, Minnesota peut compter sur le réveil de son jeu au sol avec Matt Asiata (12 courses, 55 YDS) qui réalise une course de 29 yards. Derrière, Bradford trouve Stefon Diggs sur une passe de 14 yards qui envoie les Vikings dans la zone rouge de Philadelphia. Malheureusement pour eux, ils sont ensuite stoppés sur un quatrième down à six yards de la end zone.

Sur la série qui suit, les hommes de Mike Zimmer parviennent à provoquer rapidement un 3 & out, mais les efforts de la défense sont rendus vains par Marcus Sherels, qui réalise une jolie boulette en relâchant le ballon sur le retour de punt. Résultat, les Eagles récupèrent le cuir au milieu du terrain et inscrivent un nouveau field goal quelques jeux plus tard (21-3).

Il reste alors un peu plus de six minutes à jouer, et les Vikings sont plus que jamais dos au mur. Dans le besoin rapide d’un touchdown, Minnesota n’a pas d’autre choix que de tenter un quatrième down au milieu du terrain. Et comme sur le drive précédent, l’attaque est incapable de prendre à défaut la défense adverse et les locaux récupèrent donc le ballon.

En toute fin de match, les Vikings parviennent tout de même à réduire le score grâce à un touchdown de 14 yards du receveur Cordarrelle Patterson, mais c’est plus anecdotique qu’autre chose (21-10).

PARTAGER

18 Commentaires

  1. C'est une surprise oui et non.
    On avait des arguments contre cette équipe.
    Pour gagner il fallait que le pass rush fonctionne, qu'on concède moins de pénalités que sur les deux derniers matchs et que les équipes spéciales soient performantes. Tout a roulé.
    On pouvait se douter que l'attaque des Vikings allait nous poser moins de problème que celle des Redskins.
    Et on se doutait que la notre n'allait pas mettre 40 points.

    Notre OL souffre sans Johnson, Vaitai a commencé son match par une pénalité. Le 1er quart temps est juste une succession de n'importe quoi.

    Ryan Mathews nous fait son fumble quotidien, faut pas perdre les bonnes habitudes.

    Le match de la semaine prochaine risque d'être une autre histoire. Les Cowboys ont un jeu au sol très fort avec un QB mobile et un jeu aérien plus développé. Sans compter une bonne défense.
    Il faudra vraiment élever le niveau.

    • ah nous notre attaque a fait une succession de n'importe quoi pendant 3 quart temps 3/4 😉
      faut quand même dire qu'on a tout fait pour vous aider ( les portes du saloon ont été ouvertes toute la soirée et c bradford qui a payé l'addition )
      votre défense est très solideavec de très bons appels defensifs de schwartz mais wentz and co m'ont déçu mais bon c'était suffisant pour battre une bien pale équipe de minny ce soir
      au moins vous restez au contact et vu les échéances a venir pour philly celle ci va vous faire du bien

      • Perso je trouve que les deux équipes se ressemblent. Une bonne défense, un bon pass rush, mais une attaque pas terrible.
        On a mieux joué sur ces points forts ce soir, avec les équipes spéciales qui nous sauvent souvent.
        Maintenant oui le calendrier va être dur. Heureusement qu'il y a les Giants pour qu'on fasse deux victoires 🙂

  2. c'est ce qu'on appelle "passer au travers "!
    la D a fait un match correcte mais moins exceptionnel qu' a son habitude mais difficile de leur reprocher cette défaite
    bah le reste le néant (asiata,rudolph et patterson mis a part ) ; festival de blocks loupés,de blitz non lus, passes imprécises et drops a la pelle 🙁
    on parle pas de notre ligne offensive , vaut mieux éviter les choses qui fâchent (d'ailleurs zimmer vient de qualifier la prestation de "passoire" )
    peut être que cette défaite sera un bien pour un mal, remettant tout le monde sur terre
    réponse a Chicago au monday night football!
    pas de quoi non plus gâcher ce très bon début de saison, un bilan de 5-1 a ce stade de la saison je signe les yeux fermés
    skol vikings !

    • ce soir, on a vue les limites de notre attaque. Bradford ne peut pas s'échapper comme bridgwatter. Si la ligne réedite un e performance de ce style en play off… Je pense qu'on est bon pour une victoire si on se retrouve en wild card mais on ira pas plus loin.

      Et j'ai un problème avec le play call offensif. Les screen faut arrêter … C'est presque un aveu de faiblesse.

      La defénse a été très bonne. Les points ont été pris en spécial team et majorité

      • il serait bon de réfléchir à récupérer J.Staley ou J.Thomas pour renforcer cette OL; car cette saison il y a une opportunité pour les Vikings en NFC et pour aller au Super Bowl, surtout si Peterson revient en forme !
        L'an prochain il sera peut-être trop tard !

  3. Un peu comme contre les steelers, tout était réunie pour la victoire et allait dans le bon sens. Je pensais cependant que l'attaques des vikings serait plus dangereuse.
    Par contre que de turnovers, Wentz, tu peux pas lancer sur un wr quand il est couvert par 3-4 gars, Mathews, ça serait cool que tu protèges ta balle dans les moments comme ça, les 2 mains sur la balle, c'est pas compliqué.
    Sinon gros pass rush, ça fait plaisir, Kendricks était plutôt bon, bonne couverture côté DB même si elle n'a pas été énormément testé! En attaque c'était plus brouillon mais Vatai a mieux joué. Enfin merci à la spé teams!

    • Il faut aussi parler de la 4ème tentative et 2 sur la moitié de terrain a 2 minutes de la fin de la première période. Je sais pas quoi en penser, mais ça a fait 3 points 🙂
      J'aurais tellement aimé qu'il y ait TD quand les Vikings appellent leur timeout sur la tentative de FG et que du coup l'attaque revient sur le terrain 🙂

      • oui certains moment m'ont bien fait stressé! Cette 4ème, les fois où on les arrête sur leurs 4ème…
        Après leur timeout j'avais vraiment peur qu'on fasse de nouveau un turnover! Mais on a pris les points quand il fallait les prendre
        Et aussi premier TD de Green-Beckham, ça fait plaisir

    • Wentz, il avait déjà lancé des passes bizarres mais il avait eu de la chance de ne pas concéder d'inter. Là, il était moins en réussite: il faut qu'il apprenne encore à ne pas tenter de passes quand ça ne peut pas passer. C'est le métier qui rentre…

  4. Vos résumés de matchs sont bien. Avant je lisais tous vos résumés, c'était court, synthétique et pratique. Maintenant je dois prendre un jour de congés si je veux tous les lire…

  5. 09 turnovers ! il était génial ce match j'ai bien rit. Attaque ou défense ? Spécial team. Merci a la spécial team qui a une place importante dans la victoire d'aujourd'hui (14 points sur 21 quand même)

  6. quand les eagles jouent comme les giants (perte de balles) sauf que la def des eagles sait provoquer des Turn overs
    eagles +6 giants -7

    le niveau de la NFC EST est bien meilleur que l année derniere

  7. Une victoire qui fait plaisir. Le petit Wentz apprend ce que c'est que la galère mais après 2 interceptions, il s'est superbement repris. N'a pas sombré. Un grand merci à la D, hein ? Je ne suis pas certain qu'on puisse décrocher les PO mais ce qui est certain c'est que cette équipe est plaisante dans sa capacité à ne pas lâcher, à continuer à aller au charbon, en dépit d'un peu tout : les pénalités (justifiées ou non), les foirades offensives temporaires, l'adversaire (bien luné ou non)… On regrette du coup cette défaite sur le terrain de Detroit, due à l'arbitrage et à notre incapacité de ce jour à profiter du momentum. La semaine prochaine, Dallas et son O-Line de folie : il y a deux ans, c'était similaire et on avait réduit Murray en bouillie alors qu'il marchait sur l'eau… Y a de l'espoir, on réussite souvent bien à Dallas (moins bien quand on les accueille bizarrement… Les deux matchs qui viennent seront de toute façon des must-win si on veut espérer quelque chose en fin de saison…

LAISSER UN COMMENTAIRE