PARTAGER

seahawks_cardinals_24102016

Arizona Cardinals (3-3-1) – Seattle Seahawks (4-1-1) : 6-6 (a.p.)

Si le score est faible et le résultat nul, la rencontre entre Arizona et Seattle était sans aucun doute l’une des plus folles de la saison.

Dominé par des défenses exceptionnelles, ce match a atteint des sommets d’intensité et de suspense. Chacune des deux équipes avait une occasion en or de l’emporter en prolongations, mais elles ont toutes les deux été trahies par leur kicker respectif.

Place aux défenses !

Dès le premier quart-temps, les défenses prennent clairement le pas sur les attaques. Les quarterbacks des deux équipes n’ont pas énormément de temps pour lancer tandis que le jeu de course est inexistant côté Seattle et discret côté Arizona. Du coup, les six premiers drives du match se terminent tous par un punt.

Au début du second quart-temps, les Cardinals ont l’occasion d’ouvrir le score sur un field goal de 39 yards, obtenu en grande partie grâce à un bon placement sur le terrain suite à un coup de pied de dégagement des Seahawks. Malheureusement pour eux, le kicker Chandler Catanzaro est bloqué par le marsupilami Bobby Wagner, qui saute au-dessus d’un adversaire (en l’effleurant…) pour toucher le ballon.

Cependant, ce n’est que partie remise puisque Arizona parvient finalement à ajouter trois points au tableau d’affichage après un drive de 15 jeux, 53 yards et huit minutes (3-0). Les hommes de Bruce Arians ont même l’occasion d’augmenter leur avance juste avant la mi-temps, mais un sack du defensive end de Seattle Frank Clark annule leurs efforts.

Place aux défenses, partie 2

A la peine durant la première période avec seulement deux first downs et 47 yards au compteur (ainsi qu’un temps de possession très faible), l’attaque des Seahawks n’arrive toujours pas à passer la vitesse supérieure au début de la seconde mi-temps. Heureusement pour eux, la défense continue de faire le boulot, elle qui bloque notamment Arizona sur une quatrième tentative dans la zone rouge.

Durant les premières minutes du dernier quart-temps, le match continue d’être un modèle défensif. De chaque côté, les attaques sont complètement étouffés par la rapidité, l’intensité et la réactivité des défenses. Résultat, les punts se multiplient et les opportunités de marquer sont très faibles de part et d’autre.

Il faut en fait attendre un punt bloqué par Tanner McEvoy pour voir le match se débloquer un petit peu. En effet, suite à cette action, Russell Wilson (24/37, 225 YDS) et les siens se retrouvent pour la première fois de la rencontre dans le camp adverse (!) et égalisent grâce à un field goal de 40 yards signé Steven Hauschka (3-3).

Il reste alors exactement quatre minutes à jouer dans ce match irrespirable. En possession du ballon, les Cardinals sont à nouveau stoppés par la défense de Seattle, qui permet à l’attaque des Seahawks de récupérer le cuir à un peu plus d’une minute de la fin. Cependant, ces derniers enchaînent les pénalités offensives et sont incapables d’avancer dans le temps imparti. On a donc droit à un peu (beaucoup même) de rab.

Place aux prolongations

Parmi les deux équipes, c’est Arizona qui remporte le toss. Évidemment, les Cardinals décident de prendre la possession du ballon. Durant leur drive, ces derniers progressent bien grâce notamment à une passe de 20 yards de Carson Palmer (29/49, 342 YDS) pour J.J. Nelson (3 REC, 84 YDS), puis une réception de 18 yards de Michael Floyd (5 REC, 65 YDS). La défense de Seattle parvient ensuite à stopper l’hémorragie et à limiter les locaux à un field goal (6-3).

Dans l’obligation de marquer au moins trois points, les Seahawks sont plus que jamais sous pression. C’est alors le moment choisi par Christine Michael (16 courses, 52 YDS) pour sortir un peu de sa boîte, lui qui réalise deux courses solides. De plus, Russell Wilson commence enfin à chauffer en trouvant notamment Jimmy Graham (5 REC, 53 YDS) à trois reprises. Mais une fois arrivé dans la zone rouge adverse, Seattle n’arrive plus à avancer et doit donc se contenter à son tour d’un field goal (6-6).

Désormais, il ne reste plus que six minutes à jouer dans ce match et on entre dans un système de mort subite. A nouveau en possession du ballon, les Cardinals pensent avoir fait le plus dur après une première passe de 27 yards de Palmer pour Ifeanyi Momah (2 REC, 50 YDS), puis une réception de 40 yards de Nelson face à Richard Sherman. Malheureusement pour eux, le kicker Catanzaro envoie son field goal de 24 yards en plein sur le poteau !

Et derrière, devinez ce qui arrive, Russell Wilson trouve Jermaine Kearse (3 REC, 51 YDS) pour un gain de 31 yards, puis Doug Baldwin (6 REC, 69 YDS) sur une passe de 27 yards. On pense alors que le match est joué et que les Cardinals ne vont jamais se remettre d’une telle défaite, mais c’est sans compter sur le kicker de Seattle Steven Hauschka, qui vendange complètement son field goal ! La rencontre se termine finalement sur une égalité, mais les deux équipes ont tout de même offert un sacré spectacle.

PARTAGER

46 Commentaires

  1. Pour etre fou, c etait fou…Mais en vrai, a part un drive de feu et des actions defensives et de special teams, on s est fait quand meme fait marcher dessus et on s en sort tres bien meme si le hold up a ete possible…L'OLine est catastrophique (meme si on encaisse peu de sacks finalement). Wilson est pas bien, Chancellor pas la…Va falloir remettre de l'ordre la dedans..
    Ce match nul est quasi miraculeux au vu des stats mais au final, ca laisse les Cards derriere au classement…

    • Sherman a été aussi particulièrement mauvais hier soir et je voulais savoir si c'est comme ça depuis le début de la saison par ce qu'il ne me parait plus être aussi dominateur, par contre Avril a vraiment été monstrueux !

  2. Un match completement nul sauver par un scenario des plus rocambolesque ! Les nominés pour la palme de la nullité ce soir sont l'attaque des seahawks, les kickers et les grands gagnants sont les arbitres !!

  3. La folie.
    Je prends le match en cours a la mi-temps. 3-0 dans la boxscore. Je me suis sincerement demande si ce n'etait pas une stat du style nombre de turnovers.
    Les Cards ne doivent jamais lacher ainsi le match. +de 300 yards en 4 QT: 3 points…

    Applaudissements nourris aux defenses et notamment celle de Seattle qui est restee dans les 50 minutes sur le terrain et n'a jamais lache en plus d'etre ultra decisive en equipe speciale. (sur le dernier FC manque en OT, Sherman et Wagner sont encore la). Chapeau bas. ce match nul, c'est clairement le leur.

    Personne n'y gagne vraiment, mais c'etait magnifique.

  4. Non non ce n'est pas un résumé d'un match de MLS, mais bien d'un match de NFL !
    6-6 !!! 🙁 et en cinq quart temps en plus, quel festivals d'erreurs, et de frilosité à certain moments du match !
    Les deux hommes du match sont évidemment les deux kickers, qui comme tous leurs collègues en NFL sont depuis plusieurs saisons, devenus au mieux très fébrile, voir, pour beaucoup mauvais, il faudrais penser à mieux les formé en NCAA, car ils sont pour moi trop responsable du sort de leurs équipes !

  5. Le match le plus surréaliste peut être de ces dernières années ! Le monde de la NFL est resté un peu ahuri face à ce scénario.
    Un combat à mort entre deux énormes défenses, les Cardinals ont montré défensivement qu'il faut compter sur eux désormais depuis 2-3 ans et aujourd'hui plus que jamais tant l'escouade défensive est performante.
    Coté Seahawks une Legion of Boom qui donne tout pour sauver Wilson et sa pierre attaque.
    Une multitude d'opportunités coté Cardinals qui aurait du tuer le match, un FG bloqué, un FG en moins en fin de 1ère mi temps, un 4th and 1 échoué…
    Au final 3-3, prolongation Field Goal des Cards, Field Goal des Seahawks.
    Et alors que la dernière course de David Johnson déposais les Cards avec 4 tentatives au pied de la EndZone pour le Game Over, on tente le FG de 25 yards raté de Catanzaro. Les Seahawks reboostés comme jamais défonce la défense pour aller tuer le match et enchaine la même bourde sur FG de 19 yards.
    Les deux équipes sonnées et bredouilles.
    Au final les Seahawks sont toujours 1er avec juste une victoire d'avance, les Cards toujours 1 victoire de moins mais se hisse à la 2ème place cette semaine grâce à l'échec des Rams.
    Match à oublier, gros hommage à la défense des Cards et des Seahawks et on se concentre sur la suite.

    • merci pour les résumé rapide
      les kickers ont vraiment raté 25y et 19y, faute professionnelle à ce niveau !!!
      le match ne pouvait finir que sur un nul

      • Sur les deux FG que Catanzaro (Cards) ratent, il y en a un que Wagner bloque et l'autre ou Wagner et Sherman ont passe la protection (Wagner en sautant par-dessus et Sherman en contournant par la droite), ce qui le force a taper au plus vite. Et ca fait poteau.
        Le plus ballot, c'est que ce FG a ete recule de 5 yards pour un delay of game 30 secondes plus tot. Et la, meme avec la pression de Wagner saute-mouton, ca passait…

        Sur ceux d'Haushka (Seahawks), il s'est juste fait pipi dessus.

      • De quelles décisions tu parles ?
        D'ailleurs c'est quoi ces arbitres qui jettent des flags tous les plays pour ensuite parler entre eux pendant 10minutes..

        • Je parle de siffler la mi-temps sur un flag (ils disent que les 2 pénalités sont dans le jeux mais on entend bien avec le ralenti que la faute de Lane est genre 4 ou 5 secondes apres les coups de sifflet et aussi du premier fg bloqué alors qu'il y avait une pénalité le joueur touche le centre pas appelé notamment mais pendant le match il y en d'autre qui était "flou" voir généreuse.

          • C'était bizarre en effet mais ça se déroule après la fin du temps réglementaire donc si pénalité il y a c'est après la MT ( il y avait pas pénalité pour les cards aussi,? D'où le fait que y'ai pas eu de sanction.)
            Pour le fg block wagner a droit de le toucher tant qu'il s'appuie pas dessus normalement.
            Mouais les cards peuvent pas trop se plaindre sur le match, des pénalités généreuses y'en a eu des deux côtés, c'était globalement pas très bien arbitré.

  6. faudrait se demander où étaient les femmes des joueurs pendant le match…parce qu'à moins d'être totalement cocu, c'est juste pas possible d'avoir une chance pareille.
    mais en vrai le niveau du match était totalement nul, le scénario est juste un cache misère.

  7. Je ne comprends pas la faillite d'Hauschka, il me semblait être un kicker assez sûr. En ce qui concerne l'attaque que dire, Wilson n'est clairement pas à 100% mais quand le sera-t-il ? On fait quand même clairement la meilleure opération vu la physionomie du match…

  8. Pour Hauschka jespère quil va se réveiller, avec une ligne offensive aussi médiocre ont a besoin de lui pour remporter nos matchs. Pareille pour moi je le pensait aussi comme une source sûre mais la il me fait un peut douter.

    • J'avais vu la déclaration d'Arians et je cherchais justement celle de Carroll pour comparer… Je ne doutais pas qu'elle soit de ce type. Ce gars a tout compris sur la motivation et la psychologie et sur l'esprit du sport.

    • cette langue de bois de Carroll, on aurait pu s'en servir pour monter un meuble Ikea tellement elle est grosse… si c'est pas de l'hypocrisie je vois pas ce que ça peut être

      • Un peu bien sûr, si Hauschka est mauvais toute la saison il ne sera pas re-signé ou on saura lui remettre ça sur le tapis au moment des négociations, mais comme dit au-dessus pour le garder en confiance pour le reste de la saison c'est bien mieux que les paroles d'Arians.

  9. Déjà au moins deux matchs de perdus (parce que oui ce match compte comme une défaite) à cause des équipes spéciales…
    ça va coûter cher et on saura pourquoi si on ne va pas en PO.

    Les cards perdent se match tout seul, FG bloqué (merci les arbitres), le dernier Fg avant la mi temps, punt bloqué pour donner la SEULE possession dans le temps réglementaire des Hawks dans la terrain des Cards, 4&1 ratée dans la red zone alors qu'un kick aurait donné la victoire,Floydd (qui a fait un bon match, le premier de la saison pour lui) qui relâche le ballon sur une réception toute faite qui aurait peut être permis de marquer le TD en début de OT, le fait de kikcker alors qu'on est à 1y de de la end zone alors qu'on avait juste à courir pour soit faire tourner l'horloge soit réussir le kick, le FG raté et etc

    Les défenses ont été phénoménales, par contre l'attaque des Hawks est vraiment inquiétante et si la ligne offensive ne s'y met pas avec un Wilson diminué, il ne vont pas aller plus loin. Sinon Palmer qui commence à retrouver un semblant de rythme et de bras, Johnson toujours aussi bon, Floydd enfin un match plutôt bon, Nelson vraiment des choses intéressantes.

    Bref, un match nul qui ne fait vraiment pas du bien pour les cards. Par contre, les Hawks doivent être l'équipe la plus chanceuse des ces dernières années (la réception simultané contre les Packers, Le FG l'année dernière contre les Vikings en PO, la PI non sifflé la semaine dernière, le FG et les arbitres cette semaine)

      • Pourtant dans ton commentaire tu dis grosso modo les mêmes choses que moi haha

        Le seul truc discutable c'est la PI sur Jones

        Bref on se retrouvera le soir de noël chez vous pour vous reprendre notre trône de la NFC West, j'espère qu'on sera encore dans la course.

  10. Merci aux arbitres pour avoir distribuer les mouchoirs aux attaques et aux supporters (forcé par les defenses extra ordinaire). Un peu triste de voir ca (Wilson et Palmer etait en course pour le MVP la saison derniere…)

  11. j'ai trouvé ce match exceptionnel, dans le top 10 de la SR à coup sur, voire mieux ; je trouve çà hallucinant autant de critiques principalement des americains, alors qu'eux n'ont meme pas l'excuse qu'a 4h du matin on digere moins bien une pub sur punt qu'a 21h….
    un peu écoeurant de voir que le public préfère des 42/35 avec des passoires, non new orleans ne vous sentez pas visé !!! 😉
    seattle mérite tellement pas de gagner, c'est limite un soulagement de voir ce fg raté 😀

    de telles defenses sur 5 quart temps, un scenario surrealiste en overtime, des bigplay sur special team…honnetement il manquait 1 ou 2 enormes play en attaque pour faire le match parfait.

    il n'y a que des team de niveau playoff pour proposer de telles opposition, j'espere qu'on les retrouvera….ca promet avec la def des vikings également ! (cf le wild card seattle viks 2015…) avec les falcons également pour qui la week fait assez mal (bien qu'il n'y aura peut etre pas d'autre 8/8 dans la poule…)

  12. Vu en replay, stoppé à la mi temps, j'ai raté une belle rigolade visiblement.

    Bien sûr le niveau en défense était énorme, mais voir deux équipes patauger à ce point en attaque ça fait quand même de la peine surtout avec 2 QBs de ce calibre.

    6-6 bordel comment c'est possible, même les Rams auraient pas osé !

LAISSER UN COMMENTAIRE