PARTAGER

golden_tate_lions_290915

C’était en semaine 4. Les Lions venaient de perdre face à Chicago et se retrouvaient à 3 défaites pour 1 victoire. Lors de ce match, Golden Tate n’avait capté qu’un seul ballon pour seulement 1 yard, et provoqué une interception de Matthew Stafford sur une mésentente. Cette performance venait ponctuer un début de saison poussif, où il n’avait capté que 14 passes pour 95 yards et aucun touchdown.

Jim Caldwell a donc fini par mettre sur le banc son receveur. Et visiblement, cela a été positif, comme le montrent ses statistiques récentes : 165 et 93 yards lors des semaines 6 et 7 contre Los Angeles et Washington.

Et il n’a pas hésité à l’avouer à MLive.com.

« Tu a deux options, réussir un jeu ou ne pas le réussir, quel GT (Golden Tate, NDLR)veux-tu être ? »

Car oui, Golden Tate sait que Golden Tate avait besoin d’être une meilleure version de Golden Tate.

« Le match contre Chicago m’a mis le feu. J’ai du me sonder, me remettre en question profondément, et il est apparu quelque chose de simple pour moi : avoir confiance en le joueur que je suis, travailler et contrôler ce que je peux contrôler. Et lorsque le ballon est lancé vers moi, faire en sorte que quelque chose se passe. »

L’apaisement de Tate n’a pas que des conséquences sur ses performances personnelles, mais aussi sur son équipe, puisque les Lions ont depuis enchaîné 3 victoires de suite, et Matthew Stafford rend de très bonnes copies.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE